Le Vietnam soutient le renforcement du Mouvement des non-alignés

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam est prêt à se coordonner étroitement avec les autres pays membres du Mouvement des non-alignés pour relever les défis et rehausser le rôle du mouvement sur la scène internationale.

La Vice-présidente vietnamienne Dang Thi Ngoc Thinh s’exprime lors du 18e Sommet du Mouvement des non-alignés à Bakou. Photo : VNA.
La Vice-présidente vietnamienne Dang Thi Ngoc Thinh s’exprime lors du 18e Sommet du Mouvement des non-alignés à Bakou. Photo : VNA.

C’est ce qu’a déclaré la Vice-présidente vietnamienne Dang Thi Ngoc Thinh, lors de l’ouverture du 18e Sommet du Mouvement des non-alignés, le 25 octobre à Bakou, en Azerbaïdjan.

La Vice-présidente vietnamienne a fait état des défis auxquels le Mouvement des non-alignés doit se confronter, notamment en ce qui concerne les tensions entre les grandes puissances, l'unilatéralisme, le pouvoir politique, le manque de ressources, la divergence d’intérêts entre les États membres ou les interventions extérieures.

Elle a ainsi appelé les pays non-alignés à renforcer leur solidarité et à respecter strictement les principes de Bandung au service de la primauté de la loi, de la démocratisation des relations internationales et de la défense des intérêts communs.

La Vice-présidente vietnamienne a profité de cette occasion pour proposer au Mouvement des non-alignés de soutenir les pays de l’ASEAN dans le maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Asie du Sud-Est.

Le Vietnam, quant à lui, s’efforce de contribuer activement à l’édification de la Communauté de l’ASEAN et œuvre toujours pour atteindre la paix, la stabilité et le développement dans la région et dans le monde, a affirmé Dang Thi Ngoc Thinh.

Elle a aussi souligné la détermination du Vietnam à suivre de près les principes et objectifs du Mouvement des pays non alignés au service de la paix, du développement durable et de la prospérité du monde.

Placé cette année sous le thème « Respect des principes de Bandung pour assurer une réponse concertée et adéquate aux défis du monde », le 18e Sommet du Mouvement des non-alignés a vu la participation des représentants de 120 pays membres, des pays observateurs et des organisations internationales.

Le Vietnam soutient le renforcement du Mouvement des non-alignés ảnh 1

Vue générale du 18e Sommet du Mouvement des non-alignés à Bakou. Photo : VNA.

* Le 18e Sommet du Mouvement des non-alignés s'est clôturé le 26 octobre à Bakou, en adoptant une série de documents importants, à savoir l'Acte final de Bakou, la Déclaration de Bakou, la Déclaration sur la Palestine et la Lettre de remerciement et de solidarité envers le gouvernement et le peuple de la République d'Azerbaïdjan.

Ces documents ont réaffirmé la valeur et l’importance des principes de Bandung, ainsi que les efforts visant à renforcer la solidarité au sein du mouvement en vue de maintenir la paix et la sécurité mondiale et de renforcer la coopération économique et le désarmement, entre autres.

Les dirigeants des pays non-alignés se sont félicités de l'édification de la Communauté de l'ASEAN afin de créer une région pacifique, stable et développée. Prenant note des inquiétudes exprimées par certains pays de l’ASEAN quant aux évolutions complexes de la situation en Mer Orientale, les dirigeants des pays non-alignés ont appelé les parties concernées à régler leurs litiges par des mesures pacifiques sur la base du droit international, à fortiori la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982.

* En marge du sommet, la Vice-présidente vietnamienne Dang Thi Ngoc Thinh a rencontré le Vice-président indien Venkaiah Naidu, le Président vénézuélien Nicolas Maduro, le Président de l'Assemblée populaire suprême la République populaire démocratique de Corée (RPDC) Choe Ryong Hae et le Président du Parlement panafricain Roger Nkodo Dang.

Elle a aussi assisté à la célébration du 60e anniversaire de la visite du Président Hô Chi Minh en Azerbaïdjan.

Créé en 1961, le Mouvement des pays non alignés se consacre à la représentation des intérêts et des aspirations des pays en développement. Elle compte maintenant 120 membres et 17 pays observateurs et devient une organisation avec le deuxième plus grand nombre de membres seulement après les Nations unies. Le Vietnam a rejoint le mouvement en 1976.