Hanoï nécessitera de 887 millions de dollars pour une flotte d’autobus électriques

La capitale Hanoï aura besoin d'environ 21 000 milliards de dôngs (887,27 millions de dollars) dans les années à venir pour remplacer tous ses autobus à essence et au diesel par des alternatives électriques, selon les estimations du secteur du transport et des communications de la ville.
Photo: Vingroup/VNA
Photo: Vingroup/VNA

Hanoi Transport Corporation (Transerco), le conseiller du projet et le principal opérateur de lignes d’autobus de Hanoï, prévoit de convertir 225 de ses 1 100 autobus aux véhicules électriques d'ici 2025, et la totalité de sa flotte d'ici 2050.

Les autobus à moteur à combustion actuellement exploités à Hanoï peuvent parcourir 260 à 400 km par jour tandis que les bus électriques parcourent 250 à 300 km par charge. La société doit élaborer un plan afin que les longues distances soient aussi couvertes par les véhicules électriques.

Actuellement, il existe neuf lignes d’autobus électriques à Hanoï exploités par la société de services de transport VinBus, du conglomérat Vingroup. La ville a introduit les bus électriques pour la première fois en décembre de l'année dernière.

Selon la décision 876/QD-TTg du Premier ministre de 2022 approuvant le programme d'action sur la transformation de l'énergie verte, la réduction des émissions de carbone et de méthane de l'industrie des transports, à partir de 2025, 100 % des véhicules utiliseront l'électricité et l'énergie verte. Leur taux dans les transports publics à Hanoï sera de 45 à 50 %. À partir de 2030, ce taux atteindra au moins 50 % puis passera à 100 % d'ici 2050.

VNA/NDEL