Vietnam - Francophonie

6e concours "Jeunes Reporters Francophones" : le 1er prix à deux étudiantes de HCM-Ville

Mardi, 23 novembre 2021 à 18:02:22
 Font Size:     |        Print
 

Réunion du Jury de la finale du concours "Jeunes Reporters Francophones 2021", tenue le 20 octobre au siège du Courrier du Vietnam à Hanoï. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Courrier du Vietnam vient de rendre public le palmarès du concours "Jeunes Reporters Francophones 2021". Douze prix ont été annoncés dont le premier décerné à Nguyên Lê Diêu Thu et Lê Trong Tuong Uyên de Hô Chi Minh-Ville.

Intitulé Souhaiter un avenir en rose pour les femmes atteintes du cancer du sein, l’article de Nguyên Lê Diêu Thu et Lê Trong Tuong Uyên, étudiantes de l’Université des sciences sociales et humaines de Hô Chi Minh-Ville, aborde le Réseau du cancer, une association dont la mission est de collecter des fonds en vue d’aider financièrement ces patientes.

Ces deux étudiantes de Hô Chi Minh-Ville recevront un ordinateur portable d’une valeur de 20 millions de dôngs et un abonnement d’un an au Courrier du Vietnam (CVN).

Le deuxième prix est revenu à Nguyên Duc Minh Hoàng et Nguyên Thi Thùy Trang, avec l’article Un regard sur le portrait de la dernière Công Tôn Nu, qui relate l’histoire de Công Huyên Tôn Nu Tri Huê, une centenaire qui travaille toujours à la sauvegarde de l’artisanat de confection des coussins d’accoudoir qui servaient jadis aux membres de la Cour impériale. Les auteurs se verront remettre une tablette d’une valeur de 10 millions de dôngs et un abonnement de six mois au CVN.

Le troisième prix sera remis à Nguyên Thi Thu Huyên pour son article La vie, c’est n’abandonne jamais, avec un smartphone d’une valeur de 5 millions de dôngs et un abonnement de six mois au CVN.

Le comité d’organisation décernera également deux prix d’encouragement et des mentions spéciales que sont : prix de l’Étudiant talentueux, celui du Candidat impressionnant, prix du Public, celui de l’Étudiant dynamique, ceux des ambassades de Belgique et du Maroc, prix du GADIF (Groupe des ambassades, délégations et institutions francophones au Vietnam).

135 dossiers par 122 auteurs en lice

Le concours "Jeunes Reporters Francophones" récompense chaque année les meilleurs articles écrits en français sur un sujet choisi. Placée sous le thème "Femmes francophones, Femmes résilientes", cette 6e édition a pour but d'encourager les jeunes à exprimer leurs réflexions sur le rôle des femmes au Vietnam et ailleurs, ainsi que les efforts pour réduire les disparités entre les hommes et les femmes.

"C’est un thème exceptionnel pour une année exceptionnelle. Les articles reflètent des situations où des femmes se sont mobilisées, se sont battues et se sont engagées dans des actions qui leur ont permis de sortir des situations difficiles ou inattendues", a souligné Chékou Oussouman, représentant régional pour l’Asie et le Pacifique de l’Organisation internationale de la Francophonie, co-président du comité d’organisation.

"C’est aussi le thème choisi par la secrétaire générale de l'OIF pour la célébration de la Journée internationale de la Francophonie (20 mars) de cette année", a-t-il poursuivi.

"Du fait que la pandémie sévit depuis plusieurs mois au Vietnam, nous avons rencontré beaucoup de difficultés. Par exemple, nous n’avons pas pu aller à la rencontre des professeurs et étudiants dans les universités pour présenter le concours comme prévu. Les étudiants suivent des cours en ligne à domicile et ne peuvent pas se rendre à Hanoï", a partagé Doàn Thi Y Vi, rédactrice en chef adjointe du CVN, co-présidente du comité d’organisation.

Malgré les difficultés, pour cette 6e édition, 135 candidatures, rédigées par 122 auteurs et groupes d’auteurs venus de différentes villes et provinces du pays, étaient en lice.

"C’est une occasion pour les jeunes francophones de s’exprimer en français et d’écrire des articles, parfois très intimes. La Délégation générale Wallonie-Bruxelles au Vietnam soutient toujours de telles activités afin de promouvoir l’enseignement et l’apprentissage du français, surtout au Vietnam, et d’encourager les jeunes à partager leurs idées et points de vue", a souligné Lê Tuyêt Nhung, chargée des projets culturels, du patrimoine et des actions avec la presse de la Délégation générale Wallonie-Bruxelles à Hanoï.

"Cette année, le concours s'est déroulé dans le contexte de pandémie de COVID-19. C’est pour cela que la plupart des articles parlent de la crise sanitaire. Mais on trouve également d’autres thèmes saisissants comme la préservation de l'identité royale d'une famille de Huê ou le bénévolat au secours des victimes des catastrophes naturelles dans le Centre", partage Nguyên Hông Nga, rédactrice en chef adjointe du CVN, présidente du Jury de la demi-finale.

"J’ai été impressionnée par la qualité des articles, un très beau français. Je pense que les auteurs ont une bonne capacité de fournir des informations et d’exprimer des émotions", a commenté Cristina Romila, ambassadrice de Roumanie au Vietnam, membre du Jury de la finale.

Aussi membre du Jury de la demi-finale, Lisa Bagès, chargée de mission coopération éducative et numérique de l’ambassade de France au Vietnam, s'est réjouie de la préférence marquée pour le français des jeunes vietnamiens. "Les articles étaient enrichissants et pédagogiques, de grande qualité pour des apprentis reporters. C’est vraiment appréciable pour nous de constater que les étudiants continuent à apprécier le français et à le perfectionner", a-t-elle confié.

De véritables ambassadeurs de la francophonie

"Ce concours s’adresse aux francophones âgés de 18 à 35 ans. En parcourant les articles, j’ai pu constater que la plupart des participants sont des étudiants. Nous sommes dans une région où le français n’est pas toujours un choix évident. Mais pour ceux qui franchissent le pas, le français devient à la fois la langue de la différence et de la réussite, puisqu’elle ouvre de nouvelles perspectives de carrière", a partagé Fabien Méheust, directeur régional adjoint - Projets de l’Agence universitaire de la Francophonie, l’un des sponsors du concours. Et d’ajouter : "Très souvent, les jeunes qui font le choix de s’engager dans cette voie sont d’excellents étudiants, amenés à devenir de véritables ambassadeurs de la francophonie. J’ai pu constater toute la créativité que des jeunes et talentueux francophones ont manifestée au travers de ces articles".

Cette année, en raison de la pandémie de COVID-19, au lieu de l’organisation d’une cérémonie de remise des prix en présentiel, une vidéo portant sur cet événement a été publiée sur la Fanpage Facebook du Courrier du Vietnam.

Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" a été parrainé par l'Organisation internationale de la Francophonie et l'Agence Vietnamienne d'Information, avec le soutien de l’Agence universitaire de la Francophonie, de la Délégation générale Wallonie-Bruxelles au Vietnam, des ambassades de France, de Belgique, du Maroc, de Suisse, du Canada…, de différentes universités et bien d’autres partenaires encore.

Palmarès du concours "Jeunes Reporters Francophones 2021"

Premier prix

Souhaiter un avenir en rose pour les femmes atteintes du cancer du sein

Nguyên Lê Diêu Thu et Lê Trong Tuong Uyên

Université des sciences sociales et humaines de Hô Chi Minh-Ville

Deuxième prix

Un regard sur le portrait de la dernière Công Tôn Nu

Nguyên Duc Minh Hoàng et Nguyên Thi Thùy Trang

Université de Huê

Troisième prix

La vie, c’est "n’abandonne jamais"

Nguyên Thi Thu Huyên

Université de Hanoï

Prix d’encouragement

Une petite femme avec un cœur chaud

Doàn Thi Thanh

Université de langues et d’études internationales de Hanoï

Prix d’encouragement

Une mère face au cancer du sein

Lê Thi Khánh Vân

Université des sciences sociales et humaines de Hô Chi Minh-Ville

Prix de l’Étudiant talentueux

Une femme résiliente… Ma grand-mère paternelle

Trân Hai Dang

Université de Cân Tho

Prix du Candidat impressionnant

Vivre sa grossesse pendant la pandémie, une rude épreuve pour les femmes

Lê Công Hiêu

Lycée d’élite de Quôc Hoc

Prix du Public

Portrait lumineux d’une héroïne et d’une inlassable révolutionnaire du Vietnam

Nguyên Thi Thu Thuy

Université de langues et d’études internationales de Hanoï

Prix de l’Étudiant dynamique

Fleurs résistantes, odorantes et parfumées

Honorer les femmes résilientes en première ligne contre le COVID-19

Marie Curie, une rose épineuse dans le domaine scientifique

Dô Thi Kiêu Chinh

Université de langues et d’études internationales de Hanoï

Prix du Groupe des ambassades, délégations et institutions francophones au Vietnam (GADIF)

Le journal intime en temps du COVID-19

Trân Thu Phuong

Université de langues et d’études internationales de Hanoï

Prix de l’Ambassade du Maroc

Un regard sur le portrait de la dernière Công Tôn Nu

Nguyên Duc Minh Hoàng et Nguyên Thi Thùy Trang

Université de Huê

Prix de l’Ambassade de Belgique

Les femmes peuvent-elles faire le travail des hommes ?

Giáp Thi Hoàng Trà

École supérieure de commerce extérieur de Hanoï.

VNA/NDEL