L’Association d'Amitié Vietnam - Royaume-Uni au chevet des victimes de l’agent orange

Nhân Dân en ligne - Le vice-président du Réseau d’Amitié Vietnam - Royaume-Uni Warwick Morris a promis de continuer à appeler les organisations internationales à soutenir les victimes de l’agent orange/dioxine du Vietnam, ce qu'il considère comme l’une de ses activités principales.

Une classe du Centre de Réhabilitation fonctionnelle et de formation professionnelle des victimes de l'agent orange de la province de Tây Ninh. Photo: VNA
Une classe du Centre de Réhabilitation fonctionnelle et de formation professionnelle des victimes de l'agent orange de la province de Tây Ninh. Photo: VNA

Cette déclaration a été faite lors d'une séance de travail entre l'Association des Victimes de l'agent orange/dioxine du Vietnam (VAVA) et une délégation du Réseau d’amitié Vietnam - Royaume-Uni et de l’Association d'Amitié Vietnam - Royaume-Uni, le 6 mai, à Hanoi.

Le Réseau d’amitié Vietnam - Royaume-Uni et l’Association d'Amitié Vietnam - Royaume-Uni s’intéressent et soutiennent toujours les activités de la VAVA, a souligné Warwick Morris.

À cette occasion, les parties ont discuté de de leur coopération dans les temps à venir, la priorité revenant à la coopération dans le soutien des victimes vietnamiennes de l’agent orange.

Le président de la VAVA, Nguyên Van Rinh, a fait savoir que son association avait mobilisé ces derniers temps plus de 1.150 milliards de dôngs (50 millions de dollars) pour ​financer des bourses d'études, construire des maisons et fournir des fauteuils roulants et une assistance financière à ses members. L'association a également construit 26 centres de réadaptation fonctionnelle et de formation professionnelle ​pour ces victimes, a-t-il dit.

Nguyên Van Rinh a souhaité que les ​relations entre la VAVA et l’Association d'amitié Vietnam - Royaume-Uni ​et le Réseau d’Amitié Vietnam - Royaume-Uni ​connaissent de nouveaux progrès, et que les parties renforcent leurs échanges afin d’améliorer la compréhension mutuelle et de mieux faire appel à l’aide internationale en faveur des victimes de l’agent orange.