Dialogue de Shangri-La 2017: Les contributions du Vietnam

Nhân Dân en ligne - Le 16e Dialogue de Shangri-La s'est ouvert vendredi 2 juin, à Singapour, rassemblant de hauts dirigeants militaires, des diplomates et des experts venus d’une quarantaine de pays pour discuter des principaux défis liés à la sécurité de la région Asie-Pacifique. Le Vietnam est représenté par le vice-ministre de la Police, Bùi Van Nam.

Vu Tiên Trong, directeur de l’Institut des Stratégies du ministère de la Défense. Photo: VOV/CVN.
Vu Tiên Trong, directeur de l’Institut des Stratégies du ministère de la Défense. Photo: VOV/CVN.

De l’avis de Vu Tiên Trong, directeur de l’Institut des stratégies du Ministère de la Défense, qui est, lui aussi, présent à ce "Davos" de la sécurité en Asie, le Vietnam a apporté de réelles contributions à ce dialogue.

Le Vietnam a souligné que la sécurité constituait un défi majeur et qu’il fallait des efforts communs pour le relever. Mais force est de constater que ces efforts ont été affectés ces derniers temps par des divergences d’interprétation dans l’application du droit international. De plus, chaque pays a ses intérêts à défendre. Certains ont même tendance à les placer au-dessus des intérêts communautaires...

S’agissant du dossier de la Mer Orientale, Vu Tiên Trong a affirmé que l’ASEAN* et la Chine œuvraient ensemble pour appliquer pleinement la Déclaration de la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et parvenir rapidement à un Code de Conduite (COC) dans cette zone.