La réouverture des écoles profite aux enfants au Vietnam, selon l'UNICEF

Jeudi, 17 février 2022 à 10:21:10
 Font Size:     |        Print
 

La représentante de l'UNICEF au Vietnam Rana Flowers. Photo : VNA

Nhân Dân en ligne - Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a applaudi le plan du gouvernement vietnamien de rouvrir les écoles à tous les niveaux dans le pays après une longue période de fermeture due au COVID-19.

La réouverture des écoles en personne au Vietnam est la meilleure chose pour les élèves, compte tenu des effets négatifs sur les enfants après la fermeture prolongée des centres éducatifs en raison de la pandémie, a souligné Rana Flowers, représentante de l'UNICEF au Vietnam, dans une interview accordée à l’Agence vietnamienne d’Information (VNA).

Mme Rana Flowers a souligné que la décision du gouvernement vietnamien de rouvrir les écoles a été prise dans le contexte de la reprise de nombreuses activités dans le pays, notamment la production, les entreprises et les restaurants.

Selon des statistiques récemment publiées par l'UNICEF, plus de 635 millions d'élèves dans le monde ont été touchés par la fermeture totale ou partielle des écoles, avec des conséquences négatives, telles que des lacunes dans l'éducation, des effets néfastes sur la santé mentale, un accès limité à la nutrition et le risque accru d'abus.

Concernant les mesures visant à garantir la sécurité des élèves, Mme Rana Flowers a précisé que l'UNICEF et le ministère vietnamien de l'Éducation et de la Formation ont élaboré un ensemble de critères pour évaluer le niveau de sécurité de la prévention et du contrôle du COVID-19 dans les centres éducatifs, tels que l'installation de systèmes de ventilation, l'équipement d'éviers et de désinfectants pour les mains, le nettoyage des surfaces des objets d'usage commun et la limitation du nombre d'élèves et d'enseignants dans les classes.

Cependant, elle a mis en garde contre les risques possibles de transmission de la maladie dans les écoles au Vietnam et a conseillé que les élèves infectés puissent retourner aux cours en ligne pendant la période d'isolement.

Elle a également souligné que les enfants courent moins de risques de contracter la COVID-19 que les adultes, et que la gestion des cas à petite échelle est essentielle une fois qu'elle est identifiée, afin de vivre avec la pandémie.

En ce sens, elle a encouragé toutes les écoles du Vietnam à organiser des cours en personne, soulignant que cela est nécessaire au développement des compétences sociales des écoliers.

Concernant le programme de vaccination contre le coronavirus pour les adolescents et les enfants au Vietnam, le spécialiste a hautement apprécié les efforts du gouvernement du pays pour augmenter la couverture vaccinale de ses habitants, y compris les mineurs.

Le Vietnam a commencé à administrer les vaccins anti-COVID-19 aux enfants âgés de 12 à 17 ans à partir de novembre 2021. À ce jour, plus de 95,4 % de ce groupe de population ont reçu la première dose et 89,7 % ont été complètement inoculés.

Actuellement, le gouvernement vietnamien prévoit d'importer 21,9 millions de doses du vaccin Pfizer pour compléter le programme de vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans au cours du premier semestre.

Abordant les efforts du Vietnam pour protéger et prendre soin des enfants, Mme Rana Flowers a salué les activités consacrées au soutien des orphelins pendant la pandémie dans le pays, en plus du lancement récent du programme national de santé scolaire pour la période 2021-2025.

Enfin, elle a proposé au gouvernement vietnamien de consacrer davantage d'investissements aux programmes de protection sociale qui servent les enfants et les femmes à tous les niveaux, afin de garantir une mise en œuvre synchrone et efficace.

VNA/NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: