Covid-19 : la presse polonaise apprécie le soutien de la communauté vietnamienne

Mercredi, 05 mai 2021 à 11:52:39
 Font Size:     |        Print
 

L'article saluant le soutien de la communauté vietnamienne en Pologne au personnel médical polonais publié sur Salamlab.pl.

Nhân Dân en ligne – Le site Web Salamlab.pl a récemment publié un article pour saluer le soutien de la communauté vietnamienne en Pologne au personnel médical de ce pays dans la lutte contre le Covid-19.

Des masques, des lits et des milliers de plats chauds. Malgré de nombreuses difficultés, les Vietnamiens vivant en Pologne soutiennent les médecins polonais sur leurs propres fonds. Ils le font parce qu’ils estiment que la Pologne est leur foyer et qu’elle mérite d’être soutenue.

C’est par ces mots que Laura Maksymowicz a commencé son article intitulé « Nous ne voulons pas qu’ils se sentent seuls ».

L’autrice a évoqué la situation de la pandémie en Pologne avec un système de santé surchargé et les difficultés auxquelles doit faire face le personnel médical. Dans cette bataille inégale contre le Covid-19, la communauté vietnamienne vivant en Pologne a activement soutenu les médecins polonais.

Les restaurateurs de nombreuses villes polonaises ont eu l’idée de préparer des repas pour les médecins polonais, dans le cadre de la campagne « Sygnal – Pogotowie Gastrnomiczne Warszawa ». « C’est une initiative de personnes de bon cœur » écrit l’article.

À un moment donné, Anna Archacka-Siermińska, l’une des initiatrices de cette campagne, a fait savoir que l’on avait besoin d’une cuisine plus grande pour préparer davantage de repas. Une Vietnamienne lui a offert son aide. Depuis, le restaurant vietnamien PITAYA de Mme Dang est devenu « le cœur de la campagne ». Des milliers de repas chauds pour les médecins y sont préparés chaque jour. L’action a été coordonnée par Hoàng Thế Diễm du restaurant HORAPA.

Mouvement #VNJesteśmyzWami

Le hashtag #VNJesteśmyzWami est la marque du travail caritatif de la communauté vietnamienne pour le personnel médical en Pologne.

Selon l’article, au début, la campagne aidait 2 ou 3 institutions. Plus tard, les repas ont été livrés à 52 établissements médicaux. Les Vietnamiens, avec la partie polonaise, ont pu préparer et livrer même quelques milliers de repas par jour. Ils ont même créé un foodtruck qui se tenait devant l’un des hôpitaux de Varsovie pour servir quelques centaines de dîners aux médecins, qui parfois ne quittaient pas l’hôpital pendant plusieurs jours et ne pouvaient rien acheter à manger. Les volontaires nourrissaient donc, à tour de rôle, environ 800 personnes.

« La communauté vietnamienne ne nous aidait pas seulement en livrant et en préparant des repas, mais aussi en collectant de l’argent ou des produits dans leur communauté, auprès de personnes qui pouvaient aider. Sur l’un des groupes Facebook, des appels à l’aide ont été publiés pour du riz, de la viande et des dons », a dit Anna Archacka-Siermińska.

« Le soutien des Vietnamiens n’a pas de limites »

D’après Anna Archacka-Siermińska, au début, les médecins ont été surpris, certains d’entre eux même se demandent « pourquoi les Asiatiques cuisinent-ils pour nous ? ». Puis leur approche a changé et le détachement s’est transformé en une grande gratitude. « Nous recevions des photos et des mots de remerciement, même au milieu de la nuit », a-t-elle raconté.

Anna a déclaré que les Vietnamiens étaient fantastiques et leur soutien était illimité. « Ensemble, nous faisions beaucoup de bien : soutenir les médecins, les sans-abris, les personnes âgées et les personnes dans le besoin, qui ont perdu leurs moyens de subsistance à cause de la pandémie. »

Anna, cuisinière professionnelle depuis de nombreuses années, a exprimé sa gratitude lorsque la communauté vietnamienne en Pologne a non seulement soutenu son pays d’origine pour surmonter les problèmes tel que les inondations, mais s’est également battue avec les Polonais pendant la pandémie de Covid-19 en Pologne, la deuxième patrie de nombreux Vietnamiens. « Nous pouvons apprendre beaucoup de choses des Vietnamiens », a déclaré Anna.

Pour Hoàng Thế Diễm, coordinateur de ces activités, la Pologne est sa deuxième patrie. Lorsque la pandémie a éclaté et qu’il a vu les médecins travailler dur, même s’ils ne peuvent pas lutter contre le Covid-19, lui et ses amis peuvent soutenir les médecins en leur fournissant des masques, des désinfectants et des repas chauds.

« Nous ne nous attendons pas à des éloges ou à de la publicité. On ne veut pas ça de toute façon. Nous voulons juste que les médecins ne se sentent pas seuls. Nous voulons qu’ils sachent que nous participons également à ce combat, que nous sommes avec eux. Jour et nuit ! », a dit Hoàng Thế Diễm.

Laura Maksymowicz a salué les autres activités caritatives de la communauté vietnamienne en Pologne. En plus de cela, tous les vendredis, les Vietnamiens et la Fondation Daj Herbatkę préparent des repas pour les sans-abris à la gare de Warszawa Centralna (Varsovie Central), et à Łódź, ils rejoignent l’organisation des repas du réveillon de Noël et de Pâques avec la Fondation Wolne Miejsce. Récemment, ils ont également aidé à transporter des lits pour les médecins, afin qu’ils puissent dormir dans les salles de repos pendant les quarts de travail. Des actions similaires sont également menées dans d’autres villes polonaises, précise-t-elle dans son article.

NDEL