L’économie maritime en ligne de mire

Conscientes des atouts géographiques favorables et du riche potentiel de développement économique marin, nombreuses des 14 localités côtières de cette région se mettent en branle.
Le port en eau profonde de Son Duong, dans la zone économique de Vung Áng, province de Hà Tinh. Photo : VNA/CVN
Le port en eau profonde de Son Duong, dans la zone économique de Vung Áng, province de Hà Tinh. Photo : VNA/CVN

Développer l’économie maritime du Centre septentrional et du littoral du Centre pour que le Vietnam devienne un pays phare du secteur et exploiter à plein potentiel la richesse de sa mer constituent la volonté politique constante des autorités centrales.

L’économie maritime en ligne de mire  ảnh 1

Le développement de l’économie maritime a été une fois de plus souligné lors de la récente conférence sur la mise en œuvre de la Résolution N°26 du Politburo du Parti communiste du Vietnam (PCV) sur le développement socio-économique et la garantie de la défense et de la sécurité du Centre septentrional et du littoral du Centre d’ici 2030 et vision à l’horizon 2045.

Le président de la Commission centrale d’économie du PCV, Trân Tuân Anh, estime que la question des couloirs économiques est cruciale pour faire aboutir cette Résolution.

En juillet 2022, le gouvernement a ratifié un plan de développement des complexes économiques maritimes. Ce projet, qui dure jusqu’en 2030, consiste à construire de nouveaux centres urbains et complexes industriels à Nghê An et Hà Tinh (Centre septentrional), Dà Nang et Thua Thiên Huê (Centre central), Khanh Hoà et le sud de Phu Yên (Centre méridional).

L’économie maritime en ligne de mire  ảnh 2

Une vue de la zone économique de Vân Phong, province de Khanh Hoa. Photo : TL/CVN.

Les localités s’adaptent

Conscientes des atouts géographiques favorables et du riche potentiel de développement économique marin, nombreuses des 14 localités côtières de cette région se mettent en branle.

À Quang Binh, la zone économique de Hon La, d’un budget total de plus de 41.000 milliards de dôngs, a initialement réalisé d’importants travaux d’infrastructures techniques pour faciliter et promouvoir l’investissement. De plus, la province a planifié, investi et appelé à investir dans ses parcs industriels et ses nouvelles zones urbaines côtières.

Dans la province de Khanh Hoà, les secteurs économiques maritimes représentent plus de 80% du PIBR et les secteurs tertiaires occupent une grande partie du spectre économique. Les trois zones économiques clés de cette localité se situent dans trois baies, à savoir Vân Phong, Cam Ranh et Nha Trang.

Le Comité populaire provincial a soumis au Premier ministre pour évaluation et approbation l’ajustement de la planification de la construction de la zone économique de Vân Phong d’ici 2040 et à l’horizon 2050 pour en faire un centre de services touristiques et de divertissement de luxe.

"Dans cinq ans, nous restructurerons l’économie locale. De nouveaux parcs industriels modernes seront construits, l’agriculture intelligente sera développée et de nouveaux produits touristiques seront lancés. Avec ses 150 000 ha aménagés de manière intelligente et son port en eau profonde, la zone économique de Vân Phong sera une nouvelle adresse d’investissement attrayante. Par ailleurs, nous avons le district insulaire de Truong Sa avec une très large pêcherie. Nous comptons en faire un centre d’exploitation et de transformation de l’aquaculture", souligne Nguyên Tân Tuân, président du Comité populaire de la province de Khanh Hoa.

S’étendant sur environ 50 km de côtes et couvrant une superficie de plus de 21.000 ha, la zone économique du sud de Phu Yên (province éponyme) figure parmi les huit zones économiques côtières clés du pays. En dehors du port de Vung Rô récemment modernisé, la localité planifie le port en eau profonde de Bai Gôc qui sera capable d’accueillir des navires de 50 000 tonnes.

"Cette province doit se concentrer sur les liens régionaux, en promouvant le rôle, la position et le potentiel de la localité comme l’une des portes d’entrée du commerce international. La priorité est de développer des corridors économiques le long des Nationales 25, 29, 19C, et de la route liant l’est de Truong Son aux provinces du Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre), de relier le Nord-Est du Cambodge au Sud du Laos où Phú Yên sera l’une des portes ouvertes sur la Mer Orientale", estime Trân Tuân Anh.