Les entreprises de Singapour s’intéressent à l’investissement vert au Vietnam

Nhân Dân en ligne — Outre la logistique et l’économie numérique, l’économie verte est l’un des trois domaines qui attirent les investisseurs singapouriens au Vietnam.

 Les entreprises de Singapour s’intéressent à l’investissement vert au Vietnam. Photo :  thoibaonganhang.vn
Les entreprises de Singapour s’intéressent à l’investissement vert au Vietnam. Photo : thoibaonganhang.vn

« Champion » de l’investissement au Vietnam

Selon les statistiques du Département des investissements étrangers relevant du ministère vietnamien du Plan et de l’Investissement, au cours des 7 mois de 2022, le Vietnam a attiré 15,54 milliards de dollars d’investissements directs étrangers (IDE) en provenance de 88 pays et territoires.

Singapour est en tête avec un capital d’investissement total de plus de 4,3 milliards de dollars. La République de Corée s’est classée deuxième avec un capital d’investissement total de plus de 3,25 milliards de dollars.

Singapour est actuellement le plus grand investisseur du Vietnam dans l’ASEAN, se classant 2e sur 140 pays et territoires investissant au Vietnam.

Les entreprises de Singapour s’intéressent à l’investissement vert au Vietnam ảnh 1

Outre la logistique et l’économie numérique, l’économie verte est l’un des trois domaines qui attirent les investisseurs singapouriens au Vietnam. Photo : Vnexpress

Jusqu’à la fin du 20 juillet 2022, le capital social total des projets valides des investisseurs singapouriens au Vietnam a atteint plus de 69,8 milliards de dollars.

Les investisseurs singapouriens ont des projets dans 51 provinces et villes du Vietnam, concentrés dans le domaine de l’industrie de transformation et représentant environ 40 % du capital d’investissement total.

Outre des avantages politiques stables, une bonne croissance économique et stable depuis de nombreuses années, des coûts de production compétitifs, des ressources humaines abondantes et étant dans la période dorée de la population, le Vietnam est également considéré par les investisseurs singapouriens comme un marché potentiel.

En investissant au Vietnam, les entreprises singapouriennes en particulier et les investisseurs étrangers en général auront de nombreuses opportunités d’élargir leurs marchés d’exportation vers les pays avec lesquels le Vietnam a signé des accords de libre-échange.

Le vice-président de l’Association des entreprises de Singapour au Vietnam, Seck Yee Chung, a déclaré que le gouvernement vietnamien a mis en place de nombreux mécanismes et politiques pour aider à atténuer l’impact de la pandémie, tout en maintenant des mesures préventives contre l’épidémie de Covid-19 et les politiques de promotion des investissements, qui sont l’un des facteurs importants pour aider les investisseurs à faire en confiance et décider d’investir dans ce pays d’Asie du Sud-Est.

Vers un investissement vert

L’ambassadrice de Singapour au Vietnam, Jaya Ratnam, a déclaré que l’économie verte est l’un des trois domaines qui attirent les investisseurs singapouriens au Vietnam, en plus de la logistique et de l’économie numérique. Les entreprises de Singapour souhaitent coopérer avec le Vietnam pour accroître les investissements dans les infrastructures durables et les énergies renouvelables.

Dans le cadre de la visite d’État en février 2022 à Singapour, le Président du Vietnam, Nguyên Xuân Phuc, a également encouragé les entreprises singapouriennes à investir et à développer les investissements au Vietnam, notamment les investissements dans les énergies propres et le développement durable.

En fait, récemment, un certain nombre de projets d’énergie propre d’investisseurs singapouriens ont été autorisés au Vietnam, dont le projet de centrale électrique au gaz naturel liquéfié (GNL) de Bac Liêu relevant du Centre d’énergie thermique de Bac Liêu, avec un capital d’investissement enregistré de 4 milliards de dollars (en 2020) ou le projet de centrale électrique GNL de Long An I et II, avec un capital social total de plus de 3,1 milliards de dollars.

Récemment, lors d’une réunion avec les dirigeants de la province de Binh Duong, Wong Kim Yin, directeur de Sembcorp Group (Singapour) a déclaré que le Groupe mobilisera des capitaux pour investir dans des technologies vertes et des usines de nouvelle génération, de production plus durable.

Un autre projet d’énergie verte prometteur est le groupe singapourien d’électricité SP qui s’est engagé à investir 750 millions de SGD (12 000 milliards de VND) dans des solutions énergétiques durables au Vietnam d’ici 2025.

Le directeur général de HSBC Vietnam, Tim Evans, a déclaré que ces dernières années, le Vietnam a également reçu un niveau élevé d’investissements dans le secteur des énergies renouvelables au sein de l’ASEAN. L’investissement vert et la croissance verte ont beaucoup attiré l’attention des investisseurs étrangers.

Le premier et le plus important avantage du Vietnam est que le gouvernement se concentre sur la promotion du développement durable. Le gouvernement a publié la décision no 1658/QD-TTg approuvant la stratégie nationale de croissance verte pour la période 2021 - 2030, avec une vision à l’horizon 2050.

La stratégie définit un certain nombre d’objectifs vers l’économie verte, dont la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’application du modèle d’économie circulaire, l’augmentation de la production d’énergies renouvelables et le développement d’infrastructures durables.

Cependant, Tim Evan s’est rendu compte que le Vietnam rencontre des défis tels que : le cadre juridique et les réglementations liées au développement durable, qui doivent être encore améliorés en termes de cohérence, en particulier la fiscalité environnementale et les conditions préférentielles pour encourager l’investissement dans le développement durable.

Par conséquent, dans les temps à venir, afin d’attirer les investisseurs étrangers en général et les investisseurs singapouriens en particulier, il a déclaré que le gouvernement doit poursuivre les actions et les politiques à long terme pour attirer les IDE dans les domaines de haute technologie, énergies renouvelables.

En outre, il est nécessaire de surveiller et de gérer étroitement les flux d’IDE dans les provinces et les villes pour s’assurer que les autorités locales respectent les objectifs environnementaux nationaux, a-t-il ajouté.