Hanoï et la Banque mondiale au Vietnam renforcent leur coopération

Nhân Dân en ligne - Avec sa vitesse de développement rapide, Hanoï deviendra bientôt l’une des plus belles villes d’Asie du Sud-Est, a souligné Carolyn Turk, directrice de la Banque mondiale au Vietnam.

Le président du Comité populaire de Hanoï, Chu Ngoc Anh (à droite) et la directrice de la Banque mondiale au Vietnam, Carolyn Turk. Photo : Journal Thoi Dai.
Le président du Comité populaire de Hanoï, Chu Ngoc Anh (à droite) et la directrice de la Banque mondiale au Vietnam, Carolyn Turk. Photo : Journal Thoi Dai.

Le président du Comité populaire de Hanoï, Chu Ngoc Anh, a reçu, le 4 mars, une délégation de la Banque mondiale (BM) dirigée par Carolyn Turk, directrice de la Banque mondiale au Vietnam.

Depuis 1990, le développement de la capitale vietnamienne a reçu la contribution d’environ 109 projets d’Aide publique au développement (APD), dont 80 grands projets financés par la Banque mondiale. Notamment dans le domaine des transports urbains, qui représentent 69 % du nombre total de projets d’APD. Parmi tous ces projets, 11 d’entre eux sont très appréciés pour leur efficacité, apportant des impacts importants sur la physionomie de la ville, a déclaré Chu Ngoc Anh.

Ce dernier a également informé la BM de l’état d’avancement des groupes de projet dans lesquels les deux parties peuvent coopérer.

Le premier groupe comprend le projet de traitement des déchets de Long Biên - Gia Lâm et le projet de production des produits alimentaires en sécuritaire qui a pour but d’améliorer la capacité de production de Hanoï.

Le deuxième groupe concerne plusieurs projets de transport urbain.

Chu Ngoc Anh a affirmé que Hanoï veillera à promouvoir la mise en œuvre de ces projets.

Pour sa part, Carolyn Turk, a souligné que l’un des enjeux de la capitale est de préserver son identité, son environnement et ses atouts tout en continuant à se développer et à maintenir la dynamique de croissance économique. Dans le même temps, elle a indiqué que la BM espère accompagner la capitale dans ce processus.

Elle a également exprimé son intérêt pour les propositions de coopération de Hanoï dans des projets de traitement des eaux usées et de production des produits alimentaires en sécuritaire. Soulignant qu’il s’agit d’une question d’intérêt commun pour les deux parties.

Concernant les transports urbains, la BM est prête à soutenir Hanoï dans les projets de transports urbains et d’infrastructures, notamment ceux liés au système ferroviaire urbain, a-t-elle souligné.

La BM souhaite également recevoir plus d’informations sur le plan de différents moyens de transport de Hanoï, afin de s’assurer que le soutien de la BM sera le plus bénéfique possible pour la capitale, a-t-elle déclaré.