Ngoc Chiên, « une perle d’amour » des montagnes du Nord-Ouest du Vietnam

Vendredi, 18 février 2022 à 18:36:40
 Font Size:     |        Print
 

Les modèles de tourisme communautaire font de Ngoc Chiên une destination attractive. Photo : NDEL.

Nhân Dân en ligne – Située dans des zones reculées du district de Muong La (province de Son La, au Nord-Ouest du Vietnam), la commune de Ngoc Chiên est habitée par des ethnies minoritaires, majoritairement des H'Mông et Thái et un petit groupe de La Ha. Le lieu préserve ainsi les singularités culturelles des ethnies indigènes.

Situé à environ 1 600 m d'altitude, Ngoc Chiên bénéficie des avantages géographiques et climatiques. La région étant entourée de montagnes, elle offre un climat frais en été et doux en hiver. Cela a ouvert à cette terre vierge plein d'opportunités de développement potentiel.

Les sources d’eau chaude naturelles en ont fait une destination attrayante pour les touristes.

En effet, en hiver, même si la température extérieure n'est que d'environ 10° C, les touristes aiment s’y baigner. La détente et le chauffage interne du corps dissipent le froid à la sortie de l'eau.


Les sources chaudes peuvent être appréciées malgré le froid hivernal. Les touristes profitent des bains d’eau chaude naturels pendant l'hiver.
Photo : NDEL.

Visiter Ngoc Chiên à différentes saisons permet de contempler diverses plantes dans leur splendeur, comme l'espèce Docynia indica, dont les fleurs tachent de blanc les montagnes et les forêts, et ses fruits, rouges ou jaunes, ont beaucoup de parfum.

Le touriste peut entrer dans l'immense espace des montagnes, des rivières qui serpentent à travers les rizières dorées et des vallées scintillantes de roses et de marguerites, ou poser pour une photo avec les gracieuses Thái à côté d’une porte aux beaux motifs en relief, ou devant de vieilles maisons en bois sur pilotis.

N'importe qui est fasciné d'écouter, assis sous les feuillages d'un arbre ancien, les légendes locales sur l'amour racontées par les personnes âgées. Il est également recommandé de goûter des plats typiques comme le poisson grillé des Thái (« pa ping top » dans leur langue), le riz gluant et le porc séché.

Paysage serein dans le village de Na Tau, à Ngoc Chiên. Photo : NDEL.

La commune de Ngoc Chiên est située à environ 80 km du centre de la ville de Son La, à 40 kilomètres de Mù Cang Chai - la plus grande attraction touristique de la province de Yên Bai, et à près de 300 kilomètres du centre de Hanoi. Ainsi, pour se rendre sur cette terre, les touristes peuvent passer par la ville de Son La ou passer par le col de Khau Pha à Mù Cang Chai.

Lors du Nouvel An lunaire (Têt), les Thái préparent généralement du «thit lon gac bêp (du porc fumé suspendu dans la cuisine)», ingrédient de divers plats caractéristiques de leur ethnie. Photo : NDEL.

En visite à Ngoc Chiên le 15e jour du 1er mois lunaire dernier, un jour de pleine lune, l'auteur de cet article ressentait encore l'ambiance ludique du Têt dans la vie quotidienne locale.

Les pruniers et les pêchers brillaient de fleurs.

Des tranches de porc salé et séché au soleil pendaient aux chevrons des maisons.

Il y avait aussi des modèles nouvellement établis de tourisme communautaire, qui offrent une expérience intéressante aux voyageurs et promettent d'améliorer la qualité de vie des habitants.

NDEL