Les exportations de déchets forestiers pourraient rapporter des milliards de dollars

Les granulés de bois, fabriqués à partir de sciure de bois comprimée et de déchets forestiers, sont devenus une source de devises essentielle pour l’industrie du bois
Photo: baodautu.vn
Photo: baodautu.vn

Les granulés de bois, fabriqués à partir de sciure de bois comprimée et de déchets forestiers, sont devenus une source de devises essentielle pour l’industrie du bois, ayant le grand potentiel de se classer dans le groupe des produits de base d’exportation avec un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de dollars.

La valeur des exportations de granulés de bois du Vietnam était d’environ 145 millions de dollars en 2017 et a bondi à 413 millions de dollars en 2021.

Près de 2,4 millions de tonnes de produit ont été expédiées à l’étranger au cours du premier semestre de 2022 pour environ 354 millions de dollars. Si la croissance se maintient au rythme actuel, le chiffre d’affaires à l’exportation pourrait atteindre environ 700 millions de dollars pour l’ensemble de l’année.

En particulier, le prix à l’exportation du produit a fortement augmenté entre janvier et juin pour atteindre une moyenne de près de 150 dollars la tonne, soit plus de 27% de plus que le prix moyen en 2021.

L’utilisation de sous-produits pour fabriquer les granulés aide les usines de bois à augmenter leurs revenus, compensant ainsi le prix élevé des matières premières importées.

Actuellement, le Vietnam abrite environ 300 établissements de production de granulés, qui ont uniquement exporté vers le Japon et la République de Corée.

Les exportations de déchets forestiers pourraient rapporter des milliards de dollars  ảnh 1

Photo: thanhnien.vn

Selon l’Association vietnamienne du bois et des produits forestiers (Viforest), les matières premières utilisées dans la production sont celles qui sont presque rejetées lors de la transformation des produits du bois. Cependant, ils peuvent être transformés en une vache à lait.

Des possibilités d’exportation considérables s’ouvrent désormais aux granulés de biomasse du Vietnam, car des pays comme la République de Corée, le Japon et la Chine, ainsi que ceux de l’UE, sont sur le point de passer à des sources d’énergie plus durables.

Le marché mondial des granulés de bois devrait atteindre 15,63 milliards de dollars d’ici 2026, avec un taux de croissance annuel composé de 7,28% entre 2021 et 2026.

En ce qui concerne l’examen par le gouvernement de la possibilité d’imposer une taxe à l’exportation sur le produit, le président de Viforest, Dô Xuân Lâp, s’est dit préoccupé par le fait que le tarif pourrait entraîner un gaspillage de la matière première et affecter directement et négativement les parties impliquées dans la chaîne, y compris les ménages engagés dans le reboisement, les scieries de bois et les usines de fabrication de meubles.

VNA/NDEL