Un expatrié vietnamien amoureux de l’Angola

Lundi, 12 avril 2021 à 17:24:34
 Font Size:     |        Print
 

Quang Linh remet des uniformes et des sacs à dos aux enfants pauvres du village de Sanzala (district de Bailundo, province de Huambo, Angolome). Photo : NDEL.

Nhân Dân en ligne — Pham Quang Linh, un jeune vietnamien de 24 ans, a fait honneur au Vietnam par ses nombreuses activités caritatives en faveur des Angolais.

Depuis 2016, Linh construit des maisons pour les Angolais dans le besoin et répare gratuitement des écoles. Il aide également les enfants pauvres à suivre des cours et aide les agriculteurs.

Partir pour gagner sa vie

Il y a cinq ans, Linh, de la province centrale de Nghê An, a déménagé en Angola, un pays à l’autre bout du monde, pour trouver une nouvelle vie en tant que travailleur dans la construction.

« Je suis allé en Afrique pour des raisons économiques », nous fait savoir Linh. Les premiers moments ont été très difficiles. Puis il a commencé à se faire de nouveaux amis avec qui il travaille, coopère et partage ses joies et ses tristesses.

Après avoir un peu travaillé, en 2019, Linh a ouvert une petite usine de fabrication de glace. C’est aussi le moment où Linh a découvert sa passion pour YouTube. Il a déclaré qu’il voulait simplement enregistrer des vidéos et les publier sur YouTube afin que sa famille, ses amis et d’autres personnes puissent en apprendre davantage sur sa vie loin de chez lui. À travers les histoires de ses amis africains, il découvre qu’ils sont très pauvres et espèrent gagner leur vie dans les grandes villes. Il se demande alors ce qu’il peut faire pour aider les personnes en difficulté ?

Linh a utilisé les bénéfices de son usine de fabrication de la glace pour ouvrir un magasin de chaussures en ligne. Il a également commencé à vivre de YouTube grâce à ses chaînes Quang Linh Vlogs — Cuộc sống ở Châu Phi (Quang Linh Vlogs — vie en Afrique) et Ẩm thực châu Phi (Gastronomie africaine) qui publient principalement des vidéos sur la vie quotidienne et la cuisine en Afrique. Les revenus lui ont permis de réaliser son désir de faire des choses utiles pour la communauté locale.

Un cœur généreux

En 2020, lors que la pandémie de Covid-19 est apparue en Angola, Linh a décidé d’y rester pour découvrir la vie des Angolais dont Manuel Arlindo (Lindo), un de ses premiers amis.

Lindo vient d’un village montagneux de Sanzala (dans le district de Bailundo, province de Huambo, l’une des régions les plus pauvres d’Angola). Les gens d’ici n’ont jamais utilisé d’eau douce parce que le coût de forage des puits est trop élevé. Linh et ses compagnons, y compris des Vietnamiens et Angolais, ont décidé d’investir pour louer des ouvriers à Luanda (à environ 200 km du village de Sanzala) pour forer de l’eau douce. Et après seulement trois heures, les gens ont pu avoir de l’eau douce pour la première fois.

Linh a même organisé une fête de fiançailles à la vietnamienne pour Lindo et Cilia. Après leur mariage, Linh a aidé le jeune couple à acheter un terrain et construire une maison. Le père de Lindo s’est déclaré heureux et touché par ce que Linh a fait pour sa famille. « Je considère Linh comme mon fils et j’espère qu’il aura toujours beaucoup de chance », a-t-il dit.

En plus d’exploiter sa propre entreprise, Linh est activement impliqué dans des œuvres caritatives pour fournir des aides aux personnes défavorisées en Afrique. Il utilise généralement son propre argent pour acheter des produits de première nécessité, ainsi que pour lever des fonds auprès des communautés vietnamiennes locales pour aider les pauvres d’ici.

Au lieu de continuer à donner du « poisson » aux pauvres, Linh et son équipe ont pensé qu’il est important de leur fournir des « outils pour pêcher ». L’agriculture de Bailundo est actuellement sous-développée, d’une part à cause des conditions de production et d’autre part à cause du manque d’expériences et de connaissance des habitants. Par conséquent, l’équipe a commencé à expérimenter la culture de légumes vietnamiens en Afrique et a constaté que cela avait porté fruit. Linh et ses amis ont ensuite appris aux habitants la culture, la récolte, mais aussi la transformation des légumes.

Jusqu’à présent, des cultures à court terme telles que les concombres, les tomates, le maïs et le manioc ont été plantées par la population locale, avec le soutien de Linh et de ses amis.

L’équipe de Linh a également lancé un projet pour aider quelque 5 000 enfants à aller à l’école. Ce projet a démarré il y a plus d’un mois, quand ils ont vu que de nombreux enfants locaux n’avaient pas les moyens d’aller à l’école.

« Ce projet apporte beaucoup de bonheur au groupe, outre le désir d’aider à amener 5 000 enfants à l’école, l’équipe travaille également à la rénovation de l’école, y compris la peinture et la réparation des salles de classe et l’achat de meubles », a déclaré Linh.

Pham Quang Linh est un exemple pour les Vietnamiens d’outre-mer en matière de compassion et de patriotisme. Non seulement il est un ami fidèle et un expatrié responsable qui trouve sans faille des moyens d’aider ses amis locaux, mais c’est aussi un patriote, qui fait de son mieux pour partager la culture vietnamienne où il vit.

Pour ses activités de charité, Quang Linh a fait partie des personnages inspirants de 2020 du programme Wechoice Awards. Il est également mis à l’honneur dans un programme de la télévision vietnamienne à l’occasion du dernier Nouvel An lunaire du Buffle 2021 pour ses efforts pour aider le peuple angolais en particulier et l’Afrique en général.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: