Le Président Obama vise à approfondir les relations lors de son voyage en Asie

Nhân Dân en ligne - Gros titres et photos à l’appuie, la presse américain soulignait, vendredi et samedi, la tournée en Asie du Président américain Barack Obama qui est arrivée pour le Vietnam avant de se rendre au Japon.

Entretien entre le Secrétaire général du Parti Communiste du Vietnam, Nguyên Phu Trong (à gauche), et le Président américain, Barack Obama, le 7 juillet 2015, à Washington. Photo: VNA.
Entretien entre le Secrétaire général du Parti Communiste du Vietnam, Nguyên Phu Trong (à gauche), et le Président américain, Barack Obama, le 7 juillet 2015, à Washington. Photo: VNA.

Sous le titre «Obama vise à approfondir les relations lors de son voyage en Asie», le Wall Street Journal fait remarquer que le chef de l’État américain va passer trois jours au Vietnam, une visite présidentielle inhabituellement longue pour un seul pays qui est destinée à montrer l’intérêt des États-Unis à développer les liens avec le pays.

Le président Obama rencontrera un pays qui a largement laissé le traumatisme de la guerre derrière lui et qui regarde vers l’avenir pour approfondir ses relations avec les États-Unis. D’une capitale terne, Hanoi est devenue une plaque tournante du tourisme, tandis que Hô Chi Minh-Ville, un foyer de startups technologiques, analyse-t-il.

Jonathan London, un expert du pays et professeur à la City University de Hông Kông, a décrit la visite du Président américain comme la dernière étape d’un processus de réconciliation durant des décennies entre les anciens adversaires.

Après Bill Clinton en 2000 et George W. Bush en 2006, Barack Obama sera le troisième président américain à se rendre au Vietnam depuis la fin de la guerre.

«Obama se dirige vers le Vietnam et le Japon pour faire face aux fantômes de vieilles guerres au milieu des turbulences de nouvelles guerres», titre pour sa part le Los Angeles Times.

«Pendant près de huit ans, le président Obama a lutté pour mettre fin aux guerres en Afghanistan et en Irak. La semaine prochaine, il va enfin réussir à clôturer des chapitres des deux autres - le Vietnam et la Seconde Guerre mondiale», écrit le quotidien.

Maintenant, pour le président qui a promis de mettre fin à deux guerres seulement pour les regarder persister, son voyage au Vietnam et au Japon montrent justement à quel point cela est difficile et combien de temps la paix pourrait finalement prendre, note-il.

Pour CNN, comme le Président Barack Obama se prépare à la première visite présidentielle au Vietnam en une décennie, il rencontrera un pays en pleine mutation qui cherche à resserrer ses liens avec les États-Unis, une occasion de Washington ne devrait pas laisser passer.

Selon la chaîne américaine, le Vietnam a un rôle plus large à jouer dans le récent développement par le Pentagone de la sécurité en réseau en Asie, une vision qui complète quatre alliances bilatérales de l’Amérique - le Japon, l’Australie, Singapour et les Philippines - avec un réseau de connexions entre partenaires et alliés.

«Dans un contexte de contraintes budgétaires de la défense, d’assertivité grandissante de la Chine, et de questions sur la trajectoire future de la politique étrangère des États-Unis, les efforts de tranformer le Vietnam d’ennemi en partenaire en diraient long sur les priorités américaines. La visite du Président Obama représente la chance de commencer à écrire ce nouveau chapitre», conclut CNN.