Cadeaux précieux offerts par des Vietnamiens à l'étranger à l'Oncle Hô

De son vivant, le Président Hô Chi Minh a toujours fait preuve de sollicitude particulière pour les Vietnamiens à l'étranger (Viêt kiêu) et en échange de ses sentiments, de nombreuses personnes lui ont offert des cadeaux souvenirs très précieux.
L'Oncle Hô et les Viêt kiêu thaïlandais. Photo d'archives: baoquocte.vn
L'Oncle Hô et les Viêt kiêu thaïlandais. Photo d'archives: baoquocte.vn

Dans l'exposition thématique « Chaque souvenir une histoire » (Collection des cadeaux de l'Oncle Hô pendant la période 1945-1969) qui s'est tenue au Musée Hô Chi Minh à Hanoï du 13 octobre 2022 au 15 février 2023, les visiteurs peuvent voir des souvenirs des Viêt kiêu qui lui ont été offerts, dont des souvenirs très familiers, mais ce n’est pas que tout le monde ne connaît pas l’histoire liée à ces souvenirs…

Souvenirs des Viêt kiêu thaïlandais

En 1928 - 1929, lorsque le Président Hô Chi Minh opérait secrètement en Thaïlande sous le pseudonyme de Thâu Chin, il était protégé par des thaïlandais, ainsi que des Viêt kiêu en Thaïlande.

Thâu Chin a donné des cours pour sensibiliser les Vietnamiens d'outre-mer au patriotisme et a envoyé des jeunes Vietnamiens à l'étranger en Chine pour une formation révolutionnaire.

Au début de 1959, en raison de la situation en Thaïlande, les Vietnamiens d'outre-mer ont été regroupés dans certaines provinces du Sud et le gouvernement thaïlandais avait l'intention de les renvoyer au gouvernement Ngô Dinh Diêm. Nos compatriotes, unis d'un même cœur, se sont résolument opposés à cette action et ont exigé leur rapatriement au Nord du Vietnam.

Le Parti et le gouvernement du Vietnam sous la direction du Président Hô Chi Minh ont accordé une attention particulière à cette question. Le 20 juin 1959, l'Accord sur le rapatriement des Vietnamiens à l'étranger est signé. En conséquence, les Vietnamiens à l'étranger en Thaïlande ont commencé à être rapatriés au début des années 1960.

Par ailleurs, le Président Hô Chi Minh a écrit l'article « Nos Vietnamiens à l'étranger en Thaïlande se tournent toujours vers la Patrie » sous le pseudonyme V.K, publié dans le Journal Nhân Dân (Le Peuple), paru le 8 janvier 1960, louant le patriotisme des ressortissants vietnamiens et rappelant des souvenirs de ses activités en Thaïlande.

Cadeaux précieux offerts par des Vietnamiens à l'étranger à l'Oncle Hô ảnh 1

La radio GRUNDIG a été placée sur le bureau à côté du lit dans la chambre au deuxième étage de la maison sur pilotis de l'Oncle Hô. Photo : Musée Hô Chi Minh.

Les Viêt kiêu en Thaïlande sont extrêmement touchés et profondément reconnaissants au gouvernement vietnamien et au Président Hô Chi Minh de les avoir aidés à retourner dans leur pays d'origine, d'avoir été chaleureusement accueillis et d'avoir créé toutes les conditions pour faire des affaires et vivre. Par conséquent, ils ont volontairement contribué des efforts et des biens pour édifier le pays.

En particulier, avec une affection infinie pour l’Oncle Hô, les Viêt kiêu thaïlandais lui ont offert de nombreux cadeaux, dont la radio GRUNDIG.

La radio GRUNDIG a été placée sur le bureau à côté du lit dans la chambre au deuxième étage de la maison sur pilotis de l'Oncle Hô. Chaque jour, grâce à cette radio, il a écouté les nouvelles nationales et internationales.

C'est un témoignage historique, un objet symbolisant la profonde affection de nos Vietnamiens en Thaïlande pour le Président Hô Chi Minh.

Cadeaux significatifs des Viêt kiêu en France

En 1946, le Président Hô Chi Minh s’est rendu en France en tant qu'invité, il a régulièrement échangé avec des représentants des Vietnamiens à l'étranger, les aidant à mieux comprendre la situation du pays après la Révolution d'août, la volonté de fer et la détermination de notre peuple à défendre notre indépendance, unité et intégrité territoriale...

Cadeaux précieux offerts par des Vietnamiens à l'étranger à l'Oncle Hô ảnh 2

L'insigne Marcel Cachin qui est un homme politique français, un ami commun idéal lorsque l'Oncle Hô a fait des activités révolutionnaires en France pendant les années 20 du XXe siècle. Photo : Musée Hô Chi Minh.

La personnalité et la vertu du Président Hô Chi Minh ont suscité l'admiration des Vietnamiens à l'étranger patriotiques. L’attachement et l'intimité lors des rencontres et la prévenance dans ses instructions ont rendu les gens éloignés du pays plus conscients de leur responsabilité envers leur Patrie, en leur encourageant à s'efforcer ensemble de contribuer à l’œuvre commune de toute la nation.

Nguyên Viêt Ty est un Vietnamien d'outre-mer patriote qui s'est installé en France en 1921. Le sort lui a offert l'honneur de devenir chef cuisinier pour servir le Président Hô Chi Minh et la mission diplomatique vietnamienne à Paris lors de sa visite officielle en République française en 1946.

Nguyên Viêt Ty a pris connaissance de ce que le Président Hô Chi Minh disait du pays et de la nation. Après le départ de l'Oncle Hô, il a demandé à M. Nguyên Duc Tho de lui apporter des cadeaux de Paris pour exprimer son affection et son admiration envers l’Oncle Hô.

Ces cadeaux comprennent l'insigne Marcel Cachin qui est un homme politique français, un ami commun idéal lorsque l'Oncle Hô a fait des activités révolutionnaires en France pendant les années 20 du XXe siècle ; le disque présentant des chansons révolutionnaires sélectionnées par la journaliste française Madeleine Riffaud et introduites au programme « Chansons du monde » ; la Machine à écrire Hermes Baby (version suisse).

Cadeaux précieux offerts par des Vietnamiens à l'étranger à l'Oncle Hô ảnh 3

Le disque présentant des chansons révolutionnaires sélectionnées par la journaliste française Madeleine Riffaud et introduites au programme « Chansons du monde ». Photo : Musée Hô. Chi Minh.

Ces cadeaux symbolisent la profonde affection des Viêt kiêu français envers le Président Hô Chi Minh. Ces cadeaux, ainsi que d'autres objets, ont été conservés dans l'entrepôt du Musée Hô Chi Minh.