Des livres pour les enfants d’origine vietnamienne

Nhân Dân en ligne - Vivant en Allemagne depuis qu’elle a 12 ans, Hanh Nguyên-Schwanke se sent chanceuse d’avoir passé son enfance au Vietnam. Ses doux souvenirs l’ont inspirée pour écrire des livres qui mettent à l’honneur les Vietnamiens résidant dans ce pays.

Hanh Nguyên-Schwanke (au centre) lors d’une présentation des livres de la Maison d’édition Horami en Allemagne. Photo : ST/CVN.
Hanh Nguyên-Schwanke (au centre) lors d’une présentation des livres de la Maison d’édition Horami en Allemagne. Photo : ST/CVN.

Horami, la première maison d’édition bilingue germano-vietnamienne en Allemange, a vu le jour le 1er juin 2014 à Berlin. Sa fondatrice, Hanh Nguyên-Schwanke, souhaite faire de la langue un pont culturel pour relier les gens entre eux.

À travers les livres, la communauté vietnamienne peut se retrouver, se connecter autour de valeurs communes.

Fière tradition familiale

L’amour de Hanh Nguyên-Schwanke pour les livres vient de l’époque où elle attendait les lettres et livres envoyés par son père lorsqu’il était stagiaire en Allemagne.

"Les histoires qu’il me racontait dans ses lettres étaient si passionnantes que cela à développer ma curiosité à propos du pays dans lequel il se trouvait et à propos des recherches qu’il menait. Mon père m’a aidée à mieux comprendre mes racines et j’étais extrêmement fière de mes origines", se souvient-elle.

C’étaient les années où sa famille devait vivre séparée à cause du travail de son père. Plus tard, lorsque sa famille s’est de renouveau réunie, elle a toujours été encouragée par son père à choisir une voie qui la rapprochait de son pays natal.

Elle a décision de fonder Horami il y a huit ans s’inscrit dans cette idée, incitée par son père, elle voulait se connecter avec ses origines.

Cette maison d’édition publie des livres bilingues allemand-vietnamien pour enfants et adolescents, racontant des histoires sur des générations d’immigrants vietnamiens en Allemagne. Les personnages principaux de ces livres sont des enfants de la 2e, ou de la 3e génération de cette communauté.

Lorsqu’elle a eu son premier enfant et a commencé à lui enseigner le vietnamien, Hanh s’est rendu compte qu’il était difficile de trouver des livres vietnamiens pour enfants en Allemagne. Le marché allemand n’a quasiment pas de livres pour les Vietnamiens, même bilingues.

Elle n’était pas satisfaite des livres qu’elle pouvait trouver sur le marché allemand. Les histoires sont racontées par des blancs ou par d’autres personnes, mais pas par des asiatiques.

De plus, le modèle familial dans ces histoires ne montre pas la réalité de la vie.

"Je veux que les enfants nés au Vietnam et nés ici puissent trouver un livre dans lequel ils peuvent s’identifier au personnage. Il est important de montrer que le bonheur est possible aussi bien dans les familles traditionnelles avec deux parents, que dans des familles monoparentales", dit Hanh.

Produits culturels

Horami est née, d’abord pour les enfants, avec notamment la sortie de deux ouvrages : Qui peut compter ? (Dô ai dêm duoc ?) et Qui connaît cet animal ? (Dô ai biêt con gi ?). Ces livres ont de belles couvertures et contiennent des commentaires de nombreux pédagogues et psychologues vietnamiens et allemands.

Des livres pour les enfants d’origine vietnamienne ảnh 1


Des livres pour les enfants d’origine vietnamienne hinh anh 3
Quelques livres publiés par la Maison d’édition Horami.
Photo : ST/CVN.

Maintenant, Horami cible également les lecteurs adultes. Cependant, Hanh souhaite toujours que ses produits culturels servent d’abord la communauté vietnamienne, en particulier les défavorisés.

L’un des premiers livres qu’Horami a publié et qui a été bien accueilli était le dictionnaire Mon petit monde (Thê gioi quanh em). Cet ouvrage de 53 pages présente 20 sujets de la vie quotidienne d’un enfant, notamment l’école, la famille, les festivals et la ville. Il comprend également des exercices intéressants pour attiser la curiosité des enfants et les inciter à apprendre le vietnamien.

Hanh Nguyên-Schwanke explique que le livre a été publié dans l’espoir d’aider les enfants à en savoir plus sur le Vietnam et sur la vie là-bas, en montrant les différences et les similitudes entre les deux pays.

Comprenant les difficultés causées par la barrière linguistique pour les familles vietnamiennes fraîchement arrivées en Allemagne, notamment au sujet de la santé de leurs enfants, Horami a publié Guide et Vocabulaire médical (Câm nang và tu vung y tê) qui présente le vocabulaire médical afin que les personnes qui ne parlent pas couramment allemand puissent décrire clairement et précisément leurs maux aux médecins allemands.

Horami souhaite sortir environ quatre livres bilingues allemand-vietnamien en un an, tout en poursuivant sa mission d’aider les jeunes générations à continuer à parler vietnamien. Horami souhaite aussi introduire et promouvoir la littérature vietnamienne en Europe.