Les relations Vietnam - Inde sont au beau fixe

Nhân Dân en ligne - Les relations Vietnam - Inde n’ont cessé de se développer dans le bon sens au cours de ces 45 dernières années, notamment depuis l’établissement du Partenariat stratégique intégral par les deux pays en 2016.

Le vice-ministre vietnamien des ​AE, Bùi Thanh Son​ (à droite), et ​le secrétaire d'État indien aux AE, Vijay Kumar Singh. Photo: VNA.
Le vice-ministre vietnamien des ​AE, Bùi Thanh Son​ (à droite), et ​le secrétaire d'État indien aux AE, Vijay Kumar Singh. Photo: VNA.

C’est ce qu’ont estimé le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères (AE), Bùi Thanh Son, et le secrétaire d’État indien aux AE, Vijay Kumar Singh, lors de leur entretien le 21 avril, à Hanoi.

Le vice-ministre Bùi Thanh Son a salué la visite au Vietnam du secrétaire d’État indien pour participer à de nombreuses activités de l’Année d’amitié Vietnam - Inde 2017. Cette visite, selon lui, est intervenue dans le contexte où les deux pays célèbrent cette année le 45e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques et le 10e anniversaire de leur partenariat stratégique intégral.

Les deux responsables ont plaidé pour une collaboration plus étroite entre les Ministères des AE des deux pays dans l’organisation des activités dans le cadre de l’Année d’amitié Vietnam - Inde 2017. Ils ont jugé nécessaire d’intensifier les échanges de délégations à tous les échelons et les échanges populaires.

Le vice-ministre vietnamien, Bùi Thanh Son, a appelé les deux pays à signer bientôt le Programme d’action pour concrétiser le Partenariat stratégique intégral Vietnam - Inde pour la période 2017 - 2020. Ce programme permettra de définir les orientations de coopération dans des domaines prioritaires tels que la défense et la sécurité, le commerce et l'investissement, l'énergie, la formation, le transfert de technologies, la recherche scientifique ...

Pour sa part, le secrétaire d’État indien aux AE, Vijay Kumar Singh, a hautement apprécié les contributions actives du Vietnam en tant que pays coordinateur des relations ASEAN - Inde pour la période 2015 - 2018. Il a aussi exprimé sa satisfaction devant les avancées dans les relations vietnamo-indiennes, comme en témoigne la signature des accords de coopération bilatérale en matière de défense, d’énergie nucléaire, de recherche spatiale et de technologie de l’information…

Vijay Kumar Singh a affirmé que la partie indienne travaillerait en étroite collaboration avec la partie vietnamienne pour bien préparer les prochaines visites de haut rang entre les deux pays, mais aussi pour accélérer l’approbation et le décaissement des crédits de l'Inde accordés au Vietnam.

Les deux hommes ont également convenu d’exploiter au mieux les potentiels de coopération bilatérale dans l’économie, le commerce et l’investissement afin de porter les échanges commerciaux bilatéraux à 15 milliards de dollars en 2020. Ils ont souligné la nécessité d’organiser la réunion du sous-comité mixte du commerce Vietnam - Inde pour promouvoir les investissements dans les deux pays.

Le Vietnam souhaite accueillir les entreprises indiennes venues nombreuses investir sur son sol dans l'énergie, l'exploitation pétrolière, la pétrochimie, le développement des logiciels, la banque et la finance...

Les deux dirigeants ont par ailleurs partagé leurs points de vue sur certaines questions régionales et internationales d’intérêt commun. Ils ont décidé de poursuivre une coordination étroite au sein des forums bilatéraux et multilatéraux, notamment dans le cadre de la coopération ASEAN - Inde, de l’Accord de Partenariat économique intégral régional (RCEP) et de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

S’agissant du dossier de la Mer Orientale, Bùi Thanh Son et Vijay Kumar Singh ont réaffirmé la détermination des deux pays à œuvrer ensemble pour maintenir la paix, la stabilité, la sécurité et la sûreté de navigation maritime et aérienne dans cette zone maritime, sur la base du respect du droit international, à fortiori la Convention des Nations Unies sur le Droit de la mer de 1982 (CNUDM). Ils ont enfin insisté sur l’importance d’appliquer pleinement la Déclaration sur la Conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et d’accélérer l'élaboration du Code de Conduite en Mer Orientale (COC).