20 étudiants indiens débutent avec enthousiasme leurs études en médecine au Vietnam

Lundi, 25 avril 2022 à 21:45:03
 Font Size:     |        Print
 

L'ambassadeur vietnamien en Inde, Pham Sanh Châu, participe à la cérémonie d'accueil des étudiants indiens admis en médecine. Photo : HIU.

Nhân Dân en ligne - L'Université internationale de Hông Bang (HIU) a accueilli les 20 premiers étudiants indiens admis en médecine.

Khushi Jai Prakash Asrani, étudiante indienne (au centre) avec ses parents lors du jour d'être admie en médecine à l'Université internationale de Hông Bàng. Photo : Journal Thoi Dai

« J'ai beaucoup appris sur les gens, l'histoire et le pays du Vietnam avant de décider de choisir le Vietnam pour faire mes études. J'ai également comparé la formation médicale de nombreux pays pour constater que les politiques de HIU sont les meilleures pour moi », a déclaré Khushi Jai Prakash Asrani, étudiante indienne.

L’étudiante indienne Narmatha Natesan a confié : « J'ai choisi de poursuivre les études de médecine parce que mon père souhaite que je devienne médecin, et le Vietnam est une destination très sûre et conviviale. J'espère que le pays deviendra ma deuxième maison ».

Ce sont deux des plus de 20 étudiants indiens qui sont admis à la faculté de médecine de HIU. Ils sont d'excellents étudiants qui ont réussi les épreuves de sélection et d'entretien du Conseil professionnel tenues en décembre 2021.

Pour la première fois, une université à Hô Chi Minh-Ville a accueilli des étudiants internationaux venus poursuivre leurs études en médecine. Cela revêt une signification importante dans le développement de l'éducation vietnamienne, marquant le prestige et le niveau de formation médicale des universités vietnamiennes.

Le programme de formation a une durée totale de 6 années d'études. Les étudiants indiens poursuivront un programme de formation entièrement en anglais, basé sur le programme standard du ministère de l'Éducation et de la Formation et du ministère de la Santé, et ce programme s’adapte à des programmes de formation médicale de niveau avancé des pays du monde.

Les étudiants pratiqueront dans les salles de pratique fonctionnelles de l'université et dans des hôpitaux qui sont des établissements médicaux en coopération avec l'Université tels que l'hôpital Thông Nhât, l'hôpital Cho Rây, l'hôpital Nguyên Trai et des séances de pratique communautaire lorsqu'ils participent à des programmes tels que les soins dentaires et oculaires pour les lycéens.

En plus d'acquérir des connaissances théoriques et cliniques, les étudiants internationaux apprennent également la langue vietnamienne et la culturelle vietnamienne.

Lors de la cérémonie d'accueil des étudiants indiens, l'ambassadeur du Vietnam en Inde, Pham Sanh Châu, a souligné que le fait que le Vietnam devient une destination pour les étudiants internationaux est une nouvelle direction pionnière et significative dans la diversification des modèles d'éducation et de formation ».

« Je suis très heureux de voir que les universités vietnamiennes font des efforts constants pour devenir une destination pour les étudiants internationaux, ce qui apporte beaucoup d'avantages significatifs. Premièrement, nous réduirons la fuite des cerveaux et attirerons des devises étrangères. Deuxièmement, nous perfectionnerons la capacité d'enseignement des enseignants. Troisièmement, le fait que nous accueillons de nombreux étudiants internationaux, selon les règlements de l'UNESCO, augmentera notre rang dans la carte de l'éducation du monde », a partagé Pham Sanh Châu.

HIU vise à devenir une destination pour les étudiants internationaux, à exporter l’éducation dans le monde, devenant un centre de formation médicale pour les étudiants indiens et asiatiques. Il est à noter que chaque année, plus de 1,1 million d'étudiants indiens ont besoin de poursuivre leurs études en médecine, mais les universités indiennes ne peuvent répondre qu'à moins de 50 % de cette demande. Par conséquent, de nombreux étudiants indiens choisissent d'étudier à l'étranger en Chine, en Malaisie, au Sri Lanka, et au Vietnam.

NDEL

  Partager cet article