Les relations Kazakhstan - Vietnam se basent sur la compréhension et la confiance à haut niveau

Nhân Dân en ligne - Le Kazakhstan et le Vietnam ont établi des relations diplomatiques le 29 juin 1992. Cependant, selon l’ambassadeur Yerlan Baizhanov, au cours des deux premières décennies, les relations de coopération entre les deux pays n’en étaient qu’à ses balbutiements. L’échange de visites de haut niveau et l’ouverture d’ambassades ont donné une forte impulsion au développement de la coopération bilatérale.

L’ambassadeur du Kazakhstan au Vietnam, Yerlan Baizhanov. Photo : baoquocte.vn.
L’ambassadeur du Kazakhstan au Vietnam, Yerlan Baizhanov. Photo : baoquocte.vn.

C’est ce qu’a partagé l’ambassadeur du Kazakhstan au Vietnam, Yerlan Baizhanov, à l’occasion des 30 ans de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays (29 juin 1992 - 29 juin 2022).

Le Kazakhstan considère le Vietnam comme un partenaire important

Depuis lors, le Kazakhstan et le Vietnam ont parcouru un long chemin. Les deux pays entretiennent des dialogues politiques réguliers à tous les niveaux, renforcent les échanges dans les forums bilatéraux et multilatéraux et contribuent à la consolidation de la paix et de la sécurité mondiales.

Concernant l’économie, Yerlan Baizhanov a déclaré que depuis l’établissement des relations de coopération, le Kazakhstan et le Vietnam ont eu des activités commerciales et d’échange. Cependant, ce processus a particulièrement pris de l’ampleur après l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange entre l’Union économique eurasienne et le Vietnam en octobre 2016.

« Cet accord a créé les meilleures conditions pour promouvoir le développement économique et commercial entre les deux pays. En quelques années seulement, le chiffre d’affaires du commerce bilatéral entre les deux pays a connu une croissance assez positive », a affirmé l’ambassadeur Yerlan Baizhanov.

Selon le Comité des recettes publiques du ministère des Finances du Kazakhstan, en 2021, la valeur totale des importations et des exportations entre le Kazakhstan et le Vietnam a atteint 426,1 millions de dollars, soit une augmentation de 11,6 % par rapport à 2020.

Les principaux produits d’exportation du Kazakhstan vers le Vietnam sont le plomb et les produits en plomb, le fer et l’acier. Le Vietnam exporte vers le marché kazakh des téléphones, du matériel de bureau, des vêtements et des chaussures.

Cela montre que le potentiel de coopération économique entre les deux pays est encore très important, de sorte que les deux parties doivent rechercher de nouvelles opportunités pour continuer à promouvoir la coopération commerciale bilatérale à la mesure du potentiel existant.

Yerlan Baizhanov a déclaré que la plus grande force de la relation de coopération entre les deux pays était la compréhension et la confiance mutuelle à haut niveau. Les deux pays partagent des points de vue et des positions similaires sur les questions internationales.

Les relations Kazakhstan - Vietnam se basent sur la compréhension et la confiance à haut niveau ảnh 1

Le Président vietnamien, Nguyên Xuân Phuc (quand il était Premier ministre), reçoit le Président de la Chambre des Représentants du Kazakhstan, Nurlan Nigmatulin (à gauche) lors de sa visite au Vietnam en novembre 2019. Photo : VGP.

Parlant de la coopération entre les deux pays dans les mécanismes multilatéraux, l’ambassadeur du Kazakhstan a déclaré qu’au cours des dernières années, le Kazakhstan et le Vietnam avaient obtenu de nombreux résultats de coopération positifs dans les forums internationaux et régionaux, notamment à l’ONU. Il s’agit d’un canal de coordination important qui doit être promu dans les temps à venir.

Le Kazakhstan apprécie hautement le soutien du Vietnam aux initiatives internationales du Kazakhstan, en particulier la Conférence sur l’interaction et les mesures de confiance en Asie (CICA).

« En octobre de cette année, le 6e Sommet de l’ICCA se tiendra à Nur-Sultan. Nous espérons que le Vietnam participera à la préparation de ce forum », a déclaré l’ambassadeur Yerlan Baizhanov.

Yerlan Baizhanov a également ajouté qu’en septembre, le représentant vietnamien participera à la conférence des dirigeants mondiaux et des religions traditionnelles qui se tiendra dans la capitale du Kazakhstan. C’est la deuxième fois que le Vietnam assiste à cette conférence.

Comme prévu, lors de la Conférence, les militants religieux discuteront des questions liées au développement social de l’humanité dans la période post-Covid-19.

La conférence sera également un lieu où les parties partageront leurs expériences sur la coopération religieuse et mettront l’accent sur l’ouverture, la compréhension mutuelle et les efforts conjoints entre les religions pour maintenir la paix et la stabilité dans le monde.

Tirer parti des préférences tarifaires

En tant que pays situé au centre du continent eurasien, reliant l’Asie à l’Europe, le Kazakhstan peut tirer parti de son potentiel logistique pour renforcer la coopération commerciale avec le Vietnam.

Plus précisément, selon Yerlan Baizhanov, le corridor de transport Vietnam - Chine - Kazakhstan - Europe est une bonne alternative au transport maritime, permettant le transport de marchandises en provenance du Vietnam et d’autres pays de l’ASEAN vers l’Europe dans un délai relativement court.

Pour promouvoir le commerce avec le Vietnam, la société des chemins de fer du Kazakhstan et celle du Vietnam ont signé un protocole d’accord sur le principe de l’avantage mutuel, en utilisant les avantages des deux parties.

En conséquence, les deux parties proposeront des mesures pour améliorer les procédures logistiques, augmenter le volume des transactions et créer des conditions favorables pour que les entreprises de transport des deux pays opèrent plus efficacement.

Yerlan Baizhanov a déclaré que l’accord de libre-échange entre l’Union économique eurasienne et le Vietnam avait ouvert des opportunités pour promouvoir la coopération commerciale bilatérale entre les deux pays.

Cependant, les résultats obtenus dans le domaine de l’économie et du commerce entre les deux pays ces dernières années n’ont pas été à la mesure du potentiel existant.

Yerlan Baizhanov a estimé que le potentiel de développement commercial entre les deux pays avait encore beaucoup de place, de sorte que les deux parties doivent tirer parti des préférences tarifaires que l’accord de libre-échange entre l’Union économique eurasienne et le Vietnam apporte à chaque partie.

En outre, les deux gouvernements devraient proposer des mesures spécifiques pour promouvoir davantage la coopération entre les deux pays dans les domaines du commerce, de l’industrie, des investissements et du développement touristique.

Outre le mécanisme du Comité intergouvernemental de coopération économique, commerciale et scientifique et technique, Yerlan Baizhanov a également souligné que les deux pays devaient établir davantage de nouveaux mécanismes de coopération tels qu’un fonds d’investissement commun, une banque d’import-export, une maison d’affaires.

En outre, les gouvernements des deux pays doivent aider les autorités à reprendre les vols directs et à appliquer des régimes sans visa pour les citoyens des deux pays, en promouvant l’industrie touristique des deux pays.