« Corridor vert » nécessaire pour le tourisme intérieur

Jeudi, 07 octobre 2021 à 19:41:17
 Font Size:     |        Print
 

Les rizières en terrasses dans le district de Bat Xat, province de Lào Cai. Photo : NDEL.

Nhân Dân en ligne - Au cours des deux dernières semaines, plusieurs localités ont, pour l’essentiel, maîtrisé la pandémie de COVID-19 et commencé à rétablir le tourisme intra-provincial.

Cependant, afin de relancer le tourisme intérieur, il n'est pas possible de compter uniquement sur le tourisme intra-provincial car les habitants connaissent trop bien les produits et ressources touristiques locaux.

Dans le contexte compliqué de la lutte contre la pandémie qui peut durer, il est crucial de relier les destinations vertes des provinces et des villes pour créer des produits à la fois attractifs et sûrs pour les visiteurs.

Comment se déplacer et relier en douceur les espaces verts interprovinciaux est un problème pour les entreprises de voyage lors de la mise en œuvre du programme « Restauration du tourisme intérieur à l'échelle nationale » récemment lancé par l'Association du tourisme du Vietnam.

En prenant l’initiative, de nombreuses entreprises ont développé de manière proactive de nouveaux circuits et itinéraires organisés pour assurer la sécurité dans la prévention et le contrôle de la pandémie.

Des destinations vertes, des services, des produits et même des touristes verts (munis d'une Green Card COVID) sont tous disponibles. Le problème restant est d’établir un « corridor vert » (également appelé route verte ou canal vert) nécessaire pour le transport, le déplacement des touristes.

Actuellement, les provinces et les villes ont leurs propres réglementations sur la prévention et le contrôle de la pandémie en fonction de leur situation spécifique, ainsi que différentes politiques de quarantaine pour ceux qui s'installent dans les localités. S'il n'y a pas de coopération, d’entente et de coordination entre les localités pour créer un « corridor vert » pour le tourisme interprovincial, il sera difficile de reprendre les activités touristiques intérieures.

Selon les experts, afin d'aider l'industrie du tourisme à reprendre en douceur et à s'adapter en toute sécurité à la nouvelle situation, en plus d'unifier les critères d'un tourisme sûr, une attention particulière devrait être accordée à la suppression des obstacles en termes de déplacement entre les destinations vertes interconnectées. Cela nécessite la participation et la coordination étroite des ministères, agences et autorités compétentes des provinces et des villes pour orienter et donner des réglementations et des lignes directrices spécifiques pour la création de « couloirs verts » pour que les entreprises puissent organiser des visites et des itinéraires de manière pratique et sûre.

Il est également nécessaire de créer des conditions strictes pour réactiver le tourisme domestique. Il sera vain si le secteur du tourisme évolue sans la coopération et la participation des industries de l'aviation, des transports routier, ferroviaire et fluvial.

La connectivité des provinces et des régions nécessite le partage et la coopération des localités. Toutes les parties impliquées dans la chaîne d'approvisionnement touristique, telles que : les voyages, l'hébergement, les destinations, les restaurants et les divertissements, doivent se conformer aux conditions et critères de sécurité liés à la prévention et au contrôle de la pandémie.

Les entreprises touristiques devraient être chargées de contrôler les programmes touristiques et les groupes de touristes pour les faire se sentir en sécurité, dissiper leur peur de la pandémie et créer des habitudes de voyage sûres. Les agences de gestion locales autoriseront et superviseront la sécurité et la qualité des services fournis par les entreprises de voyages dans les localités. C'est aussi la stratégie qu'Hô Chi Minh-Ville applique pour diversifier les produits touristiques tout en assurant la sécurité.

Cependant, certaines localités qui ont assez bien maîtrisé l'épidémie de Covid-19 hésitent encore à rouvrir le tourisme en raison de la lenteur de la vaccination. Par conséquent, afin d'accélérer la reprise du tourisme intérieur, la couverture vaccinale doit être renforcée dans les zones touristiques clés.

C’est seulement lorsque les conditions nécessaires et suffisantes sont réunies pour former un environnement favorable, que le tourisme intérieur peut reprendre en toute sécurité et résoudre progressivement des difficultés, contribuant à la relance socio-économique et au développement d'une adaptation sûre et flexible au contrôle efficace de la pandémie de COVID- 19.

NDEL

  Partager cet article