Magie de Noël au Centre de la Francophonie de Vinh

Une fête de Noël a été organisée, le 18 décembre, au Centre de la Francophonie de Vinh (CFV) dans la province de Nghê An. Cette année, la fête a pris des allures des marchés de Noël, dont la popularité est croissante en France et dans le reste de l’Europe.
Les élèves posent avec le Père Noël. Photo : CVN/NDEL.
Les élèves posent avec le Père Noël. Photo : CVN/NDEL.

Quelque 350 enfants venus de la ville de Vinh et de la province de Hà Tinh ont participé à la fête de Noël au CFV. Une bonne occasion de découvrir l’ambiance des marchés de Noël européens.

Le marché de Noël, une tradition européenne

Depuis les années 2000, les marchés de Noël ont la cote dans le cœur des Français. Sitôt les illuminations installées dans les rues, les centres villes s’habillent de petits chalets en bois. Familles, amis et amoureux viennent y flâner pour découvrir les artisans locaux en dégustant du vin chaud et, éventuellement, en y faisant leurs derniers achats de Noël.

Pourtant, le traditionnel marché ne naquit pas en France, mais bel et bien chez son voisin allemand, à Dresde, en 1434. Depuis, rien qu’en Allemagne, entre 2 500 et 3 000 marchés de Noël sont organisés chaque année. Face à ce succès croissant, nous ne serons donc pas étonnés de découvrir une multitude de chalets en bois outre-Rhin.

En France, en 2017, le célèbre marché de Noël de Strasbourg ne dénombrait pas moins de 2,2 millions de visiteurs. Parmi eux, la capitale alsacienne notait une fréquentation en hausse des touristes espagnols, italiens, allemands, mais aussi américains. Si la municipalité de Strasbourg estime une baisse de fréquentation en 2022, en raison des incertitudes liées à la crise sanitaire, le plus vieux marché de Noël de France n’en reste pas moins un symbole annonciateur de festivités, rompant avec la morosité hivernale.

Aujourd’hui, les municipalités de Lille, Colmar, Lyon, Amiens, ou encore Arras, pour ne citer qu’elles, s’illuminent à l’unisson à l’approche de Noël. À cette liste, les deux nouvelles volontaires du Centre de la Francophonie de Vinh, Loukia et Laura, ont voulu rajouter la capitale de la province du Nghệ An.

Noël francophone à Vinh

Magie de Noël au Centre de la Francophonie de Vinh ảnh 1
Les enfants au stand de création de leurs cartes de voeux de Noël. Photo : CVN.

Il est 13h40 lorsque les premiers curieux arrivent au Centre de la formation continue de Vinh (CFC) qui héberge notamment le CFV. Les arrivants découvrent avec joie les animations qui sont organisées en plein air pour l’occasion.

L’une des volontaires françaises, Loukia, leur tend un ticket violet sur lequel est inscrit un numéro doré. Il s’agit de leur ticket pour la Tombola, dont les 15 gagnants seront annoncés en fin d’après-midi. Attention à ne pas l’égarer, il donne aussi droit à un gâteau !

Les enfants papillonnent entre jeux créatifs et jeux d’adresse. Petits et grands s’attèlent à décorer leurs cartes de vœux en y inscrivant leurs souhaits de bonheur. Le stand d’origami, brillamment animé par Hang Cai, voit virevolter une multitude de flocons de neige en papier. Même le Père Noël, qui fit une entrée aussi remarquée qu’attendue, se prit au jeu de confectionner rennes et sapins en papier.

En face, la foule s’enflamme lorsque Trân Lê Quân, le photographe de la journée, annonce un jeu d’équipe au chamboule-tout dont les vainqueurs remporteront trois manga Doraemon.

Entre éclats de joie et soupirs de déception, ce jeu d’adresse aura décidément déchaîné les passions tout en ouvrant l’appétit de nombreux gourmands. Tous se réjouissent alors de déguster l’incontournable Bûche de Noël servie par le Centre.

Après de dernières photographies aux côtés du Père Noël, vient l’annonce tant attendue des 15 gagnants de la Tombola. Les 15 chanceux repartent tout sourire avec leur lot de cadeaux offert par l’Ambassade de France à Hà Nội.

Deux provinces de la région Centre présentes à l’évènement

À 15h00, un autobus se gare dans la cour du CFC. En descend une trentaine de lycéens de la province de Hà Tinh, accompagnés par leur professeur M. Joseph. Ils sont accueillis avec un grand sourire par Laura, volontaire au CFV, qui leur présente les différentes activités du jour.

Ils ne pourront malheureusement pas rester jusqu’au Karaoké. Laura nous explique : "Les établissements de Hà Tinh sont un peu loin du Centre de la Francophonie, donc c’est difficile pour nous de proposer des évènements qui les touche aussi bien que les élèves de Vinh. On est encore plus reconnaissants de savoir qu’ils ont fait tout ce chemin pour venir jusqu’à notre marché de Noël !"

Une soirée en chanson mettant à l’honneur l’amitié franco-vietnamienne

Le karaoké est lancé à la lueur des guirlandes de Noël. Les élèves du lycée d’élite de Phan Bôi Châu, d’abord timides, sont encouragés à chanter par leurs professeurs de français.

Après une brillante interprétation de L’amour, c’est pour rien par deux enseignants, les lycéens osent s’emparer des microphones pour proposer un répertoire mêlant chansons françaises et vietnamiennes, musiques de Noël traditionnelles ou morceaux plus actuels.

Bien que très ambitieuse, la fête de Noël au CFV aura donc réussi son pari de réunir près de 350 élèves sous l’égide de la francophonie pour promouvoir l’amitié franco-vietnamienne.

Après deux ans d’absence, il est certain que le CFV est reparti sur les chapeaux de roues en cette fin d’année 2022.

Les élèves ont déjà hâte de découvrir les prochains événements francophones.

"Je ne peux rien vous révéler pour l’instant, mais ce qui est sûr, c’est que les enfants vont pouvoir s’amuser… puis découvrir un événement musical français qui nous est cher", annonce Laura.

Cela faisait deux ans que le Centre de la Francophonie de Vinh (CFV), Nghê An, n’avait accueilli de volontaires français en raison de la crise sanitaire.

En ce début d’année scolaire, les activités du Centre reprennent donc avec le soutien de Loukia et Laura.

Leurs missions sont multiples : soutien à l’apprentissage du français oral, accompagnement de jeunes voulant postuler pour des études supérieures en France, et offre événementielle encourageant l’amitié franco-vietnamienne.

Le 29 octobre, déjà, le centre avait frappé fort avec la tenue d’une fête d’Halloween ayant réuni pas moins de 300 élèves, francophones comme non-francophones. Même après deux ans d’absence, l’offre événementielle du CFV attire toujours autant les jeunes francophiles. C’est dans cette belle dynamique que les volontaires ont pu s’atteler à ce qui est devenu une tradition au Centre : la fête de Noël.