Création d’un corridor sûr pour permettre aux Vietnamiens d'évacuer l'Ukraine

Nhân Dân en ligne - Le ministère vietnamien des Affaires étrangères (AE) et les agences représentatives vietnamiennes en Russie et en Ukraine travaillent avec les agences locales compétentes pour créer un couloir sûr permettant aux Vietnamiens de Marioupol et d'autres localités d'Ukraine d'évacuer vers un lieu sûr, a déclaré la porte-parole du ministère, Le Thi Thu Hang.

Le ministère vietnamien des AE travaille avec les agences locales compétentes pour créer un couloir sûr permettant aux Vietnamiens d'évacuer l'Ukraine.  Photo : VNA
Le ministère vietnamien des AE travaille avec les agences locales compétentes pour créer un couloir sûr permettant aux Vietnamiens d'évacuer l'Ukraine. Photo : VNA

Répondant aux questions des journalistes concernant la situation actuelle du peuple vietnamien en Ukraine le 18 mars, Le Thi Thu Hang a déclaré que, suivant les instructions du Parti, de l'État, du gouvernement et du Premier ministre, les agences compétentes dans le pays et à l'étranger ont activement appliqué des mesures pour assurer la sécurité des Vietnamiens en Ukraine.

Jusqu’au 17 mars, le Vietnam a organisé 5 vols pour ramener de Roumanie et de Pologne 1.385 Vietnamiens et leurs proches évacués d'Ukraine, a-t-elle déclaré.

Elle a cité des informations de l'ambassade du Vietnam en Ukraine selon lesquelles au 17 mars, plus de 300 Vietnamiens en Ukraine étaient toujours restés à Donestk, Lougan, Tchernigov, Kherson, Kharkov et Odessa. La plupart d'entre eux vivent et travaillent dans les villes depuis longtemps et ont des emplois, des maisons et des biens en Ukraine. Ils n'ont aucune intention de quitter les villes pour les pays voisins ou de retourner au Vietnam, a-t-elle déclaré.

Le Thi Thu Hang a informé que dans la seule ville de Marioupol, où un conflit tendu est en cours, il y avait environ 80 Vietnamiens au 17 mars. Au 18 mars, 45 personnes avaient été évacuées en toute sécurité, tandis que les 35 autres étaient toujours en sécurité et gardaient des contacts avec le Ambassade, dit-elle.

Le Vietnam a travaillé dur avec les activités de protection des citoyens, a-t-elle déclaré, notant que le ministre des Affaires étrangères Bui Thanh Son a eu des conversations téléphoniques avec ses homologues russe et ukrainien, et que les ambassades du Vietnam dans les deux pays ont contacté les autorités locales pour demander de l'aide pour assurer une sécurité et une sûreté maximales pour les citoyens vietnamiens et leurs familles ainsi que la fourniture de nourriture, de denrées alimentaires et de produits de première nécessité pour eux et la création d'un couloir humanitaire pour l'évacuation des citoyens vietnamiens des zones de guerre, en particulier Marioupol.

Le Vietnam a également demandé aux Nations Unies et à d'autres organisations internationales de soutenir et de fournir une aide humanitaire à la population, et a demandé l'aide d'autres pays pour les évacuer et les accueillir, et pour traiter les procédures d'entrée et de sortie ainsi que pour organiser leur hébergement.

Pendant ce temps, les bureaux de représentation vietnamiens ont envoyé des fonctionnaires dans les zones frontalières pour soutenir la population, a ajouté la porte parole du ministère des AE Le Thi Thu Hang.