Améliorer les opportunités pour les travailleuses des minorités ethniques

Lundi, 23 mai 2022 à 16:32:35
 Font Size:     |        Print
 

Les délégués participent au colloque. Photo: thoidai.com.vn

Nhân Dân en ligne — Le Comité des affaires ethniques, en coordination avec l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO), a organisé un colloque afin de promouvoir la coopération et la connectivité à l’écosystème, en vue de créer des moyens de subsistance pour les femmes et les jeunes des minorités ethniques de la province de Ha Giang (au nord).

Il s’agit d’une activité du plan de mise en œuvre du projet intitulé « Promotion de l’égalité des sexes et de l’éducation auprès des filles dans les régions des minorités ethniques du Vietnam » (le projet « We Can »).

Lors de son discours d’ouverture, Toshiyuki Matsumoto, chef du programme d’éducation de l’UNESCO au Vietnam, a déclaré que l’UNESCO s’attendait à la participation enthousiaste et active des autorités à tous les niveaux, des agences et des établissements de formation, des coopératives et des entreprises, afin de soutenir les femmes et les jeunes des minorités ethniques pour qu’ils puissent réaliser leurs rêves.

Grâce à l’écosystème mis en place, ceux-ci pourront atteindre l’autonomie dans leur vie quotidienne. Avec l’amélioration des conditions économiques des ménages, les femmes et les jeunes auront un meilleur accès aux études, à l’emploi, aux soins de santé et aux autres services.

M. Toshiyuki Matsumoto a exprimé l’espoir que le modèle que le projet « We Can » qui a été expérimenté à Ha Giang sera un bon modèle pour le « Programme national cible pour le développement Comité des affaires ethniques socioéconomique dans les zones montagneuses ».

Le vice-ministre et vice-président du Comité des affaires ethniques, Le Son Hai, a déclaré que le Vietnam comptait plus de 4,7 millions de travailleuses appartenant à des minorités ethniques, ce qui représente environ 50,4 % de leur main-d’œuvre.

Bien qu’elles représentent plus de la moitié de la population active, les femmes des minorités ethniques sont actuellement confrontées à de nombreuses difficultés en matière de travail et d’emploi, a-t-il ajouté.

Dans la communauté des minorités ethniques, les femmes et les jeunes ont souvent moins d’opportunités d’accéder aux ressources de la société, a-t-il indiqué.

Par conséquent, il est nécessaire d’accroître les possibilités pour ce groupe d’accéder et de profiter des politiques, des services et des ressources pour soutenir le développement économique et le marché du travail afin d’améliorer leur accès à l’emploi et leur statut économique, a-t-il partagé.

Il a souligné que l’un des objectifs à l’horizon 2025 du programme était de créer des emplois pour au moins 27 000 ménages issus de minorités ethniques en aidant 1 864 foyers à développer une entreprise ou avec au moins 50 % d’employés des minorités ethniques étant des femmes.

Les délégués ont aussi partagé leurs expériences pour multiplier les modèles d’entreprises réussies appartenant à des femmes dans les localités et les mesures pour aider les communautés ethniques minoritaires à accéder et utiliser efficacement les ressources pour la réduction de la pauvreté et le développement durable.

À cette occasion, les entreprises et les coopératives détenues par des femmes appartenant à des minorités ethniques ont signé des accords de coopération pour l’écoulement de leurs produits.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: