Le Vietnam intensifie les mesures de prévention et de contrôle du Covid-19

Mardi, 27 avril 2021 à 17:13:33
 Font Size:     |        Print
 

La réunion du comité de pilotage pour la lutte et la prévention de la pandémie de Covid-19 de Hanoï, le 26 avril. Photo : NDEL.

Nhân Dân en ligne — Face aux évolutions complexes du Covid-19 dans le monde et dans les pays voisins, le Vietnam doit renforcer les mesures de prévention. En effet, le pays célèbrera la Journée de la réunification nationale et la Journée internationale des travailleurs du 30 avril au 3 mai.

Lors de la réunion du comité de pilotage pour la lutte et la prévention de la pandémie de Covid-19 de Hanoï, le vice-président du Comité populaire municipal, Chu Xuân Dung, a évoqué le risque d’une éventuelle résurgence du Covid-19 en raison des entrées illégales par les frontières entre le Vietnam et ses pays voisins et d’un grand nombre de voyages pendant le prochain weekend de quatre jours.

Il a ainsi demandé aux agences concernées de Hanoï de relever l’alerte au plus haut niveau et de renforcer les mesures de précaution pour rester prêts en cas d’urgence.

Il a exigé que les personnes rentrant dans la ville après quatre jours de fête nationale, du 30 avril au 3 mai, fassent une déclaration de santé.

Les services et les districts de Hanoï sont chargés de surveiller le respect des consignes sur la prévention du Covid-19, notamment dans les lieux publics. Toute violation sera sévèrement sanctionnée, a-t-il souligné.

Selon le directeur adjoint du Service municipal de la Santé, Hoàng Duc Hanh, depuis la dernière épidémie de Covid-19 fin janvier, le pays a passé plus de deux mois sans transmission communautaire.

Parmi les mesures prises par le Vietnam pour prévenir la pandémie de Covid-19 jusqu’à présent, la déclaration de santé est essentielle pour aider les autorités locales à surveiller les cas suspects et à retracer les contacts si nécessaire, a noté Hanh.

Il a ajouté que même si tous les porteurs de coronavirus entrants sont mis en quarantaine dès leur arrivée au Vietnam, les résidents devront être en état d’alerte face à la prévention de Covid-19 en se conformant à tous les protocoles antipandémie.

* Le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville a exhorté les services, les secteurs et les districts à intensifier les mesures de prévention et de contrôle de la pandémie de Covid-19, en plus d’exiger de la part résidents de se conformer strictement au protocole 5K du ministère de la Santé publique, en particulier en ce qui concerne l’utilisation de masques dans les espaces publics.

Les autorités municipales ont demandé aux agences compétentes d’intensifier la surveillance de la mise en œuvre des mesures de précaution, en particulier dans les supermarchés, les écoles et les gares, et de diffuser activement les informations sur la prévention de la pandémie.

*Dans le contexte d’une flambée de nouveaux cas de Covid-19 au Cambodge et au Laos, les contrôles aux frontières dans les provinces vietnamiennes adjacentes à ces deux pays ont été renforcés, notamment à l’occasion du 46e anniversaire de la Journée de la libération du Sud et de la réunification du Vietnam (30 avril).

Les gardes-frontières de la province de Kiên Giang inspectent sur une île. Photo : NDEL.

Le ministre de la Santé Nguyên Thanh Long a demandé aux autorités des provinces du sud-ouest du Vietnam de renforcer les mesures de prévention du Covid-19 en réponse aux pics d’infection au Cambodge et au Laos.

Les autorités craignent que le risque élevé de transmission transfrontalière ne déclenche une quatrième vague au Vietnam, a déclaré Nguyên Thanh Long, ajoutant que les variantes de double mutant hautement transmissibles en Inde et la variante britannique au Cambodge présentent un risque plus élevé de transmissions communautaires.

À la suite de l’augmentation des cas de Covid-19 transmis localement au Cambodge et au Laos, le Vietnam a ordonné à la police mobile, aux milices et aux forces d’autodéfense de travailler en étroite collaboration avec les garde-frontières pour empêcher les personnes de franchir illégalement la frontière.

Le Vietnam a demandé à toutes les localités d’intensifier la surveillance, dans l’espoir de détecter plus rapidement de nouvelles infections. Des hôpitaux de campagne ont été mis en place dans le sud-ouest, avec des experts de la santé et du personnel médical d’autres provinces pour soutenir les installations médicales de la région.

Le Vietnam s’est également coordonné avec les forces cambodgiennes pour dissuader les passages illégaux des frontières.

Le Vietnam partage des lignes frontalières de plus de 1100 km avec le Cambodge qui est en proie à une propagation du Covid-19 depuis fin février. Le nombre de cas d’infection au coronavirus a dépassé les 10 000, avec 580 nouvelles infections signalées pour la seule journée de lundi, après avoir enregistré environ 400 cas sur l’ensemble de l’année dernière.

Les forces du nord et du centre du Vietnam arrêtent également les entrées illégales depuis la frontière entre le Vietnam et le Laos, qui mesure 2 161 kilomètres à travers 10 provinces.

Vendredi dernier, le gouvernement du Laos a fermé les frontières du pays et annoncé un verrouillage de deux semaines dans de nombreux endroits. Le Laos a connu ces derniers jours la plus forte augmentation des cas de Covid-19, avec 113 nouveaux patients. 75 autres cas ont été enregistrés mardi, portant le décompte national à 511.

NDEL