Le Vietnam préside une table ronde sur les 50 ans de l’établissement du partenariat ASEAN - Japon

Jeudi, 22 juillet 2021 à 14:11:17
 Font Size:     |        Print
 

Le ministre vietnamien des Affaires étrangères, Bùi Thanh Son, lors de l'événement. Photo : dangcongsan.vn

Nhân Dân en ligne – Le 21 juillet, en tant que coordinateur des relations entre l’ASEAN et le Japon, le ministère vietnamien des Affaires étrangères a présidé la table ronde de haut rang ayant pour thème « Passer en revue le chemin parcouru et s’orienter vers le 50e anniversaire du partenariat de dialogue entre l’ASEAN et le Japon ».

Le ministre vietnamien des Affaires étrangères, Bùi Thanh Son, et le ministre japonais d’État aux Affaires étrangères, Eiichiro Washio, ont prononcé les discours d’ouverture de l’événement.

La table ronde a vu la participation du secrétaire général de l’ASEAN, Lim Jock Hoi, des hauts responsables des pays de l’ASEAN, de l’ambassadeur du Japon, des ambassadeurs des pays de l’ASEAN à Hanoi, des représentants de ministères vietnamiens, de la Banque asiatique de développement (BAD), de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et des experts de premier rang de la région.

L’organisation de cette table ronde est une initiative du Vietnam qui souhaite créer une opportunité pour l’ASEAN et le Japon de réviser les cinq décennies de leur coopération et d’élaborer de nouvelles orientations pour la prochaine période.

Dans son allocution d’ouverture, Bùi Thanh Son a affirmé que le Japon était toujours un ami et un partenaire fiable de l’ASEAN. Selon lui, le partenariat stratégique entre l’ASEAN et le Japon est l’une des relations les plus marquantes et intégrales que l’ASEAN entretient avec ses partenaires dans tous les domaines en faveur de la paix et de la prospérité commune.

Il a incité les deux parties à renforcer leur partenariat sur la base de la confiance, du respect et du bénéfice mutuel.

Il a souligné le rôle crucial de la coopération dans l’économie, le commerce et l’investissement dans les relations entre l’ASEAN et le Japon.

Il a pris en grande considération les assistances techniques opportunes que le Japon a accordées aux pays de l’ASEAN, dont le Vietnam, dans le but de les aider à diminuer les écarts de développement, à développer les sous-régions, dont la sous-région du Grand Mékong (GMS), et à lutter contre la pandémie de COVID-19.

Il a rappelé que le potentiel de coopération était très important et que les deux parties devraient l’optimiser dans les décennies à venir, sur la base des valeurs partagées grâce aux liens économiques ouverts et à une structure régionale fondée sur des règles et la vision commune des habitants.

Il a affirmé qu’en tant que coordinateur des relations entre l’ASEAN et le Japon pour la période de 2018 à 2021 et dans les temps à venir, le Vietnam s’efforcera de contribuer davantage au développement des relations « cœur à cœur » fondées sur la confiance et le respect mutuel et le partenariat égal entre l’ASEAN et le Japon.

Pour sa part, le ministre japonais d’État aux Affaires étrangères a tenu en haute estime les contributions du Vietnam en tant que coordinateur des relations entre l’ASEAN et le Japon depuis 2018.

Il a déclaré que le Japon souhaitait cultiver les relations de confiance mutuelle avec les pays de l’ASEAN et coopérer efficacement avec eux pour résoudre les défis régionaux et internationaux.

Il a dit espérer que les deux parties se concentreront sur la mise en œuvre de leur déclaration commune sur la coopération entre l’ASEAN et le Japon et sur la vision commune de l’ASEAN sur l’Indo-Pacifique (AOIP).

Il a fait savoir que le Japon envisageait d’organiser des activités pour célébrer les 50 ans de l’établissement de ses relations avec l’ASEAN, dont un sommet de haut rang au Japon en 2023.

Les interventions présentées lors de la table ronde ont mis en valeur les leçons et les bases de coopération acquises après cinq décennies de coopération entre les deux parties. Les participants ont déclaré avoir confiance dans la perspective brillante du partenariat stratégique entre les deux parties.

À la fin de la table ronde, le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères, Nguyên Quôc Dung, a rappelé les grandes orientations des relations entre l’ASEAN et le Japon pour l’avenir. Il s’est déclaré convaincu que la Thaïlande, en tant que nouveau coordinateur, continuera à contribuer au renforcement de ces relations.

NDEL