Le Vietnam et l’OIF : la porte de la coopération économique est largement ouverte

Mardi, 29 mars 2022 à 12:45:12
 Font Size:     |        Print
 

De nombreux accords ont été signés entre le Vietnam et les pays francophones. Photo : Nguyên Hà/NDEL

Nhân Dân en ligne – Le renforcement de la coopération économique, commerciale et d’investissement entre le Vietnam et les membres de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) constituait un contenu important de la visite de travail de la secrétaire générale de l’OIF, Louise Mushikiwabo, et de sa délégation.

Représentant environ 20 % des échanges commerciaux mondiaux, l’espace économique francophone offre de grandes opportunités de coopération, notamment dans le contexte où les pays membres de l’OIF s’efforcent de se rétablir après la pandémie de Covid-19.

Lors du forum économique de haut niveau Vietnam – Francophonie, le vice-Premier ministre vietnamien, Pham Binh Minh, a indiqué que le potentiel de coopération au sein de l’espace économique francophone était loin d’être épuisé et que le Vietnam soutenait fortement les efforts de l’OIF dans le renforcement des relations économiques et de la connectivité entre les entreprises des pays membres.

Ces dernières années, les relations économiques et commerciales entre le Vietnam et les pays membres de l’OIF se sont renforcées. À l’heure actuelle, le Vietnam est parvenu à mettre en place des échanges commerciaux avec la majorité de ces pays.

En outre, de nombreux pays francophones sont des partenaires importants du Vietnam dans les trois accords de libre-échange de nouvelle génération que sont l’Accord de partenariat transpacifique (CPTPP), l’Accord de libre-échange entre l’Union européenne (UE) et le Vietnam (EVFTA) et le Partenariat économique régional global (RCEP). Ces accords de libre-échange constituent une prémisse permettant d’ouvrir un espace de coopération entre le Vietnam et ses partenaires dans le monde et au sein de l’OIF.

Lors de sa visite de travail, Louise Mushikiwabo a mis en valeur le rôle que joue le Vietnam en tant que membre fondateur de l’OIF et ses contributions majeures au développement de l’OIF en Asie-Pacifique. Elle a également pris en grande considération les efforts de réformes institutionnelles du Vietnam pour s’intégrer de plus en plus profondément à l’économie mondiale.

En effet, le Vietnam est devenu une destination attrayante et rassurante pour les investisseurs. L’OIF envisage le renforcement de sa coopération avec le Vietnam dans les secteurs clés tels que l’agriculture, les énergies renouvelables et la transformation numérique. D’après le vice-Premier ministre, Pham Binh Minh, ce sont les domaines auxquels le Vietnam accorde sa priorité.

Dans l’agriculture, le Vietnam et les membres de l’OIF partagent des similitudes dans leurs politiques, car ils s’orientent vers l’objectif commun d’assurer la sécurité alimentaire, d’améliorer la qualité de vie de la population et d’atteindre les objectifs de développement durable.

Razack Ishola Kinninnon, directeur d’Access Celebre, une société béninoise qui commercialise des produits agricoles, dont la noix de cajou, a expliqué que les politiques préférentielles que le Vietnam accordait aux investisseurs étrangers et son agriculture développée l’avaient incité à y venir pour chercher des opportunités d’affaires. Il s’est dit convaincu que la coopération entre le Vietnam et les pays membres l’OIF donnera d’excellents résultats.

Par ailleurs, les entreprises des pays francophones tiennent en haute estime leur potentiel de coopération avec le Vietnam dans les domaines des énergies renouvelables et de la transformation numérique. Lydie Hakizimana, présidente et directrice générale d’AIMS Global Network, a fait savoir que les jeunes de moins de 30 ans représentaient 60 % de la population africaine et que cela engendrait une forte demande d’utilisation d’appareils numériques et un grand potentiel de développement pour l’économie numérique. Selon elle, les opportunités de coopération en la matière sont nombreuses pour toutes les parties.

Les difficultés provoquées par la pandémie de Covid-19 et l’évolution complexe de la situation mondiale ont engendré des défis pour le Vietnam et la communauté francophone. Cependant, il s’agit également d’une bonne occasion et d’une motivation pour intensifier leurs relations de coopération économique.

En se basant sur les progrès déjà obtenus ces derniers temps, le Vietnam et ses partenaires francophones coopéreront de manière efficace pour le bénéfice de toutes les parties concernées.

NHÂN DÂN