Fonds pour la protection de l'environnement du Vietnam souffle ses 20 bougies

Lundi, 27 juin 2022 à 12:22:05
 Font Size:     |        Print
 

Lors de la cérémonie de célébration du 20e anniversaire de la création du Fonds pour la protection de l'environnement du Vietnam. Photo : baotainguyenmoitruong.vn

Nhân Dân en ligne - Le Fonds pour la protection de l'environnement du Vietnam (relevant du ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement) a célébré dimanche le 20e anniversaire de sa fondation (26 juin) dans la ville de Ha Long (province de Quang Ninh, au Nord-Est).

Selon Nguyên Duc Thuân, directeur du Fonds de protection de l'environnement du Vietnam, après 20 ans de naissance et de développement, le Fonds a décaissé près de 3 000 milliards de dôngs (129 millions de dollars) ; a sponsorisé plus de 100 milliards de dôngs aux localités pour régler la pollution de l'environnement après des catastrophes naturelles ; a mis en œuvre plus de 360 projets avec un investissement de plus de 250 milliards de dongs pour améliorer et remettre en état de l'environnement après l'exploitation des minéraux ; a mobilisé 84 millions de dollars d’aide non remboursable pour le Vietnam auprès du Fonds pour l'Environnement mondial…

Les projets financés par le Fonds, avec des prêts préférentiels, contribuent activement à la protection de l'environnement et à la réduction de la pollution ; créant en même temps un changement positif dans la prise de conscience des organisations, des entreprises et des individus envers la protection de l'environnement.

S'exprimant lors de la cérémonie, le vice-ministre des Ressources naturelles et de l'Environnement Vo Tuân Nhan s'est déclaré convaincu qu'avec ses 20 ans de construction et de développement, ce Fonds contribuerait davantage à l'objectif de développement durable du pays ; répondrait aux exigences de l'intégration internationale. Vers 2050, le Vietnam vise d’atteindre des émissions nettes de « zéro », comme l’engagement du Premier ministre lors de la 26e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies (COP 26), a-t-il insisté.

VNA/NDEL