Un couple de médecins vietnamiens promeut la culture vietnamienne en Afrique

Mardi, 13 avril 2021 à 16:20:14
 Font Size:     |        Print
 

Quyêt prend une photo avec des enfants en Angola. Photo : Thoidai.

Nhân Dân en ligne — « Nous voulons promouvoir l’identité culturelle vietnamienne auprès du peuple africain. Nous espérons que nos petites actions contribueront à faire mieux connaitre le Vietnam et la culture vietnamienne aux habitants », a confié le médecin Nguyên Xuân Quyêt qui, avec son épouse, Nguyên Thi Quynh, a apporté une nouvelle « vitalité » en Angola, une terre où il fait chaud et sec toute année.

Ce couple vietnamien travaille actuellement dans un hôpital de la province de Cuanza Norte, en Angola.

Diplômés de la faculté d’imagerie diagnostique, Nguyên Xuân Quyêt (né en 1990, dans la province de Thanh Hoa) et son épouse Nguyên Thi Quynh (née en 1990, à Hai Duong), ophtalmologiste, se sont portés volontaires pour travailler en Angola, dans le cadre d’un programme de coopération du ministère de la Santé. Il leur a fallu un an pour tout préparer, comme apprendre le portugais, les compétences de survie dans ce nouvel environnement, les conditions météorologiques extrêmes et les épidémies.

Quyêt, Quynh et leur collègue cubain. Photo : Thoidai.

En Angola, le couple ainsi que des médecins de Cuba et de Russie soignent les habitants. Ils ont reçu beaucoup d’affection de la part du peuple angolais.

Quyêt a déclaré que le plus grand cadeau qu’il avait reçu était l’amour et la confiance des patients et de la communauté vietnamienne en Angola. C’est aussi sa grande joie et son bonheur.

En 2017, après 3 ans de travail, Quyêt et son épouse sont rentrés au Vietnam et sont revenus en Angola pour la deuxième fois en décembre 2019. Quand ils sont partis, leur fille n’avait que 10 mois.

« Malgré le fait que notre fille et notre famille nous manquent, nous avons décidé de revenir en Angola, car nous pensons que les gens d’ici ont besoin de nous. Quand je rencontre les enfants angolais, j’ai l’impression de jouer et de parler avec mon enfant », a déclaré Quyêt.

Promouvoir l’identité culturelle vietnamienne en Afrique

Outre le traitement des patients, Quyêt et Quynh ont rapproché la culture vietnamienne du peuple angolais.

Les terres sèches et arides en Afrique ont été domptées par le jeune couple. Avec leur expérience agricole au Vietnam, ils cultivent différents types de légumes. Leur jardin potager est toujours vert et rempli de fleurs de toutes les couleurs.

En dehors des heures de travail, Quyêt et Quynh enseignent également les mathématiques et le vietnamien aux enfants d’ici.

Quynh et des enfants angolais. Photo : Thoidai.

« Les enfants d’ici sont vraiment intéressés à étudier, en particulier le vietnamien. Dans mon quartier, il y a une personne qui était étudiante internationale à l’Université d’agriculture du Vietnam, alors quand nous parlons avec elle en vietnamien, les enfants sont très intéressés », a déclaré Quyêt.

Il a ajouté que la plupart des enfants angolais sont obéissants et adorent les étrangers. Les résidents sont accueillants et gentils. Après un certain temps, tout le monde peut prononcer quelques phrases vietnamiennes.

Quyêt et sa femme ont également montré à la population locale la manière d’élever et de cultiver scientifiquement pour une productivité élevée.

Le jardin potager de Quyêt et Quynh. Photo : Thoidai.

« Nous aidons les habitants avec des méthodes agricoles et des semences pour améliorer la productivité et la qualité », a-t-il exprimé.

Profitant de leur temps libre, Nguyên Xuân Quyêt et sa femme réalisent également des vidéos sur la vie en Angola et les publient sur une chaîne YouTube intitulée « Ahihi - la vie en Afrique ». Leur chaîne a attiré l’attention du public.

NDEL