Jean-Pierre Archambault, Secrétaire général de l’AAFV

Le Vietnam a fait des progrès remarquables dans son processus de "Đổi mới"

Mercredi, 30 juin 2021 à 19:37:23
 Font Size:     |        Print
 

Le Secrétaire général du PCV, Nguyên Phu Trong. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne – Le Secrétaire général de l’Association d’Amitié France - Vietnam (AAFV), Jean-Pierre Archambault, a déclaré que le Vietnam avait fait des progrès remarquables dans son processus de Renouveau (Đổi mới), ainsi que dans le développement de son économie de marché à orientation socialiste.

Lors d’une interview accordée à la presse vietnamienne, Jean-Pierre Archambault a abordé trois aspects du développement du Vietnam, évoqués par le Secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV), Nguyên Phu Trong, dans son article intitulé « Quelques questions théoriques et pratiques sur le socialisme et la voie vers le socialisme au Vietnam ». Il s’agit de « l’indépendance nationale associée au socialisme », « le saut de l’étape capitaliste » et « le développement de l’économie de marché à orientation socialiste ».

Selon Jean-Pierre Archambault, le choix du Vietnam a été très judicieux. Notamment par le fait qu’il a été décidé très tôt et maintenu de façon continue depuis le XXe siècle jusqu’à nos jours.

Concernant le Đổi mới et le développement de l’économie de marché à orientation socialiste au Vietnam, Jean-Pierre Archambault a déclaré que le Vietnam a fait des progrès remarquables.

Après 35 ans de Đổi mới, le Vietnam a réussi à avoir une économie stable, comme en témoigne le taux de croissance annuel d’environ 7 % au cours des 10 dernières années, la faible inflation et la réduction significative du taux de pauvreté de 58 % en 1993 à moins de 5 % aujourd’hui. À cela s’ajoute l’augmentation constante du revenu par habitant.

En 2010, le Vietnam a été retiré du groupe des pays les moins avancés pour rejoindre le groupe des pays à revenu intermédiaire (2 100 dollars par habitant et par an).

Il s’agit de résultats impressionnants, surtout dans le contexte où les évènements du passé pèsent encore lourdement sur le Vietnam, un pays qui était autrefois une colonie et qui a subi des décennies de guerre, a souligné Jean-Pierre Archambault.

Après la réunification nationale en 1975, la reconstruction du pays s’est déroulée dans un contexte difficile en raison de l’embargo économique des États-Unis et des pays occidentaux. Près de 50 ans après la fin de la guerre, l’agent orange continue d’affecter le peuple vietnamien, avec 4 millions de personnes exposées.

La lutte de Trân Tô Nga et de toutes les victimes de l’agent orange contre les sociétés chimiques américaines ayant fourni du poison à l’armée américaine, pendant la guerre du Vietnam, se poursuit.

Le rappel de l’histoire est nécessaire pour comprendre le point de départ du Vietnam et pour prendre conscience de l’exceptionnel succès du pays, a déclaré Jean-Pierre Archambault.

Il a également souligné que malgré les grands acquis qu’il a obtenus, le Vietnam est encore confronté à de nombreux défis, tels que l’amélioration de la productivité et de la compétitivité de ses entreprises, le développement inégal entre les zones urbaines et rurales, le maintien du développement durable, l’éradication de la corruption, la réduction du fossé entre les riches et les pauvres et l’adaptation au changement climatique.

Selon lui, dans les temps à venir, le Vietnam devra mettre l’accent sur la formation professionnelle, l’application de l’intelligence artificielle et la promotion des atouts nationaux dans le domaine de la santé.

Sur le plan de l’intégration régionale et internationale, Jean-Pierre Archambault a souligné que le Vietnam a obtenu des succès grâce à la forte détermination politique de ses dirigeants.

Le Vietnam a établi des relations diplomatiques et promu la coopération commerciale avec plus de 200 pays et territoires et signé des accords de partenariat stratégique avec de nombreux pays à travers le monde, dont la France.

Le Vietnam joue également un rôle important au sein de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC).

Le Vietnam a été évalué comme l’une des économies les plus dynamiques de la région, contribuant en tant que force motrice à l’économie mondiale.

L’élection du Vietnam au poste de membre non permanent du Conseil de Sécurité de l'Organisation des Nations Unies pour le mandat 2020-2021 avec un record de voix (192/193) a confirmé sa position et son rôle sur la scène internationale.

Ce résultat a démontré la confiance de la communauté internationale dans la politique étrangère du Vietnam, a noté Jean-Pierre Archambault.

En tant que secrétaire général de l’Association d’Amitié France - Vietnam, il a affirmé qu’en dépit des problèmes historiques dans les relations entre les deux pays, la solidarité et le soutien mutuel ainsi que l’amitié entre les deux peuples ont été maintenus.

Le mouvement francophone a été relancé au Vietnam grâce à de nombreuses initiatives. Dans le même temps, les échanges dans le domaine de l’enseignement supérieur se sont intensifiés.

La coopération médicale a toujours été l’un des points forts dans les relations entre les deux nations. Jean-Pierre Archambault a exprimé sa conviction que les liens bilatéraux permettront l’obtention de résultats encore plus importants à l’avenir, notamment dans le domaine économique.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: