Consolidation des relations d’amitié au travers des investisseurs vietnamiens au Cambodge

Nhân Dân en ligne - L’investissement des entreprises vietnamiennes vers le Cambodge contribue à consolider les relations d’amitié et de coopération étroites entre les deux pays.

Le secrétaire général du CDC Cheanda Sophea (droite) lors d'un interview. Photo: VOV.
Le secrétaire général du CDC Cheanda Sophea (droite) lors d'un interview. Photo: VOV.

Des centaines de sociétés vietnamiennes ont mis en œuvre, au cours de ces dernières années, leurs activités d’investissement vers ce pays voisin avec près de 200 projets coûtant environ 3 milliards de dollars, contribuant à promouvoir le développement économique, culturel et social du Cambodge, ainsi qu’à intensifier les relations d’amitié entre les deux pays et les deux peuples.

Le ministre délégué auprès du Premier ministre et secrétaire général du Conseil pour le développement du Cambodge (CDC), Cheanda Sophea, a pris en haute considération les activités d’investissement et d’affaires des entreprise vietnamiennes, notamment dans l’agriculture

Dans le domaine des technologies de l’information, ce dirigeant cambodgien salue toujours le fonctionnement efficace du groupe des télécommunications de l'armée du Vietnam (Viettel) dans ce pays.

En outre, les projets de 100.000 hectares de caoutchouc réalisés par les entreprises vietnamiennes ont créé des milliers d’emplois pour les locaux. À noter que ces sociétés vietnamiennes participent également à diverses activités communautaires significatives comme l’amélioration de la qualité de la circulation dans les zones rurales cambodgiennes, la fourniture de services sanitaires, la construction des établissements scolaires, etc.

Plus spécifiquement, les entreprises Vietnam enregistrant leurs activités productives et commerciales au Cambodge respectent toujours les politiques et lois cambodgiennes, selon Cheanda Sophea.

Par ailleurs, les bonnes performances économiques acquises par le Cambodge ces derniers temps, parmi lesquelles une croissance économique annuelle de 7%, ont été prises en estimation par des organisations non-gouvernementales, la Banque mondiale, la Banque asiatique de Développement (ADB) et d’autres institutions financières internationales.