Le président du Comité populaire de Hanoi reçoit les ambassadeurs finlandais et français au Vietnam

Lundi, 12 avril 2021 à 14:59:19
 Font Size:     |        Print
 

Le président du Comité populaire de Hanoï, Chu Ngoc Anh (à droite), et l’ambassadeur finlandais au Vietnam, Kari Kahiluoto. Photo : KTDT

Nhân Dân en ligne – La Finlande et Hanoï ont mis en œuvre plusieurs projets de coopération dans l’approvisionnement en eau potable, le traitement des ordures et l’éducation, pourtant leur coopération dans les investissements et le commerce ne correspond pas encore à leur potentiel.

Le 1er avril, le président du Comité populaire de Hanoï, Chu Ngoc Anh, a reçu l’ambassadeur finlandais au Vietnam, Kari Kahiluoto, venu lui rendre une visite de courtoisie.

Lors de la rencontre, Kari Kahiluoto a rappelé que son pays avait mis en œuvre de nombreux projets de coopération avec Hanoi, notamment celui de l’« eau potable de Finlande » réalisé pendant les années de 1980. Il s’agissait d’un des symboles de la coopération des deux pays. Il a affirmé que les deux pays ne cessaient d’approfondir leurs relations dans le commerce, les investissements et la haute technologie.

Les représentants de certaines entreprises finlandaises spécialisées dans l’éducation, le traitement des déchets, les technologies, la construction d’infrastructures et la gestion financière ont présenté leurs atouts et ont exprimé leur souhait que les autorités de Hanoï leur créent des conditions favorables.

De son côté, Chu Anh Ngoc s’est déclaré réjoui du bon développement des relations entre le Vietnam et la Finlande et a salué ses aides accordées à Hanoï dans divers domaines, surtout dans la haute technologie, le traitement des eaux usées et la rénovation.

À cette occasion, il a tenu à remercier l’ambassadeur finlandais d’avoir contribué au renforcement des relations entre les deux pays.

Chu Anh Ngoc a souligné les relations solides que sa localité et la Finlande ont développées au cours des 48 dernières années. Selon lui, l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam (EVFTA) a créé des conditions favorables pour que les relations entre le Vietnam et la Finlande dans le commerce et les investissements se développent encore davantage.

La capitale vietnamienne compte actuellement quatre projets d’investissement direct étranger (IDE) de la Finlande, d’une valeur totale de 570 000 dollars.

Les activités de commerce et d’import-export entre les deux parties n’étaient donc pas à la hauteur de leur potentiel et de leurs atouts, a souligné Chu Anh Ngoc.

Il a promis de continuer à améliorer son environnement d’investissement et à réformer les procédures administratives.

* Le même jour, Chu Ngoc Anh a également reçu l’ambassadeur de France au Vietnam, Nicolas Warnery.

Le diplomate français a affirmé que la France souhaitait toujours intensifier sa coopération avec la capitale vietnamienne en promouvant des projets de développements entre la France et Hanoï.

Il s’est engagé à faire tout son possible pour atteindre les objectifs du projet de la ligne ferroviaire urbaine N° 3, qui devrait être mis en service à la fin de 2021.

Il a aussi abordé un projet de gestion urbaine durable comprenant une recherche stratégique sur la pollution de l’air, le trafic urbain et les déchets.

Concernant la restauration du pont Long Bien, il a déclaré que ce projet intéressait beaucoup la partie française et que cela contribuerait à mettre en valeur les patrimoines de la capitale en particulier et ceux du Vietnam en général.

De son côté, président du Comité populaire de Hanoï, Chu Ngoc Anh, a remercié l’ambassadeur de France d’avoir accordé son soutien à Hanoï pour réaliser le projet technique sur la gestion urbaine durable.

NDEL