Le marché chinois recèle de grandes potentialités à exploiter

Nhân Dân en ligne - Un séminaire intitulé « Présenter le marché chinois : expériences de coopération et opportunités d’affaires » a récemment été organisé à Cân Tho, dans le Delta du Mékong, par la Chambre de Commerce et d'Industrie du Vietnam (VCCI).

Séminaire « Présenter le marché chinois : expériences de coopération et opportunités d’affaires » le 30 octobre à Cân Tho. Photo : VNA.
Séminaire « Présenter le marché chinois : expériences de coopération et opportunités d’affaires » le 30 octobre à Cân Tho. Photo : VNA.

Prenant la parole lors de l’événement, Trân Van Công, directeur adjoint du Département de transformation et de développement du marché des produits agricoles, relevant du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, a noté que la Chine était un énorme marché de produits agro-halieutiques d’une valeur d’environ 160 milliards d’USD d’importations par an, dont 9 à 10 milliards d’USD de fruits et légumes, 8 à 10 milliards d’USD de produits aquatiques, 10 milliards d’USD de viande et de lait et 2 à 2,5 milliards d’USD de riz.

Cependant, le Vietnam n'a exporté que 8,6 milliards d’USD de produits agricoles, sylvicoles et aquatiques vers la Chine en 2018 et ce chiffre est de 6 milliards d’USD au cours des neuf premiers mois de cette année, a-t-il déclaré, estimant que ces chiffres restent trop modestes.

Il a donc conseillé aux exportateurs de s’informer des nouvelles réglementations de la Chine et de s’efforcer de répondre à toutes les exigences du marché.

Hu Suojin, conseiller économique et commercial de l’Ambassade de Chine au Vietnam, a déclaré que la majorité des consommateurs chinois appréciaient les fruits vietnamiens.

Le marché, fort de 1,4 milliards d’habitants, dépense environ 2 000 milliards d’USD pour importer des marchandises chaque année, ce qui passera à 10 000 milliards de dollars dans les cinq prochaines années, a poursuivi le responsable.

En moyenne, un Chinois consomme chaque année 30 kg de lait, 40 kg de porc et 50 kg de fruits, a-t-il ajoute.

Hu Suojin a indiqué qu'au cours des neuf premiers mois de cette année, les recettes d'import-export entre le Vietnam et la Chine ont dépassé 110 milliards d’USD, en hausse de 7,1% sur un an.

Avec un revenu annuel par habitant de plus de 10 000 d’USD, les conditions de vie des Chinois s'améliorent et leur demande en biens augmente.

Hu Suojin a souligné la nécessité de rapprocher davantage les entreprises vietnamiennes de leurs homologues chinoises et de leur fournir plus d'informations sur les exigences du marché chinois.