De nombreuses opportunités d’expansion commerciale avec l’Afrique du Sud

Nhân Dân en ligne – Il existe de nombreuses opportunités pour les marchandises vietnamiennes d’entrer en Afrique du Sud et dans les pays de la région, et pour les deux parties de booster leur coopération dans plusieurs domaines, a déclaré le chef de l’Office du commerce du Vietnam en Afrique du Sud, Pham Thanh Hai.

Visioconférence présidée par le PM Pham Minh Chinh avec les 62 missions commerciales du Vietnam à l’étranger. Photo : VNA.
Visioconférence présidée par le PM Pham Minh Chinh avec les 62 missions commerciales du Vietnam à l’étranger. Photo : VNA.

L’Afrique du Sud est le pays africain avec le plus grand volume de commerce bilatéral avec le Vietnam, a-t-il déclaré à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) en marge d’une réunion virtuelle entre le Premier ministre (PM) vietnamien, Pham Minh Chinh, et les offices du commerce du Vietnam à l’étranger.

Le commerce bilatéral annuel s’élevait à plus de 1,3 milliard de dollars, les exportations du Vietnam vers l’Afrique du Sud dépassant 800 millions de dollars et les importations, près de 500 millions de dollars.

Pham Thanh Hai a décrit trois domaines sur lesquels les deux pays devraient se concentrer afin de renforcer leurs relations bilatérales - le commerce des fruits, l’investissement et le commerce des carburants et des matériaux.

Pour stimuler les exportations de fruits vers l’Afrique du Sud, il a conseillé aux exportateurs vietnamiens d’accorder plus d’attention à la transformation et à la vente de produits à haute valeur ajoutée, tels que les jus en conserve, les fruits secs, les confitures et les thés aux fruits.

Le Vietnam a importé un grand volume de charbon d’Afrique du Sud comme intrant pour les centrales thermiques au cours des dernières années, a-t-il fait savoir.

Le ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce et le ministère sud-africain des Ressources minérales et de l’Énergie signeront un protocole d’accord pour renforcer la coopération dans le secteur minier dans les temps à venir, a-t-il dévoilé.

Le responsable a indiqué qu’il s’agit de l’accord officiel au plus haut niveau dans le secteur minier entre les deux gouvernements, censé faciliter le commerce bilatéral dans le secteur minier et énergétique.