Réunion du gouvernement : le PM demande de garantir quatre "stabilités" au seconde semestre

Nhân Dân en lign - Le gouvernement vietnamien a tenu, en ligne et en présentiel, mercredi matin 3 août à Hanoï, la réunion périodique de juillet, sous l’égide du Premier ministre Pham Minh Chinh.

La réunion périodique de juillet. Photo: Tran Hai/NDEL
La réunion périodique de juillet. Photo: Tran Hai/NDEL

S'exprimant à l'ouverture de la réunion, le chef du gouvernement a estimé que la situation au cours du premier semestre de 2022 avait connu de nombreux changements, avec des questions sans précédent qui se posaient tels que la concurrence stratégique, le conflit en Ukraine et d'autres questions de sécurité non traditionnels ; la forte augmentation du prix des matières premières et de l'essence ; l'inflation dans de nombreux pays ; les catastrophes naturelles, les épidémies imprévisibles…

Au Vietnam, la taille de l'économie reste modeste et la capacité de résistance aux chocs externes demeure limitée.

Il a souligné que le pays avait obtenu des résultats très positifs : stabilité macroéconomique, contrôle de l'inflation, garantie de la croissance et des grands équilibres, reprise rapide de la chaîne d'approvisionnement en main-d'œuvre ; stabilité de la politique, de l'ordre et de la sécurité sociaux ; garantie de l'indépendance, de la souveraineté et de l'intégrité territoriales ; renforcement des activités étrangères…

Le Premier ministre a demandé de prêter attention à l'inflation, à la fluctuation des prix des matières premières stratégiques, au décaissement faible des investissements publics.

Pour août et au second semestre de l’année, il a demandé de garantir les « quatre stabilités » que sont stabiliser la macro-économie ; stabiliser toutes sortes de marchés ; stabiliser la politique, l’ordre et la sécurité sociaux ; stabiliser la vie matérielle et spirituelle du peuple.

Il a demandé «trois renforcements »: renforcer la compréhension de la situation ; renforcer la médecine préventive, les soins de santé de base et la vaccination ; renforcer la discipline.

Enfin, il demandé de stimuler la production et les affaires; le développement des entreprises, la création d'emplois, le décaissement des capitaux d'investissement publics. Il a aussi autorisé la réduction des dépenses et plaidé pour une gouvernance efficace.