La JICA est prête à contribuer au renforcement des relations d’amitié et de coopération entre le Vietnam et le Japon

Mercredi, 24 novembre 2021 à 18:10:01
 Font Size:     |        Print
 

Le représentant en chef de la JICA au Vietnam, Shimizu Akira. Photo : VGP

Nhân Dân en ligne – À l’occasion de la visite officielle du Premier ministre Pham Minh Chinh, au Japon, le représentant en chef de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), Shimizu Akira, a accordé une interview à la presse vietnamienne, au cours de laquelle, il a estimé que les relations d’amitié et de coopération entre le Japon et le Vietnam étaient en plein essor et que la visite du Pham Minh Chinh permettrait de les consolider.

Étant la donatrice d’aide publique au développement (APD) la plus importante pour le Vietnam, la JICA est prête à contribuer à cultiver les relations bilatérales et à renforcer le développement des deux pays, a-t-il déclaré.

La JICA a commencé à coopérer avec le Vietnam en 1992. Depuis lors, l’organisation lui a accordé des assistances financières d’une valeur de 3 000 milliards de yens (soit 600 000 milliards de dôngs). Elle a envoyé 15 000 experts japonais au Vietnam pour l’aider à améliorer la qualité de ses ressources humaines, à soutenir les groupes vulnérables et à renforcer l’efficacité de la gouvernance.

Les projets de la JICA ont atteint des résultats remarquables : 3 000 km de routes, 250 ponts, 5 ports internationaux et 10 centrales électriques d’une puissance totale de 4 500 MW ont été construits, ce qui a contribué de façon considérable à la mise en œuvre des objectifs de développement durable du Vietnam et au renforcement de la connectivité au sein de l’ASEAN.

Avant la pandémie de COVID-19, la JICA a aidé le Vietnam à améliorer ses compétences de prévention et de traitement des maladies infectieuses et la qualité des effectifs médicaux à travers de nombreux programmes de formation dans les grands établissements de santé tels que l’hôpital de Bach Mai, l’hôpital de Cho Rây, l’Institut national d’hygiène et d’épidémiologie et l’Institut de Pasteur de Hô Chi Minh-Ville.

Ces programmes de formation de la JICA ont profité à 100 000 agents médicaux, permettant au Vietnam de mener à bien son programme de couverture sanitaire universelle (CSU).

Pendant la pandémie, la JICA a fourni au Vietnam des équipements de dépistage et de traitement du COVID-19 et d’autres nouvelles maladies ainsi que des machines d’oxygénation par membrane extracorporelle (ECMO), dont la valeur s’élève à 600 millions de yens (soit 120 milliards de dôngs).

Shimizu Akira a affirmé que la JICA continuerait d’aider les personnes vulnérables au Vietnam dans l’esprit de la stratégie « l’Indopacifique libre et ouvert » (en anglais : Free and Open Indo-Pacific, FOIP) et de l’application de la transformation numérique, en conformité avec les politiques du Vietnam et sur la base du respect et de la confiance mutuelle entre les deux pays.

Il a fait savoir que le travail de la JICA au Vietnam se concentrerait sur le développement des réseaux de transport urbain et des infrastructures de base, le développement des énergies renouvelables, l’agriculture et la sécurité maritime.

« La JICA continuera de contribuer au développement du Vietnam et au renforcement des relations entre les deux pays », a annoncé Shimizu Akira.

JETRO : Les relations économiques et commerciales vietnamo-japonaises sont au beau fixe

Le représentant en chef de la JETRO au Vietnam, Nakajima Takeo. Photo : VGP

Pour sa part, le représentant en chef de l’Agence japonaise chargée de la promotion du commerce extérieur (JETRO) et vice-président de l’Association des entreprises japonaises au Vietnam, Nakajima Takeo, a également indiqué que les relations économiques et commerciales vietnamo-japonaises étaient au beau fixe.

Le Japon est le deuxième plus grand investisseur étranger au Vietnam avec 4 700 projets d’une valeur de 63 milliards de dollars. Dans le commerce, le Japon est le troisième plus grand partenaire du Vietnam, avec 40 milliards de dollars d’échanges commerciaux bilatéraux réalisés en 2020.

En 2020 et 2021, la pandémie de COVID-19 n’a pas empêché les investissements japonais d’affluer au Vietnam. En particulier, les investissements versés par le Japon dans deux projets, l’une dans la ville de Cân Tho et l’autre dans la province de Vinh Phuc, se sont élevés à 1,9 milliard de dollars.

Au Japon, la communauté des Vietnamiens compte 440 000 personnes et ce chiffre augmente. Cela montre une bonne coopération bilatérale non seulement dans les domaines économiques, mais aussi dans les échanges des peuples, a constaté Nakajima Takeo.

NDEL