Entretien Nguyên Xuân Phuc - Hun Sen

Vietnam–Cambodge : volonté commune pour approfondir les relations bilatérales

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam et le Cambodge s’engagent à approfondir davantage leurs relations selon la devise « bon voisinage, amitié traditionnelle, coopération intégrale et durable », dans un esprit de confiance, d’égalité, de respect réciproque et de coopération mutuellement avantageuse.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (à droite) et le Premier ministre cambodgien Hun Sen. Photo : Trân Hai/NDEL.
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (à droite) et le Premier ministre cambodgien Hun Sen. Photo : Trân Hai/NDEL.

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen effectue les 4 et 5 octobre une visite officielle au Vietnam, à l’invitation de son homologue vietnamien Nguyên Xuân Phuc.

Après la cérémonie d’accueil tenue vendredi matin en l’honneur du Premier ministre cambodgien, les deux chefs du Gouvernement se sont entretenus au sujet de la coopération bilatérale, mais aussi des questions régionales et internationales d’intérêt commun.

Lors de leur entretien, Nguyên Xuân Phuc et Hun Sen ont affirmé que les relations entre le Vietnam et le Cambodge étaient celles de fraternité étroite et inséparable. Ils ont salué la signature par les deux pays de deux documents juridiques reconnaissant l’accomplissement de 84% du travail de démarcation et de bornage de la frontière terrestre. Selon eux, c’est un événement politique extrêmement important, marquant une étape historique dans le processus de résolution des questions relatives à la frontière entre les deux pays. Il s’agit également d’une base permettant aux deux parties d'achever tous les travaux de démarcation et de bornage de la frontière terrestre, de manière à construire une frontière de paix, d'amitié, de coopération et de développement durable entre les deux pays.

Vietnam–Cambodge : volonté commune pour approfondir les relations bilatérales ảnh 1

Vue générale de l'entretien. Photo : Trân Hai/NDEL.

Les deux Premiers ministres se sont déclarés réjouis du développement fructueux des relations Vietnam-Cambodge ces derniers temps, notamment dans le commerce et le tourisme. Ils sont tombés d’accord pour consolider davantage les relations bilatérales conformément à la devise « bon voisinage, amitié traditionnelle, coopération intégrale et durable », dans un esprit de confiance, d’égalité, de respect réciproque et de coopération mutuellement avantageuse.

Les deux parties sont convenues d’intensifier leurs liens politiques par le biais d’échanges réguliers de délégations à tous les niveaux, et de l’amélioration de l’efficacité des mécanismes de dialogues et de coopération. Elles ont souligné la nécessité de travailler en étroite collaboration pour protéger fermement l’environnement pacifique, sécuritaire et stable dans chaque pays, en insistant sur leur position de ne laisser aucune organisation, ni individu utiliser le territoire de l’un pour nuire à la sécurité de l’autre.

Les deux dirigeants ont souligné le grand potentiel pour promouvoir davantage la coopération bilatérale dans l’économie, le commerce et l’investissement. Ils se sont entendus pour renforcer la connectivité de leurs économies, notamment dans les domaines des transports routier et fluvial, de l’électricité, du tourisme et de la finance. Ils ont été unanimes à prendre des mesures énergétiques destinées à promouvoir le commerce et l’investissement entre les deux pays et à travailler ensemble pour élaborer des politiques favorables aux entreprises des deux pays. Appréciant les échanges commerciaux bilatéraux dont la valeur pourrait dépasser la barre des 5 milliards de dollars en 2019, les deux Premiers ministres ont décidé de demander aux ministères et aux organismes compétents d’appliquer des mesures drastiques en vue d’un fort développement du commerce bilatéral dans les prochaines années.

Les deux chefs du Gouvernement se sont également engagés à rechercher des mesures appropriées visant à aider les personnes d’origine vietnamienne vivant au Cambodge à avoir une vie stable et à contribuer ainsi au développement socio-économique de leur pays d’accueil.

Concernant les questions régionales et internationales, Nguyên Xuân Phuc et Hun Sen ont affirmé l’importance du maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans la région. Ils sont tombés d’accord pour coopérer étroitement afin d’édifier et de développer la communauté de l’ASEAN, de préserver les principes de l’ASEAN, de consolider sa solidarité et son autonomie et de renforcer son rôle central.

Les deux hommes ont plaidé pour le renforcement de la coopération dans le cadre du Triangle de Développement Cambodge-Laos-Vietnam et de la sous-région du Grand Mékong en vue de réduire les écarts de développement, de gérer et utiliser de façon durable les ressources en eau du Mékong, d’œuvrer pour les Objectifs de Développement durable des Nations Unies. Pour l’instant, les deux pays vont coopérer étroitement en 2020, année où le Vietnam assumera la présidence tournante de l’ASEAN et où le Cambodge organisera le prochain Sommet de l’ASEM (Dialogue Asie-Europe).

Vietnam–Cambodge : volonté commune pour approfondir les relations bilatérales ảnh 2

Les deux Premiers ministres ont assisté à la signature de sept conventions de coopération entre les deux pays. Photo : Trân Hai/NDEL.

À l’issue de leur entretien, les deux Premiers ministres ont assisté à la signature de sept conventions de coopération entre les deux pays, concernant notamment la construction du bâtiment du secrétariat de l’Assemblée nationale, de volets du projet d’un centre de traitement de la toxicomanie dans la province cambodgienne de Preah Sihanouk et d’un marché frontalier dans la province cambodgienne de Tbong Khmum, le secteur douanier, le commerce, les infrastructures au service du commerce frontalier et l’électricité.