Honorer les contributions à la coopération entre le Vietnam et le Japon dans l’agriculture

Nhân Dân en ligne — Le professeur Vo Tong Xuân a eu de nombreuses contributions au développement des relations entre le Japon et le Vietnam dans le domaine de l’agriculture, ainsi qu’à l’amélioration de la compréhension mutuelle entre les deux peuples. Pour ces contributions, le gouvernement japonais a décidé de lui remettre « l’Ordre du Soleil levant ».

Watanabe Nobuhiro, consul général du Japon à Ho Chi Minh-Ville, remet  « l’Ordre du Soleil levant » au professeur Vo Tong Xuân (à droite).Photo: thoidai.com.vn
Watanabe Nobuhiro, consul général du Japon à Ho Chi Minh-Ville, remet « l’Ordre du Soleil levant » au professeur Vo Tong Xuân (à droite).Photo: thoidai.com.vn

Le 13 avril, le consulat général du Japon à Hô Chi Minh-Ville a coopéré avec l’Université de Nam Can Tho pour organiser la cérémonie de remise de « l’Ordre du Soleil Levant » du gouvernement japonais au professeur Vo Tong Xuân, recteur honoraire de l’Université de Nam Can Tho.

Il s’agit d’une distinction que le gouvernement japonais offre à ceux qui ont eu de nombreuses contributions au développement du Japon ou de la communauté dans divers domaines, tels que la diplomatie et l’académie.

Né en 1940 dans la province d’An Giang (au Sud), Vo Tong Xuân est connu pour ses contributions à la recherche agricole au Vietnam, en particulier dans le delta du Mékong, qui est considéré comme le grenier à riz du pays.

Il a commencé à suivre ses études en 1974 à l’université japonaise de Kyushu. Il a mené un thème de recherche lié aux techniques de culture du riz dans les régions tropicales et y a achevé un doctorat sur l’agriculture.

Après son retour au Vietnam, il a continué à travailler pour l’Université de Can Tho. Avec des chercheurs japonais, il a mené à bien des projets liés aux techniques de culture du riz et a publié de nombreux articles scientifiques.

En tant que pionnier des échanges académiques entre le Japon et le Vietnam dans l’agriculture, il a jeté de premières bases de la coopération entre les deux parties.

En 1997, en tant que chercheur du Centre d’études sur l’Asie du Sud-Est de l’Université de Kyoto, il a travaillé au Japon pendant un an. A cette période, il a mené de nombreuses recherches liées au modèle de coopérative agricole du Japon.

Il a également aidé les agriculteurs et les décideurs politiques vietnamiens à effectuer des visites de travail au Japon.
Sur la base des résultats de ses recherches à l’Université de Kyoto, il a présenté les politiques agricoles, en particulier les coopératives agricoles, et les techniques agricoles japonaises lors de nombreux séminaires au Vietnam.

À cette occasion, il s’est déclaré fier de recevoir l’Ordre du gouvernement du Japon, remis par le consul général du Japon à Ho Chi Minh-Ville.

Il a aussi affirmé que cet honneur était réservé non seulement à lui, mais aussi aux membres de l’Association d’amitié Vietnam - Japon de la province d’An Giang et de la ville de Can Tho, à l’Université de Nam Cân Tho et à la communauté vietnamienne.

Pour sa part, Watanabe Nobuhiro, consul général du Japon à Ho Chi Minh-Ville, a déclaré que le professeur Vo Tong Xuan avait eu de nombreuses contributions pour le développement de l’agriculture du Vietnam. Grâce à lui, d’un pays pauvre, sous-développé et en pénurie de vivres, le Vietnam est devenu l’un des plus grands exportateurs de riz du monde.