Vietnam

Organisation des SEA Games 31

Nhân Dân en ligne - Il reste deux mois avant les 31e Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31) qui se dérouleront au Vietnam. La garantie de la sécurité sanitaire des participants est un impératif.

Le logo et la mascotte de SEA Games 31. Photo : NDEL.
Le logo et la mascotte de SEA Games 31. Photo : NDEL.

Les SEA Games 31 se tiendront à Hanoï et dans 11 provinces et villes, avec 36 disciplines et près de 500 rencontres. L’événement attirera la participation de 25 000 participants, dont environ 10 000 athlètes. Le financement des SEA Games 31 proviendra du budget central et des budgets locaux, avec une estimation totale de plus de 1 000 milliards de dôngs. Le gouvernement a accepté d’approuver le premier décaissement de plus de 300 milliards de dôngs pour les projets d’organisation et de modernisation liés aux jeux.

Jusqu’à présent, les éléments qui serviront aux SEA Games 31 ont été mis à niveau et complétés, selon le calendrier prévu. Cependant, plusieurs obstacles et difficultés peuvent affecter l’objectif que toutes les préparations pour les SEA Games 31 soient achevées. L’une des principales raisons est la pandémie de COVID-19.

Face aux difficultés susmentionnées, le Comité d’organisation des jeux a lancé des appels d’offres pour la mise à niveau, la réparation et l’achat d’équipement.

Avec des dépenses et des financements limités, les agences concernées devront faire preuve d’initiative, de créativité, de flexibilité et d’économie, dans l’élaboration des plans en termes de sécurité, de transport, de logistique, d’accueil, de communications et de services médicaux, en fonction de la situation épidémique dans chaque localité.

De plus, la sélection des bénévoles pour les jeux doit être effectuée avec soin. En conséquence, il est essentiel de mobiliser le soutien des cadres et employés des agences et secteurs concernés, y compris les retraités locaux.

Les services d’urgence et de test, y compris les installations d’isolement et de traitement, doivent être organisés de manière sécurisée. Les expériences des récents grands événements sportifs internationaux et nationaux ont prouvé qu’en plus du strict respect de la forme « bulle », le travail de l’organisation doit s’adapter à chaque situation.

Selon les dernières réglementations du comité d’organisation, seules les infections seront isolées et traitées, les délégations sportives et les journalistes internationaux n’auront pas besoin de se mettre en quarantaine. Les services médicaux en ligne seront assurés pendant les jeux. Les agences compétentes doivent saisir et mettre à jour de manière l’évolution de la pandémie dans les pays avec les délégations participantes.

Le Vietnam s’arrangera pour que les participants soient logés dans des hôtels en sûreté. Par conséquent, la gestion et la coordination entre les agences seront très importantes.