Les accords de Paris transmettent un message de paix

Il y a cinquante ans, des étrangers ont apporté leur soutien, à la juste lutte du Vietnam. Lors de leur visite au Vietnam après un demi-siècle, ces témoins historiques du processus de négociation et de signature des accords de Paris ont été impressionnés par les changements du pays.
Rabid Deb, représentant de l’organisation indienne de la Paix et de la Solidarité. Photo: thoidai.com.vn
Rabid Deb, représentant de l’organisation indienne de la Paix et de la Solidarité. Photo: thoidai.com.vn

Rabid Deb, représentant de l’Organisation indienne de la Paix et de la Solidarité

Les accords de Paris sont un symbole des peuples épris de paix dans le monde

Pendant les années 60 du siècle dernier, le mouvement du peuple indien « s’unir au peuple vietnamien » s’est développé.

De nombreuses activités de solidarité ont été organisées pour soutenir la juste lutte pour l’indépendance du peuple vietnamien. Slogan d’action « Votre nom, mon nom, notre nom, Vietnam ! Vietnam ! », « Ho, Ho, Ho Chi Minh », je m’en souviens encore pour toujours.

Nous, partisans de la juste résistance du Vietnam, avons été ravis lorsque les accords de Paris ont finalement été signés le 27 janvier 1973.

Cependant, nous étions également conscients que signer l’accord était une chose, mais le mettre en œuvre en était une autre.

Heureusement, le Vietnam a achevé sa cause de libération et de réunification nationales.

La signature des accords de Paris est un symbole de paix non seulement pour le Vietnam, mais aussi pour les peuples épris de paix dans le monde.

Parallèlement à cette victoire, les diplomates vietnamiens ont également laissé une profonde impression auprès des amis étrangers.

Mme Nguyen Thi Binh a consacré toute sa carrière à la cause de la libération nationale.

Je me souviens encore, en 1970, que la délégation vietnamienne conduite par elle s’est rendue en Inde et a été accueillie par des centaines de personnes de toutes les classes sociales avec la bannière « Bienvenue Madame Binh ».

Après cet évènement, j’ai eu l’occasion de la revoir à plusieurs reprises.

La première fois, c’était en 2007, lorsqu’elle s’est rendue dans l’État du Bengale occidental et a participé au festival Inde-Vietnam.

La deuxième fois, c’était à Hanoï, à l’occasion du 40e anniversaire de la signature de l’Accord de Paris. Aujourd’hui, elle est âgée, mais je vois toujours son enthousiasme et son dévouement à travers ses yeux et ses paroles.

Viktor Alekseevich Petrov, président de l’Association russe pour l’amitié et la coopération culturelle avec la République populaire démocratique de Corée

Les accords de Paris transmettent un message de paix ảnh 1
Viktor Alekseevich Petrov, président de l’Association russe pour l’amitié et la coopération culturelle avec la République populaire démocratique de Corée. Photo: thoidai.com.vn

Le Vietnam a fait de merveilleux progrès

Si vous étiez au Vietnam au moment de la signature des accords de Paris et que vous y viviez aujourd’hui, vous verriez à quel point le changement au Vietnam est remarquable.

Je suis allé plusieurs fois au Vietnam.

Une fois, alors que la guerre faisait encore rage. Une autre fois lorsque j’ai assisté au 40e anniversaire de la signature de l’Accord de Paris et cette fois-ci, pour le 50e anniversaire.

Chaque fois que j’y retourne, je suis étonné par les changements rapides du pays.

Des villes modernes avec des gratte-ciel ont remplacé les maisons, les villages et les rues en ruine du passé.

Le Vietnam s’enrichit de plus en plus avec des réalisations impressionnantes obtenues dans l’économie et la société. La vie des gens est améliorée, ils sont prospères, libres et heureux.

Nous apprécions hautement les sentiments que le Vietnam a pour l’ancienne Union soviétique et à Russie d’aujourd’hui.

Nous sommes également fiers de nous tenir toujours côte à côte avec le Vietnam. Cette amitié entre les deux peuples continuera de se renforcer dans les temps à venir.

George Burchett (Australie)

Les accords de Paris transmettent un message de paix ảnh 2

George Burchett (Australie). :Photo: thoidai.com.vn

Le Vietnam et l’Australie renforcent leur coopération pour la paix

Le Vietnam est l’un des pays les plus indépendants du monde. De retour au Vietnam cette fois, nous ne voyons aucune trace de guerre et de bombes.

Le Vietnam nous a accueillis avec sourires et hospitalité.

Son écho sur la scène internationale est très positif, notamment avec les victoires historiques telles que la signature des accords de Parsi et le rétablissement de la paix en 1973.

À cette époque-là, le monde pensait que la guerre au Vietnam n’était qu’une guerre civile.

Cependant, mon père, le journaliste Wilfred Burchett, est allé directement sur le champ de bataille pour trouver des informations et a donc compris la nature injuste de la guerre que les États-Unis avaient déployée au Vietnam.

Pendant les négociations, il a amené toute sa famille à Paris afin de faciliter le suivi et le compte rendu des négociations.

Il a dit qu’il voulait contribuer à la paix au Vietnam. Mon père s’est vu retirer son passeport australien pendant de nombreuses années à cause de ses articles soutenant le Vietnam.

La signature des accords de Paris a eu un impact positif sur les relations entre le Vietnam et l’Australie.

Le Premier ministre australien Gough Whitlam a établi des relations diplomatiques officielles avec le Vietnam.

Depuis lors, la coopération entre le Vietnam et l’Australie s’est développée de manière satisfaisante et complète dans de nombreux domaines.

J’espère que les deux pays renforceront leurs relations pour la paix.

Xaphouvong Bouangeun, vice-président du Comité central de l’Association d’Amitié Laos - Vietnam

Les accords de Paris transmettent un message de paix ảnh 3

Xaphouvong Bouangeun, vice-président du Comité central de l’Association d’Amitié Laos - Vietnam. Photo: thoidai.com.vn

Les accords de Paris sont une source d’encouragement de la Révolution laotienne.

À l’aube de la Révolution laotienne, nous étions fortement soutenus par le Parti et l’État vietnamiens. Nous nous sommes battus ensemble et avons gagné.

Les accords de Paris sur la fin de la guerre et le rétablissement de la paix au Vietnam ont été signés le 13 janvier 1973.

Après cet évènement, la conviction que le jour de la victoire arriverait bientôt au Laos devenait de plus en plus grande.

Un mois plus tard, l’Accord de Vientiane était signé (21 février 1973) afin de répondre au désir du peuple laotien de voir cesser rapidement la guerre, rétablir et maintenir la paix d’une manière durable, réaliser la concorde nationale, unifier la patrie et édifier le Laos en un pays pacifique, indépendant, neutre, démocratique, unifié et prospère.

Les accords de Paris ont été un grand encouragement pour la révolution, l’armée et le peuple laotiens pour accomplir leurs tâches révolutionnaires.

Je crois que les relations entre les deux pays continueront de se développer. Une fois l’épidémie de Covid-19 maîtrisée, leurs échanges populaires, en particulier entre les provinces ayant des frontières communes, seront de plus en plus développés.

Rabindra Adhikari, coordinateur régional pour l’Asie du Conseil mondial de la paix

Les accords de Paris transmettent un message de paix ảnh 4

Rabindra Adhikari, coordinateur régional pour l’Asie du Conseil mondial de la paix. Photo: thoidai.com.vn

L’amitié des peuples contribue au maintien de la paix

Via la conférence de Paris et le processus de négociation, nous nous rendons tous compte que l’intervention militaire et l’usage de la force dans les relations internationales ne reçoivent pas le soutien des peuples épris de paix et de l’opinion publique progressiste dans le monde.

De plus, la promotion de la compréhension mutuelle et de la coopération et les efforts pour parvenir à la paix et maintenir la paix sont nécessaires et justes pendant les périodes historiques.

Afin de maintenir la paix, il est également nécessaire de promouvoir les échanges entre les peuples et la compréhension mutuelle entre les nations et les Partis politiques pour vivre en paix.

Le Vietnam met en œuvre une politique extérieure neutre et pacifique et développe ses relations avec de nombreux pays à travers le monde. Cette politique a reçu un large soutien de la communauté internationale.

Botz Laszlo, président de l’Association d’amitié Hongrie-Vietnam

Les accords de Paris transmettent un message de paix ảnh 5

Botz Laszlo (à gauche), président de l’Association d’amitié Hongrie-Vietnam. Photo: thoidai.com.vn

Je présenterai la lutte du Vietnam pour la paix au peuple hongrois.

Je suis venu pour la première au Vietnam en 1973 lorsque j’étais officier à la Commission internationale de contrôle et de surveillance dans ce pays.

J’ai vu que les Vietnamiens étaient très heureux et avaient toujours un sourire aux lèvres.

Je suis très impressionné par l’optimisme des gens, même en temps de guerre.

J’ai été témoin du Vietnam pendant la guerre et après la guerre, et chaque fois que j’y reviens, je suis impressionné par ses changements spectaculaires.

Ayant été témoin de nombreux conflits et guerres, je pense qu’il est nécessaire de maintenir la paix, la coopération et l’amitié entre les nations.

En ce qui concerne les relations entre la Hongrie et le Vietnam, je pense que les deux pays devraient s’efforcer de promouvoir les relations populaires.

De nombreux Hongrois ne connaissent pas le Vietnam et la lutte du peuple vietnamien pour la paix, l’indépendance et la liberté.

Par conséquent, nous prévoyons de coopérer avec l’Union des organisations d’amitié du Vietnam pour publier un livre sur le Vietnam, présentant la culture, l’histoire et le peuple du Vietnam au peuple hongrois, en particulier aux jeunes.

Lorena Peña Mendoza, présidente de la Fédération internationale des femmes démocrates

Les accords de Paris transmettent un message de paix ảnh 6

Lorena Peña Mendoza, présidente de la Fédération internationale des femmes démocrates. Photo: thoidai.com.vn

Les expériences du Vietnam liées à la diplomatie populaire ont été appliquées au Salvador.

La lutte du peuple vietnamien sur les fronts politique et diplomatique a exercé une grande influence sur la lutte du peuple latino-américain pour l’indépendance.

Les expériences du Vietnam liées à la diplomatie populaire ont été appliquées dans la guerre populaire au Salvador de nombreuses années plus tard.

C’est ainsi qu’un petit pays se bat avec acharnement pour l’indépendance et la souveraineté.

Trouver des solutions pacifiques, comme la négociation des accords de Paris, est une leçon et un défi à l’ère actuelle.

Il est important de garantir le droit à l’autonomie des peuples et de protéger le droit à vivre en paix de chacun.

Le Vietnam a toujours été un exemple de défense de la souveraineté nationale, de développement et de lutte pour la paix mondiale.

En tant que présidente de la Fédération internationale des femmes démocrates, je voudrais aborder un autre aspect de la paix.

Ha Thi Nga, présidente de l’Union des femmes du Vietnam et de la Fédération internationale des femmes démocrates, a déclaré que pour maintenir la paix dans le monde, il faut avant tout qu’il y ait indépendance et sécurité personnelle.

Par conséquent, nous luttons pour la sécurité, le développement des femmes et contre la violence familiale.

Le docteur Chap Sotharith (Cambodge), secrétaire général de l’Association d’Amitié Cambodge - Vietnam

Les accords de Paris transmettent un message de paix ảnh 7

Le docteur Chap Sotharith (Cambodge), secrétaire général de l’Association d’Amitié Cambodge - Vietnam. Photo: thoidai.com.vn

Les accords de Paris ont créé une prémisse pour le développement du Vietnam

Ils concernaient la lutte de libération nationale de trois pays indochinois que sont le Laos, le Cambodge et le Vietnam.

Ils ont créé des opportunités pour le développement du Vietnam aujourd’hui. Sans eux, ces réalisations n’auraient pas eu lieu.

Le Vietnam est devenu un pays en développement, participant activement au jeu mondial, en particulier dans le domaine politique.

En 2023, je crois que les relations étroites entre le Cambodge et le Vietnam continueront de se développer dans tous les domaines.

Notre association d’amitié coopérera avec la partie vietnamienne afin que la coopération entre les deux parties soit plus efficace.

Après 201 séances publiques, 45 entretiens privés de haut niveau, 24 réunions secrètes, 500 conférences de presse, 1 000 entretiens et des centaines de rencontres en faveur du Vietnam, les accords de Paris sur la fin de la guerre et le rétablissement de la paix au Vietnam (Accords de paix de Paris) ont été signé le 27 janvier 1973 par la République démocratique du Vietnam, le Front national de libération du Sud-Vietnam, la République du Vietnam et les États-Unis.

Ils ont mis fin à la lutte la plus longue et la plus difficile de l’histoire de la diplomatie vietnamienne.