UIP : le Vietnam participe à une réunion sur la protection des enfants sur Internet

Nhân Dân en ligne – Le Vietnam continuera de perfectionner les documents juridiques relatifs à la prévention de la maltraitance des enfants, en général, et de la protection des enfants sur Internet, en particulier.

La délégation vietnamienne participe à la réunion de la Commission de la démocratie et des droits de l'homme de l'UIP. Photo : quochoi.
La délégation vietnamienne participe à la réunion de la Commission de la démocratie et des droits de l'homme de l'UIP. Photo : quochoi.

C’est ce qu’ont souligné des représentants de l’Assemblée nationale (AN) vietnamienne lors d’une session virtuelle de la Commission permanente de la démocratie et des droits de l’homme de l’Union interparlementaire (UIP) sur les lois internationales contre l’exploitation et les abus sexuels des enfants dans le cyberespace.

Organisée mardi dans le cadre de 142e assemblée de l’UIP, la session était l’occasion pour les participants de discuter de la façon dont les pays renforcent leurs législations pour protéger les enfants face aux risques dans le cyberespace.

Selon les représentants vietnamiens, il est nécessaire pour le Vietnam de promulguer des documents sur la mise en œuvre de mesures de protection des enfants sur Internet, en accordant une attention aux personnes issues des ethnies minoritaires ou en situation difficile.

Le gouvernement vietnamien doit publier des décrets qui détaillent la mise en œuvre de la loi sur la cybersécurité et adopter des méthodes pour protéger les mineurs contre les contenus susceptibles d’augmenter les risques d’abus auxquels ce groupe est confronté.

Il est également important de renforcer la coopération internationale en termes de protection des enfants dans le cyberespace et de désigner des agences et des unités chargées des questions connexes pour établir une meilleure coordination intersectorielle en la matière, ont déclaré les représentants vietnamiens.

En outre, les organes compétents doivent garantir la protection des enfants sur Internet et de leur vie privée sur les réseaux sociaux et revoir et compléter le système juridique actuel sur les cas de maltraitance des enfants conformément aux normes internationales.