L'économie vietnamienne reprendra des couleurs

Jeudi, 05 mai 2022 à 08:01:47
 Font Size:     |        Print
 

La représentante du PNUD au Vietnam, Caitlin Wiesen. Photo: baodautu.vn

Nhân Dân en ligne — La représentante du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Vietnam, Caitlin Wiesen, a présenté les perspectives économiques du Vietnam pour cette année, ainsi que ses recommandations.

Journaliste : Comment évaluez-vous les récents résultats du développement socioéconomique du Vietnam, en particulier les efforts du gouvernement pour prévenir la pandémie et relancer l’économie ?

Caitlin Wiesen : Nous apprécions hautement les efforts du gouvernement vietnamien pour faire de la sécurité et de la sûreté de la population une priorité pendant la pandémie, en particulier la direction du gouvernement dans la mise en œuvre rapide et équitable du programme de vaccination Covid-19. Cette campagne a permis au Vietnam de rouvrir ses portes aux activités commerciales et touristiques.

L’année dernière, le Vietnam a déployé des paquets de soutien en faveur des personnes touchées par le confinement, le premier d’une valeur de 2,7 milliards de dollars et le second d’une valeur de 1,13 milliard de dollars.

Cependant, ces aides n’étaient pas suffisantes pour protéger les ménages vulnérables de la perte de revenus due à la fermeture. Pendant la période la plus rigoureuse de l’épidémie en août 2021, le taux de pauvreté est passé de 10 % à 33,4 %. Malgré le soutien disponible, les immigrants, les travailleurs indépendants et les sans-abris n’ont pas pu remplir des conditions pour bénéficier d’allocations.

Cela a creusé l’écart d’inégalité entre les groupes à revenu élevé et à faible revenu.

Journaliste : Qu’attendez-vous du gouvernement vietnamien dans sa relance économique cette année ?

Caitlin Wiesen : Selon le contenu de la conférence internationale de la conférence « Promouvoir une reprise économique verte et inclusive : les enseignements internationaux en la matière », organisée par le PNUD en février 2022, la reprise du Vietnam doit créer une économie de croissance, une croissance verte et une croissance inclusive. La reprise économique doit répondre aux objectifs de stimulation de la croissance économique et de soutien aux ménages les plus durement touchés par la pandémie.

Pour la croissance verte, nous prévoyons d’investir dans une transition énergétique équitable, ainsi que dans davantage d’activités d’adaptation au changement climatique.

Avec une croissance inclusive, nous souhaitons voir une approche globale pour améliorer la répartition des ressources financières, en fonction des résultats socioéconomiques et augmenter l’offre financière du pays.

À cause de la pandémie, les gens ont rencontré de nombreuses difficultés dans le maintien de leurs moyens de subsistance et les inégalités se sont de plus en plus aggravées. Et si le Vietnam atteint ses objectifs de développement durable, cette année sera vraiment une année productive.

Journaliste : Le Vietnam doit faire face à un certain nombre de défis pour atteindre une croissance du PIB de 6,5 % cette année. À votre avis, comment l’économie va-t-elle se développer dans le contexte où des problèmes mondiaux sans précédent se déroulent, ainsi que de nombreux autres grands défis ? Quelles sont vos recommandations ?

Caitlin Wiesen : L’économie vietnamienne va reprendre des couleurs cette année, grâce à la reprise du tourisme, des transports et d’autres services. Cependant, il est peu probable que la croissance retrouvera rapidement son niveau précédent.

Nous sommes face à de nombreux défis, notamment la crise climatique, la hausse des prix du carburant, les perturbations des chaînes d’approvisionnement dues à des confinements prolongés et les impacts directs provoqués par la guerre en Ukraine.

Par conséquent, le gouvernement joue un rôle important pour assurer une croissance durable cette année par une offre croissante de ressources financières à long terme, la promotion de la croissance des entreprises nationales en développant des technologies et des investissements publics et l’augmentation du financement climatique.

Afin de devenir un pays à revenu élevé d’ici 2045, le Vietnam devra investir davantage dans le renforcement de la compétitivité nationale, l’augmentation de la valeur des industries et l’amélioration de la capacité d’innovation et de la technologie.

Journaliste : Quels ont les engagements du PNUD pour aider le Vietnam à devenir une économie à revenu élevé d’ici 2045 et atteindre son objectif de zéro émission nette d’ici 2050 ?

Caitlin Wiesen : Pour soutenir le développement de la production du Vietnam, le PNUD et le ministère vietnamien du Plan et de l’Investissement étudient actuellement des politiques en vue de relier l’investissement public aux réalisations obtenues visant à renforcer les marchés de capitaux nationaux et à restructurer les banques.

Nous espérons proposer les recommandations dans ces domaines, ainsi que renforcer les capacités des entreprises vietnamiennes pour qu’elles puissent mieux s’intégrer aux chaînes de valeur mondiales.

Afin d’aider le Vietnam à atteindre son objectif de zéro émission nette d’ici 2050, nous mettons en ce moment certaines actions pour une transition climatique juste.

En décembre 2021, le PNUD et ses partenaires ont réaffirmé leur engagement envers le Vietnam et ses efforts pour atteindre les nouveaux objectifs climatiques.

Le PNUD est prêt à coopérer avec les donateurs pour aider le gouvernement vietnamien à mobiliser des ressources étrangères et à renforcer les investissements publics et privés. Il fournira aussi des connaissances et technologies nécessaires pour aider le Vietnam à accélérer sa transition verte et à améliorer l’environnement juridique pour une transition énergétique équitable.

Nous aidons également le ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l’Environnement à réviser le projet de Stratégie nationale sur le changement climatique à l’horizon 2050, en fonction de l’objectif de zéro émission nette d’ici 2050.

Cette stratégie reliera les engagements du Vietnam en matière d’énergie propre, de réduction du méthane, d’extraction du charbon et de protection des forêts.

Nous développons également un nouveau projet pour renforcer la résilience des communautés côtières et mettons en œuvre des solutions fondées sur la nature pour protéger les mangroves et les coraux et soutenir les moyens de subsistance des habitants et l’écotourisme.

Journaliste : Nous vous remercions de nous avoir accordé de votre temps pour cette entrevue.

NDEL