Le PM Nguyên Xuân Phuc favorable au renforcement des relations Vietnam–Côte d’Ivoire

Jeudi, 20 juin 2019 à 10:17:11
 Font Size:     |        Print
 

Le PM Nguyên Xuân Phuc (à droite) et le ministre ivoirien des Affaires étrangères Marcel Amon Tanoh. Photo : Trân Hai/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre (PM) vietnamien Nguyên Xuân Phuc s’est dit favorable au renforcement des relations entre le Vietnam et la Côte d’Ivoire, non seulement dans l’économie, mais également dans les domaines de la défense et de la sécurité.

Il a fait cette déclaration lors de sa rencontre le 19 juin à Hanoi avec le ministre ivoirien des Affaires étrangères Marcel Amon Tanoh.

Le chef du Gouvernement a salué la visite au Vietnam du ministre ivoirien des Affaires étrangères, laquelle, selon lui, ouvrira un nouveau chapitre aux relations d’amitié et de coopération entre les deux pays.

Le PM Nguyên Xuân Phuc a souhaité que la Côte d’Ivoire crée des conditions favorables aux partenariats entre les entreprises des deux pays et facilite la vente des produits vietnamiens sur le marché ivoirien.

Il a invité la Côte d’Ivoire à servir de passerelle entre le Vietnam et le marché africain. Le Vietnam, a-t-il souligné, est disposé à devenir une porte d’entrée pour la Côte d’Ivoire vers les marchés de l’ASEAN et de ses grands partenaires.

Le Gouvernement vietnamien est prêt à partager son expertise rizicole avec la Côte d’Ivoire, a affirmé Nguyên Xuân Phuc. Il a exprimé l’espoir que le Gouvernement ivoirien favoriserait les conditions de vie des Vietnamiens résidant et travaillant en Côte d’Ivoire pour qu’ils s’intègrent bien dans leur société d’accueil et contribuent activement aux relations bilatérales.

Pour sa part, le ministre ivoirien des Affaires étrangères Marcel Amon Tanoh a indiqué avoir échangé avec le Vice-PM et ministre vietnamien des Affaires étrangères Pham Binh Minh sur les mesures à prendre pour intensifier davantage les relations vietnamo-ivoiriennes.

Il a appelé les entreprises étrangères dont les vietnamiennes à investir en Côte d’Ivoire, un marché ouvert à travers lequel les investisseurs peuvent pénétrer le marché africain.

Le chef de la diplomatie ivoirienne a plaidé pour l’intensification des efforts des deux pays pour signer rapidement un accord sur la protection de l’environnement et un accord destiné à éviter la double imposition.

Dans le cadre de son programme de modernisation de l’économie, la Côte d’Ivoire souhaite développer davantage l’industrie de transformation, notamment en ce qui concerne des noix de cajou. Il s’agit d’une bonne opportunité pour les entreprises vietnamiennes désireuses de s’installer sur le territoire ivoirien, a-t-il déclaré.

D’après lui, la Côte d’Ivoire veut s’inspirer de l’expérience vietnamienne dans la riziculture et stimuler sa coopération avec le Vietnam dans la santé et la défense.

Félicitant le Vietnam d’avoir été élu membre non permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies avec une très grande majorité de voix, Marcel Amon Tanoh a fait grand cas des contributions du Vietnam aux opérations de maintien de la paix en Afrique.

Selon lui, les Vietnamiens en Côte d’Ivoire constituent une communauté dynamique et ouverte qui contribue à la société ivoirienne.

NDEL