Une nouvelle étape de la coopération Vietnam - Suisse et Vietnam - Russie

Mardi, 07 décembre 2021 à 22:45:08
 Font Size:     |        Print
 

Le président Nguyên Xuân Phuc et son épouse. Photo: VOV

Nhân Dân en ligne – Le 3 décembre, le président Nguyên Xuân Phuc est arrivé au Vietnam, terminant avec succès ses visites officielles en Suisse et en Russie.

Le succès de ces deux visites est que les dirigeants ont défini des piliers de coopération très concrets et stratégiques. Ce qui ouvre une nouvelle page dans les relations établies avec la Suisse et la Russie.

Accords de libre-échange et innovation

Le président Nguyên Xuân Phuc (à gauche) et son homologue suisse, Guy Parmelin. Photo: VOV

Il y a 50 ans, le Vietnam et la Suisse ont établi leurs relations diplomatiques, alors le Vietnam était en guerre. Malgré les aléas de l’histoire, les relations amicales et l’entraide mutuelle n’ont jamais cessé de se développer.

Les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint un milliard de dollars. Les entreprises suisses ont investi un fonds de deux milliards de dollars au Vietnam. Pourtant, ce chiffre ne correspond pas encore au potentiel des deux pays.

Par conséquent, le président Nguyen Xuan Phuc et son homologue suisse, Guy Parmelin, ont convenu de créer une force motrice dans la coopération commerciale. Les deux pays favoriseront la signature de l’accord de libre-échange entre l’Union européenne (UE) et le Vietnam (EVFTA) et la Suisse négociera un accord de libre-échange séparé avec le Vietnam.

Guy Parmelin a déclaré que le Vietnam était le 3e partenaire commercial de Suisse, après Singapour et la Thaïlande. « Nous avons un fort potentiel de coopération. Si nous signons un accord de libre-échange, nous exploiterons certainement mieux ce potentiel. », a-t-il souligné.

Le ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce, Nguyên Hông Diên, a déclaré que la Suisse souhaite régler, avec le Vietnam, des problèmes rencontrés dans les négociations reliées au commerce des marchandises, aux dépenses gouvernementales et à la protection des droits de propriété, créant des conditions favorables aux investissements entre le Vietnam et l’UE.

Outre le commerce, les présidents vietnamien et suisse ont considéré la promotion de la coopération dans l’innovation comme une solution à long terme. C’est un secteur en lequel la Suisse a des atouts et dont le Vietnam a besoin pour son développement socioéconomique.

Le ministre des Sciences et Technologies, Huynh Thanh Dat, a déclaré que la visite du président Nguyân Xuân Phuc en Suisse était très significative pour la coopération bilatérale.

Selon lui, le fait que le président vietnamien et son homologue suisse se sont entretenus et ont convenu d’établir dans les temps à venir un partenariat prioritaire en termes d’innovation entre les deux pays est une étape importante.

Lors de sa visite en Suisse, le président Nguyen Xuan Phuc a également eu de nombreuses activités multilatérales à Genève, où sont installées de nombreuses organisations internationales et où s’est déroulée la conférence de Genève pour le Vietnam, en 1954.

Il a eu des séances de travail avec les dirigeants du Bureau des Nations Unies, de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle.

Le directeur général de l’OMS a notamment soutenu l’idée de faire du Vietnam un centre régional de production de vaccins.

Le représentant de l’OMS a déclaré que, via des mécanismes tels que Gavi et COVAX, l’organisation s’était engagée à fournir au Vietnam plus de 42 millions de doses de vaccins.

Lors de ses visites, Nguyên Xuân Phuc a déclaré que dans l’esprit de solidarité internationale, le Vietnam verserait 500 000 dollars de plus au COVAX, portant le total à un million de dollars.

Un jalon historique de la visite en Russie

Le président Nguyên Xuân Phuc (à gauche) et son homologue russe, Vladimir Poutine. Photo: VNA

Le président s’est rendu en Russie alors que les deux pays venaient de mettre fin à l’organisation des années croisées afin de célébrer le 70e l’anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques, le 20e anniversaire de l’établissement de leur Partenariat stratégique, le 10e anniversaire de l’établissement de leur Partenariat stratégique intégral et le 5e anniversaire de la signature par le Vietnam de l’Accord de libre-échange avec l’Union économique eurasienne.

À cette occasion, il s’est entretenu avec le président russe, Vladimir Poutine, et a rencontré le Premier ministre russe, Mikhail Mishustin, la présidente du Conseil de la Fédération, Valentina Matvienko, le vice-président du Conseil de sécurité russe et président du Parti Russie unie, Dmitry Medvedev.

Le 30 novembre, lors d’un entretien de près de 4 heures, Nguyên Xuân Phuc et Vladimir Poutine ont abordé 20 questions portant sur la coopération entre les deux pays. Ils ont souligné un certain nombre de lacunes existantes dans la coopération entre les entreprises des deux pays et ont trouvé des mesures efficaces pour les régler.

Les deux dirigeants ont affirmé que l’énergie, le pétrole et le gaz continuaient d’être l’un des principaux piliers du Partenariat stratégique intégral.

Cet entretien a été partiellement retransmis en direct par la télévision russe, la partie russe accordant une grande attention à la visite du président vietnamien.

Le vice-ministre des Affaires étrangères, To Anh Dung, a déclaré que la publication d’une déclaration commune définissant les orientations du partenariat stratégique bilatéral jusqu’en 2030 avait démontré la détermination des deux pays à approfondir leurs relations.

Nguyên Xuân Phuc, Poutine et d’autres dirigeants russes ont discuté des mesures afin de régler divers problèmes rencontrés dans la coopération économique, en exploitant les atouts de chaque partie, a-t-il souligné.

L’économiste russe, Vladimir Mazyrin, directeur du Centre d’études sur le Vietnam et l’ASEAN, de l’Institut d’Extrême-Orient, a déclaré qu’il subsistait encore des problèmes à résoudre.

Il a déclaré apprécier le fait que le président Nguyên Xuân Phuc ait parlé ouvertement des problèmes latents et que les deux pays soient disposés à les résoudre. « Je prête une grande attention aux relations économiques et commerciales entre les deux pays. Je pense que, dans le cadre d’un Partenariat stratégique intégral, ces secteurs restent très potentiels, mais que leurs résultats ne correspondent pas encore aux attentes des deux parties », a-t-il déclaré.

Selon lui, le Vietnam et la Russie devront tirer efficacement parti des Accords de libre-échange signés par le Vietnam et l’Union économique eurasienne. En effet, les échanges commerciaux bilatéraux ont doublé depuis que ceux-ci sont entrés en vigueur et le Vietnam reste le principal partenaire de Russie en Asie du Sud-Est, a-t-il poursuivi.

NHÂN DÂN