De belles perspectives pour les relations entre le Vietnam et l’UE (Partie 2)

Samedi, 28 novembre 2020 à 15:43:13
 Font Size:     |        Print
 

Nicolas Warnery, ambassadeur français au Vietnam. Photo: NDEL

Nhân Dân en ligne – L’année 2020 est marquée par le 30e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et l’Union européenne (UE). Au cours de ces 30 dernières années, leurs relations se sont constamment développées et ont fait des progrès remarquables, créant ainsi une nouvelle étape dans le processus d’intégration mondiale du Vietnam. Les bons résultats que le Vietnam et l’UE ont obtenus ouvrent un nouveau chapitre prometteur de leurs relations bilatérales.

Nicolas Warnery, ambassadeur français au Vietnam : Les relations entre le Vietnam et l’UE vont se consolider.

Ces derniers temps, les relations économiques et commerciales entre le Vietnam et la France ont connu d’importants progrès. Je suis convaincu que l’accord de libre-échange Vietnam-Union européenne créera de bonnes conditions pour promouvoir les échanges commerciaux bilatéraux, lorsque la plupart des barrières tarifaires auront été supprimées et que les procédures administratives auront été réformées.

Nous devrons communiquer sur l’EVFTA afin que les entreprises des deux pays puissent profiter des opportunités offertes par celui-ci. Le marché vietnamien se développe très fortement tant en volume qu’en qualité. Les consommateurs vietnamiens ont tendance à acheter des produits de qualité. Je pense que les entreprises françaises sont capables à répondre à cette tendance.

Le commerce constitue le domaine clé des relations entre le Vietnam et l’UE. Cependant, ces dernières années ont aussi approfondi leur partenariat dans d’autres domaines tels que la politique, les efforts pour répondre aux défis mondiaux et la sécurité. En se basant sur la confiance mutuelle, elles ont discuté ensemble de toutes les questions d’intérêt commun, y compris le mécanisme de dialogue Vietnam-UE sur les droits de l’homme. Je suis sûr que dans l’avenir, la coopération entre l’UE et le Vietnam se développera dans d’autres domaines tels que les sciences et technologies, les énergies, l’environnement, le tourisme, l’éducation et la culture.

Paul Jansen, ambassadeur belge au Vietnam : Renforcement des relations bilatérales dans les domaines potentiels.

Paul Jansen, ambassadeur belge au Vietnam. Photo: NDEL

La Belgique et le Vietnam ont officiellement établi leurs relations diplomatiques en 1973. En près d’un demi-siècle de coopération, les relations entre les deux pays se sont développées dans de nombreux domaines. L’agriculture est l’un des domaines importants de leur coopération bilatérale.

À l’occasion de la visite officielle du Premier ministre vietnamien, Nguyên Xuân Phuc, en Belgique en 2018, les deux pays ont signé un accord de partenariat stratégique dans le secteur agricole. Ces derniers temps, les universités et instituts de recherche des deux pays ont régulièrement coopéré dans la recherche agricole, avec de nombreux projets sur l’aquaculture, la pêche et la transformation. Concernant le secteur agricole, je pense que, le Vietnam possède un grand potentiel pour développer l’industrie du cacao et que la Belgique dispose d’une riche expérience dans la production de chocolat. Nous sommes prêts à aider le Vietnam à développer ce secteur en qualité et en quantité.

De plus, une fois entré en vigueur, l’EVFTA facilitera les exportations vietnamiennes vers le marché européen et les deux pays pourront développer leur coopération dans de nouveaux domaines.

La Belgique est un pays réputé pour ses services logistiques. Nous pourrons aider le Vietnam à amener ses produits sur le marché européen. Actuellement, un certain nombre d’entreprises belges a prévu d’investir dans les projets logistiques afin que les ports maritimes de la province de Ba Ria - Vung Tau (au Sud du Vietnam) puissent accueillir de grands porte-conteneurs, favorisant ainsi les exportations vietnamiennes dans le monde.

Dans les temps à venir, les relations commerciales entre le Vietnam et l’UE en général et celles entre le Vietnam et la Belgique en particulier se développeront davantage. Malgré l’épidémie de Covid-19, je crois que les projets d’investissement continueront d’être menés à bien.

Nicolas Audier, président de l’EuroCham au Vietnam : EVFTA — un nouveau phare des relations entre le Vietnam et l’UE

Nicolas Audier, président de l’EuroCham au Vietnam. Photo: VNA

L’entrée en vigueur de l’EVFTA a marqué une nouvelle étape dans les relations entre le Vietnam et l’UE. L’accord a été fondé sur la base de l’amitié et de la coopération établies entre le Vietnam et l’UE depuis 30 ans. De ce fait, il aidera les deux parties à approfondir leur coopération dans le commerce et les investissements.

Grâce à l’EVFTA, la plupart de barrières tarifaires et commerciales seront supprimées, ce qui permettra aux deux parties d’élargir leur marché et stimulera ainsi le flux de biens et de services.

L’augmentation des activités commerciales aidera le Vietnam à s’intégrer plus profondément à l’économie mondiale et les entreprises vietnamiennes à participer à plus profondément aux chaînes d’approvisionnement mondiales et à davantage coopérer avec les entreprises européennes.

L’EVFTA favorisera une nouvelle vague de commerce et d’investissements entre les deux parties. Les entreprises vietnamiennes pourront accéder plus facilement au vaste marché de consommation de l’UE. Le Vietnam devrait connaitre une forte croissance de ses exportations vers le marché de l’UE dans certains secteurs potentiels tels que le textile et l’habillement, les chaussures et les produits aquatiques.

De plus, l’accord promouvra les relations entre le Vietnam et l’UE dans, entre autres, les achats publics, le développement durable et la protection de l’environnement.

L’EuroCham et la Chambre de commerce et d’industrie du Vietnam (VCCI) ont récemment créé Conseil d’affaires Vietnam – Union européenne (EVBC) afin de favoriser la connectivité et aider les milieux d’affaires des deux côtés à exploiter efficacement le potentiel de l’EVFTA.

Dans le contexte où le commerce mondial est gravement affecté par l’épidémie de Covid-19, l’EVFTA devrait être considéré comme une feuille de route pour la reprise économique du Vietnam et de l’UE.

NDEL