Une docteure vietnamienne mise à l’honneur pour la fabrication de matériaux ignifuges

Mardi, 16 novembre 2021 à 16:01:38
 Font Size:     |        Print
 

La docteure Nguyên Thuy Quynh. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne – La docteure Nguyên Thuy Quynh, professeur à l’université RMIT en Australie, a récemment été élue par le quotidien national, The Australian, première chercheuse australienne sur les matériaux composites de 2021, pour son sujet de recherche sur la fabrication de matériaux ignifuges pour aider à protéger les maisons et les ouvrages de constructions contre la destruction par les incendies de forêt.

Dans le cadre d’un projet de recherche indépendant, financé par le Fonds pour les femmes et la science de l’UNESCO, elle a réussi à fabriquer un matériau ignifuge qui peut être utilisé pour recouvrir les murs des maisons, créant une protection extérieure.

Ce revêtement a non seulement pour effet de prévenir les incendies et d’augmenter l’efficacité de l’isolation des maisons, mais il est également respectueux de l’environnement, car il est fabriqué à partir de déchets industriels et de construction.

On s’attend à ce que ce nouveau matériau soit disponible sur le marché australien dans un an.

Partageant l’idée derrière ce projet de recherche, Nguyên Thuy Quynh a déclaré que l’Australie est fortement touchée par le changement climatique, avec une fréquence et une gravité des incendies de forêt en constante augmentation, ce qui menace la population, l’environnement et les habitations.

Les incendies de forêt sont souvent rapides, la plupart des bâtiments touchés par le feu ne résistent pas longtemps.

C’est la raison pour laquelle elle a eu l’idée de faire un revêtement supplémentaire sur les bâtiments qui peut aider à prolonger le temps de résistance jusqu’à ce que le feu soit passé.

Nguyên Thuy Quynh, 38 ans, s’est rendu en Australie pour travailler comme doctorante en génie civil à l’Université de Melbourne en 2011, après avoir obtenu son diplôme de l’Université de polytechnique de Hanoi.

Actuellement, elle est la cheffe d’un groupe de recherche sur les matériaux ignifuges et les systèmes de construction avancés à l’Université RMIT.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: