Atelier pour examiner le projet de rapport de pays sur la mise en œuvre du PIDCP

Un atelier de consultation sur le projet de quatrième rapport de pays sur la mise en œuvre de le Pacte international relatif aux droits civils et politiques a été organisé le 21 décembre.
Lors de l'atelier. Photo : VNA
Lors de l'atelier. Photo : VNA

Le ministère de la Justice et le bureau permanent du comité directeur du gouvernement sur les droits de l'homme ont organisé le 21 décembre dans la province de Dak Lak un atelier de consultation sur le projet de quatrième rapport de pays sur la mise en œuvre de le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP).

L'événement était l'une des principales activités du programme de travail 2022 du comité directeur pour faire suite à la décision du Premier ministre approuvant le plan de renforcement de la mise en œuvre du PIDCP.

Le vice-président du Bureau, Nguyen Van Ky, a déclaré qu'après l'atelier de Lai Chau, l'événement était le deuxième du genre à recueillir les avis des ministères, des agences et des localités des Hauts plateaux du Centre sur le projet, faisant d'importants préparatifs pour le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies (UNHRC ) lors de la session de présentation du rapport de l'année prochaine, lorsque le Vietnam assumera pour la première fois le rôle de membre du CDH pour le mandat 2023-2025.

Le PIDCP est l'une des deux conventions les plus importantes sur les droits de l'homme et l'un des trois éléments, avec la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 et le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, qui composent la Charte internationale des droits de l'homme.

Depuis son adhésion au PIDCP, le Vietnam s'est efforcé de mieux faire respecter et garantir les droits civils et politiques de son peuple, contribuant aux réalisations communes en matière de droits de l'homme qui ont été reconnues par la communauté internationale, comme en témoigne l'élection du Vietnam en tant que membre du HCR pour la période 2023-2025.

Les participants à l'événement ont présenté leurs opinions sur les questions liées aux pauvres et aux groupes ethniques minoritaires afin de parfaire le projet de rapport, qui sera soumis au Comité des droits de l'homme des Nations Unies l'année prochaine.