Le Vietnam a de nombreux atouts pour devenir un « nouveau tigre de l’Asie »

Nhân Dân en ligne - Selon l’expert Brian Lee Shun Rong, chercheur en macroéconomie sur le Vietnam, le Cambodge, le Laos et le Myanmar de la banque Maybank Investment, le Vietnam dispose de nombreux avantages compétitifs pour devenir un nouveau tigre asiatique.

Le Vietnam est considéré comme ayant une position stratégique avec un accès facile aux routes maritimes internationales, devenant ainsi une nouvelle destination pour les entreprises étrangères. Photo : vtv.vn.
Le Vietnam est considéré comme ayant une position stratégique avec un accès facile aux routes maritimes internationales, devenant ainsi une nouvelle destination pour les entreprises étrangères. Photo : vtv.vn.

L’industrie vietnamienne se développe fortement. En conséquence, les données de Maybank montrent que les IDE au Vietnam et le chiffre d’affaires à l’exportation au cours des 10 dernières années ont toujours été plus importants que les autres pays d’Asie du Sud-Est. Il convient de mentionner que l’industrie de l’électronique et du téléphone a dépassé l’industrie du textile et de l’habillement pour devenir le domaine qui génère le chiffre d’affaires à l’exportation le plus élevé, ce qui prouve que le Vietnam a renforcé sa position dans la chaîne de valeur mondiale.

Un autre avantage du Vietnam est son environnement commercial cohérent, avec un grand soutien aux entreprises étrangères. En conséquence, l’indice mesurant l’étendue des restrictions politiques sur les IDE du Vietnam a été divisé par plus de deux entre 2010 et 2020, tandis que le nombre d’accords de libre-échange place le pays deuxième après Singapour, montrant une grande ouverture de l’économie au commerce et à l’investissement en provenance et à destination de l’étranger.

Par rapport à d’autres pays de la région, le Vietnam est considéré comme ayant une position stratégique avec un accès facile aux routes maritimes internationales, devenant ainsi une nouvelle destination pour les entreprises qui ont besoin de se diversifier leur chaîne d’approvisionnement.

De ce fait, le fort développement de l’industrie vietnamienne a fait d’elle un pôle d’attraction pour les capitaux étrangers et il existe actuellement de nombreuses entreprises de pays comme le Japon, la République de Corée et les États-Unis, qui continuent d’investir au Vietnam. Selon John Campbell, directeur adjoint de la division des services industriels de Savills Vietnam, les politiques de soutien économique du Vietnam et la campagne de vaccination réussie de ces dernières années ont créé une base solide pour les entreprises. Les entreprises étrangères misent sur le développement de l’économie vietnamienne.

« Il est indéniable que 2021 sera une année très difficile, notamment avec les fortes flambées de la pandémie de Covid-19. Cependant, au cours des derniers mois, de fin 2021 à aujourd’hui, nous avons connu des développements positifs, le dernier en date étant la réouverture des frontières et l’exemption de visa pour les citoyens de 13 pays. Ceci est très significatif pour les investisseurs ainsi que pour les locataires qui sont des sociétés multinationales qui ne peuvent pas encore venir au Vietnam. Ces entreprises peuvent visiter le projet en personne, signer des contrats de location, mettre en place des installations au Vietnam et remplir le certificat d’enregistrement d’investissement (IRC) et le certificat d’enregistrement d’entreprise (ERC). », a souligné John Campbell.

Par exemple, Matsumoto, représentant en chef du bureau de l’Organisation japonaise de promotion du commerce (JETRO) à Hô Chi Minh-Ville a déclaré que 55,3 % du total des entreprises japonaises ont répondu « se développeront » pour développer des affaires au Vietnam dans 2 prochaines années, soit le chiffre le plus élevé en Asie du Sud-Est. Si l’on considère l’ensemble de la région asiatique, ce chiffre n’est que derrière l’Inde, le Bangladesh et le Pakistan.

En ce qui concerne les exportations, les chiffres du Département général des statistiques montrent également que, si pour toute l’année 2012, les exportations vietnamiennes de composants et de téléphones n’ont atteint que 12,6 milliards de dollars, au cours des 7 premiers mois de 2022, ce nombre a atteint 33,7 milliards de dollars.

Cependant, les experts économiques ont également souligné les tâches qui doivent être accomplies pour que le Vietnam devienne un « nouveau tigre de l’Asie », notamment : la nécessité de continuer à améliorer le taux de localisation, de donner la priorité au développement des industries qui ont besoin de travailleurs qualifiés et de se concentrer sur l’amélioration la qualité des ressources humaines prêtes pour la transformation numérique.