Les exportations de produits aquatiques du Vietnam cette année pourraient atteindre 8,4 milliards de dollars

Mardi, 26 octobre 2021 à 17:39:12
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : vasep.com.vn.

Nhân Dân en ligne - Les exportations vietnamiennes de produits aquatiques cette année ne pourraient atteindre que 8,4 milliards de dollars, soit l'équivalent du chiffre de celles de 2020, selon l'Association vietnamienne des exportateurs et producteurs de fruits de mer (VASEP).

La VASEP a déclaré que malgré de grandes perspectives pour les exportations de produits de la mer, le secteur était confronté à de nombreuses difficultés causées par la pandémie de COVID-19 au cours des trois derniers mois.

La valeur des exportations de crevettes devrait atteindre environ 3,8 milliards de dollars, soit une hausse de 3% en glissement annuel. Par contre, les exportations de poisson tra devraient rapporter 1,5 milliard de dollars, soit une équivalence du chiffre d'affaires de l'année dernière, et les exportations de fruits de mer devraient chuter de 3% à 3,1 milliards de dollars.

Selon le vice-secrétaire général de VASEP, Nguyên Hoài Nam, la production et les exportations de fruits de mer se redresseront lentement et continueront de rencontrer des difficultés jusqu'à la fin de l'année en raison d'un manque de matières premières et de main-d'œuvre, et d'une augmentation des coûts de main-d'œuvre et de transport.

Le taux de vaccination contre le COVID-19 des travailleurs dans les provinces où l'industrie de la pêche est florissante reste faible, a noté Nguyên Hoài Nam, ajoutant que les localités devraient donner la priorité à l'augmentation de la couverture vaccinale pour les travailleurs des chaînes de production de fruits de mer.

Dans les temps à venir, il est nécessaire de mettre en œuvre de manière efficace et pratique des mécanismes et des politiques de soutien aux travailleurs, tels que l'assurance sociale, l'assurance-chômage et l’assistance des syndicats, a déclaré le responsable de VASEP.

Il a suggéré aux autorités de continuer à aider les entreprises à accéder à de nouveaux prêts, à rééchelonner les remboursements des dettes, à réduire les taux d'intérêt et à émettre des mécanismes pour stabiliser les prix et les coûts de production.

NDEL