Vietnam : promouvoir un prestige et une belle impression dans le cœur des amis internationaux

Vendredi, 30 avril 2021 à 14:30:30
 Font Size:     |        Print
 

L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la délégation permanente du Vietnam auprès de l’ONU. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Une réunion de synthèse des activités du Vietnam, en tant que Président du Conseil de sécurité des Nations Unies en avril 2021, a eu lieu dans l’après-midi du 29 avril.

L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la délégation permanente du Vietnam auprès de l’ONU, a partagé des réalisations et des expériences du Vietnam lors de sa deuxième fois d’assumer le rôle de président pendant le mandat de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour le mandat 2020- 2021.

Actuellement, la plupart des conflits dans le monde sont des divergences qui durent longtemps, dont certaines se déroulent jusqu’à des décennies. L’une des causes importantes sont le manque de confiance et l’absence de dialogue. À cet égard, les organisations régionales ont leurs propres atouts. Elles comprennent la situation, les parties en conflit et elles connaissent les moyens de promouvoir la confiance et les négociations.

L’ONU a également ses propres atouts parce qu’elle est une organisation mondiale capable d’apporter des ressources d’un endroit à un autre, de faire partager les succès et les échecs d’une région avec d’autres. Mais, un problème de longue date est la coordination efficace entre l’ONU et les organisations régionales/sous-régionales sur la question de la construction de la confiance et de la promotion du dialogue. C’est pourquoi une discussion ouverte, enregistrant la présence des leaders de haut niveau des pays sous la présidence du Vietnam, apporte de nombreuses significations remarquables aux parties concernées.

Pour les organisations régionales, il s’agit d’une bonne occasion de partager et de soulever leurs problèmes. L’ONU s’exprime, à cette occasion, ce qu’elle peut faire afin d’améliorer l’efficacité de la coordination entre les deux parties. De leur côté, les membres du Conseil de sécurité ont des opportunités de faire savoir leurs vues sur cette histoire importante.

Pour le Vietnam en tant que président tournant du Conseil de sécurité, le renforcement du rôle des organisations régionales et sous-régionales est l’une des priorités à l’ordre du jour. Au cours de son premier mois de présidence (2020), le Vietnam avait tenu avec succès une discussion ouverte sur la coopération entre l’ONU et l’ASEAN. Pour la deuxième fois de présidence, le Vietnam a mis en œuvre ses activités concrètes pour tenir la promesse.

Dans le même temps, il s’agit aussi d’une bonne occasion de promouvoir l’image de l’ASEAN comme l’une des organisations les plus performantes dans la prise de mesures visant à instaurer la confiance et à promouvoir le dialogue.

À l’heure actuelle, la communauté internationale et en particulier le Conseil de sécurité s’intéressent beaucoup à la situation au Myanmar. Mais à propos de l’évolution de la situation au Myanmar, chaque pays a ses perspectives, ses points de vue et ses intérêts. Il est nécessaire de trouver la solution optimale pour aider le Myanmar à résoudre son propre problème.

Entre 2020 et 2021, notamment depuis l’événement au Myanmar en février, de nombreux efforts ont été déployés pour faire comprendre au monde la complexité de la situation ainsi que son histoire. Le monde doit adopter une approche très prudente envers toutes les parties au Myanmar afin d’avoir des solutions optimales pour le Myanmar pour le moment. Le Vietnam a expliqué les mesures et le point de vue de l’ASEAN, en appelant les pays du Conseil de sécurité et la communauté internationale à soutenir les efforts de l’ASEAN pour aider le Myanmar à résoudre leurs problèmes.

De plus, le Vietnam jouait également le rôle d’une « passerelle » pour transmettre les préoccupations du Conseil de sécurité, de chaque pays et groupe de pays du Conseil de sécurité à l’ASEAN, y compris celles sur les autorités du Myanmar et sur leurs mesures à prendre, pour l’objectif commun de trouver la solution optimale dans l’intérêt du peuple du Myanmar, comme aussi dans la paix et la stabilité de la région.

Au cours du mois de président, le Vietnam avait lancé quatre initiatives, dont les trois se sont approuvées sous forme de document, y compris deux déclarations présidentielles et une résolution. Dans ces documents, il existe des mécanismes pour promouvoir la mise en œuvre en plus de la sensibilisation du monde aux problèmes dans ces domaines.

NDEL