Le monde parle du mandat de membre non permanent du Vietnam au Conseil de sécurité

Nhân Dân en ligne —Le public international a partagé un certain nombre de commentaires sur le bilan impressionnant du Vietnam en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, pour le mandat 2020-2021.

Le Vietnam a été élu membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies pour la période 2020-2021 avec un nombre record de 192 voix sur 193 pays et territoires membres des Nations Unies. Photo: baoquocte.vn
Le Vietnam a été élu membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies pour la période 2020-2021 avec un nombre record de 192 voix sur 193 pays et territoires membres des Nations Unies. Photo: baoquocte.vn

Il y a deux ans, le Vietnam a été élu membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies pour la période 2020-2021 avec un nombre record de 192 voix sur 193 pays et territoires membres des Nations Unies.

Le secrétaire général adjoint de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix, a hautement apprécié la participation du Vietnam dans les opérations de paix, tout en affirmant que celui-ci serait un membre dynamique et efficace du Conseil de sécurité.

Cela a démontré la confiance de la communauté internationale envers le Vietnam et sa participation responsable aux efforts conjoints, afin de maintenir la paix, la stabilité et la sécurité dans la région et dans le monde.

C’est aussi la reconnaissance de la communauté internationale envers le rôle et la contribution du Vietnam aux affaires internationales et régionales.

La presse et le public international ont reconnu le prestige et la position croissante du Vietnam : « Un pays merveilleux », « Un pays beau, sûr, convivial et hospitalier », « Un pays dynamique et développé », « un partenaire fiable pour une paix durable », entre autres, étaient les termes que de nombreux politiciens, experts, agences de presse, radios, et télévisions de plusieurs pays à travers le monde ont utilisés pour parler du Vietnam.

En effet, ces deux dernières années, en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, le Vietnam a apporté ses contributions actives et proactives à la résolution des problèmes régionaux et internationaux, ce qui a été très apprécié par la communauté internationale.

Un membre actif, souple et efficace

Lorsque le Vietnam était président du Conseil de sécurité, il a fait preuve d’ingéniosité en tant que médiateur pour aider à résoudre un certain nombre de questions difficiles, créant une atmosphère pacifique entre les grands pays, a affirmé le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres.

Il a aussi apprécié le fait que le Vietnam a proposé de renforcer la coopération entre l’ASEAN et le Conseil de sécurité en organisant la première discussion ouverte du Conseil de sécurité sur ces relations en janvier 2020.

Avant cet évènement, lors d’un appel téléphonique en juin 2021 entre le président vietnamien Nguyên Xuân Phuc et le secrétaire général Antonio Guterres, ce dernier avait reconnu les contributions actives et responsables du Vietnam à l’ONU dans le règlement des questions mondiales, telles que la mise en œuvre des Objectifs de développement durable et la réponse au changement climatique et au Covid-19. Il a déclaré que le Vietnam était un acteur important contribuant à la paix et à la stabilité dans la région.

Partageant ce point de vue, l’ambassadeur Anouparb Vongnorkeo, chef de la Mission permanente du Laos auprès des Nations Unies, a souligné que le Vietnam jouait un rôle de plus en plus important aux Nations Unies, en particulier au Conseil de Sécurité.

Selon l’ambassadeur Philippe Kridelka, chef de la Mission permanente de Belgique, le Vietnam a exercé une forte influence et a gagné la confiance du monde, en particulier en Asie, en Afrique, mais aussi en Europe et aux États-Unis.

Le monde parle du mandat de membre non permanent du Vietnam au Conseil de sécurité ảnh 1

Le secrétaire général Antonio Guterres a reconnu les contributions actives et responsables du Vietnam à l’ONU dans le règlement des questions mondiales. Photo: VNA

L’ambassadrice Barbara Woodward, cheffe de la Mission permanente du Royaume-Uni auprès des Nations Unies, a déclaré que le Vietnam avait participé directement à la résolution de nombreuses questions importantes, mais que ce n’était pas toujours facile à voir en surface, par exemple, des problèmes liés au rôle des femmes pour la paix et la sécurité et la protection des civils en cas de conflits ou le règlement des conséquences des bombes et mines

Selon elle, toutes ces questions sont très importantes pour la paix et la sécurité mondiales. Les contributions du Vietnam ont donc été très précieuses, a-t-elle affirmé.

Le professeur Antonio Fallico, président de l’Union économique eurasiatique dans la région de la Vénétie en Italie, a estimé que les propositions du Vietnam données lors du débat ouvert de haut niveau du Conseil de sécurité de l’ONU sur la sécurité maritime qui a eu lieu en août dernier avaient exprimé sa politique extérieure de paix, de coopération et de responsabilité pour la stabilité et la sécurité dans la région et dans le monde.

Le Dr Gerhard Will, ancien expert de la mer Orientale à l’Institut allemand de la science et de la politique, a indiqué que les propositions du Vietnam étaient très pertinentes et réalistes, démontrant sa responsabilité face aux défis communs.

Contribuer au renforcement des relations entre l’ONU et l’ASEAN

L’ambassadeur Dian Triansyah Djani, chef de la Mission permanente d’Indonésie auprès de l’ONU, a déclaré que le Vietnam avait apporté des contributions considérables à la promotion de la voix et de l’image du bloc régional auprès du Conseil de sécurité.La vice-secrétaire générale des Nations Unies, Armida Salsiah Alisjahbana, a souligné les contributions du Vietnam, en tant que président de l’ASEAN 2020 et membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, notamment à la promotion du partenariat intégral entre l’ASEAN et l’ONU.

Lorsque le Vietnam a réussi à introduire les questions de l’ASEAN à l’ordre du jour du Conseil de sécurité, il a aidé à porter l’image de l’ASEAN à une nouvelle hauteur et à élever les relations entre les organisations régionales et l’ONU, en particulier le Conseil de sécurité, a affirmé le chef de la Mission permanente des Philippines auprès des Nations Unies, l’ambassadeur Enrique A. Manalo.

L’ambassadrice Nathalie Estival-Broadhurst, cheffe adjointe de la Mission de France auprès des Nations Unies, a estimé que le Vietnam avait parfaitement réussi à relier l’ASEAN au Conseil de sécurité.

En générale, de nombreux pays du monde se sont mis d’accord sur le fait que le Vietnam avait rempli avec succès son rôle de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour le mandat 2020-2021, laissant une forte impression et un message sur un Vietnam responsable et actif dans la communauté internationale.